Des militaires kabyles refusent de monter dans un avion militaire algérien à Tamanrasset

0

TAMANRASSET (Tamurt) – Une trentaine de militaires kabyles, tous des appelés, ont refusé, hier, de monter à bord d’un avion militaire de marque hercule  qui devait les ramener sur Alger à partir de l’aéroport de Tamanrasset, au sud de l’Algérie. Selon nos sources, les jeunes militaires kabyles craignaient ce trajet à bord d’un avion vétuste dont la fabrication remonte à l’année 1965. Ils avaient exigé que le vice-ministre de la défense et chef d’état major, le général des corps d’armée, Gaïd Salah, qui était en visite à Tamanrasset, monte d’abord dans cet avion.

Une désobéissance qui a poussé les militaires algériens à rassembler tout leur courage et se rallier à l’exigence des Kabyles. La décision des Kabyles était salutaire. Ils avaient refusé de monter à bord d’un avion très ancien et risquer leurs vies, au moment où les enfants des ministres et des hauts gradés de l’armée algérienne  vivent comme des princes dans des villas huppées en Europe et frequentent les universités les plus prestigieuses de France et d’Angleterre.

Des appels en Kabylie aux jeunes de ne plus rejoindre les rangs de l’armée algériennes se propagent même sur internet. Les jeunes Kabyles sont toujours appelés sous les drapeaux de l’armée coloniale algérienne  et envoyés généralement dans des zones les plus dangereuses en Algérie pour affronter le terrorisme et les narcotrafiquants dans le Sahel.

Ravah Amokrane