France : 4 communes devant le juge pour avoir utilisé la langue catalane l

1
2072
Le maire d'Elne Nicolas Garcia, entouré du président du Sioccat Pere Manzanares et de l'avocat de la commune Mathieu Pons Serradeil. © Radio France - Manon Claverie
Le maire d'Elne Nicolas Garcia, entouré du président du Sioccat Pere Manzanares et de l'avocat de la commune Mathieu Pons Serradeil. © Radio France - Manon Claverie

FRANCE (TAMURT) – L’interdiction de la langue tamazight, en Algérie, et dans toute l’Afrique du Nord en général, ne date pas de 1962 ou bien des indépendances des pays de Tamazgha. C’est une politique répressive française, anti-amazigh, qui date à vrai dire de 1830 maintenue à ce jour.

La France coloniale était la première à arabiser de manière effrénée l’Afrique du Nord, tout en combattant l’identité et la langue tamazight. D’ailleurs, la première administration installée par les Français en Algérie se dénommait  » les bureaux arabes ». À ce jour, la France dite « pays democrate », combat la langue des peuples autochtones. Ainsi, selon un militant catalan français pas moins de « 4 communes des Pyrénées-Orientales (dont Elne, célèbre pour sa cathédrale) seront jugées le 18 avril à 11 heures par le tribunal administratif de Montpellier », pour avoir utilisé leur langue, le catalan, dans l’administration.

« Ce qui leur est reproché par le préfet ? Avoir permis aux élus d’utiliser le catalan dans leurs délibérations et leurs interventions orales. Il était pourtant précisé que celles-ci devaient être accompagnées d’une traduction en français (ce qui n’était pas le cas du règlement intérieur de l’Assemblée de Corse, rejeté récemment par le tribunal administratif de Bastia) », precise le militant. Comme quoi les autorités actuelles algériennes restent toujours fidèles à la tutelle, la politique coloniale française. « Ce jugement très attendu donnera un nouvel éclairage sur la place réelle laissée aux langues minoritaires de France », ajoute le militant.

Idir Yatafen

1 COMMENTAIRE

  1. La France, fille de l’Église catholique, tout comme l’Algérie, fille de la colonisation française, toutes deux, sont appelées à disparaitre tôt ou tard. La première, adsorbée par l’Eurasie et la seconde par son effondrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici