Grève générale : Larbaa Nath Irathen était, hier, une ville morte

2
2340
Commerces fermés, ce jeudi 30 novembre, à LNI
Commerces fermés, ce jeudi 30 novembre, à LNI

KABYLIE (TAMURT) – Commerces fermés et circulation fluide, la ville de Larbaa Nath Irathen et les localités environnantes ont largement suivi, ce jeudi 30 novembre, le mouvement de grève lancé par le collectif des familles des détenus kabyles, injustement condamnés dans l’affaire des incendies de Kabylie et le meurtre de Djamel Bensamil en août 2021. Pour le 4e jeudi consécutif, la mobilisation était intacte, malgré les menaces et les pressions exercées par le régime algérien sur la population kabyle.

Encore une fois, les commerçants et transporteurs de la ville de Larbaa Nath Irathen ont massivement adhéré au mot d’ordre de la grève générale en solidarité avec les détenus kabyles lourdement et injustement condamnés par la justice algérienne pour des faits qu’ils n’ont pas commis. En effet, les incendies criminels de Kabylie ayant entrainé la mort de centaines de kabyles et l’assassinat abject du jeune algérien Djamel Bensamil, en août 2021, étaient l’œuvre des services secrets algériens. Après avoir arbitrairement classé le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie ‘’organisation terroriste‘’ en mai 2021, la junte militaire a mis le feu en Kabylie et tué un jeune hirakiste pour ensuite accuser faussement les indépendantistes kabyles. Il s’en est suivi une répression sans précédent contre les militants kabyles de toutes sensibilités, notamment ceux qui revendiquant l’indépendance de la Kabylie. Parmi les citoyens kabyles innocents condamnés dans ce dossier, à l’issue d’un procès politique expéditif, 38 parmi eux ont écopé de la peine capitale.

Pour l’avocat Athmane Bessalem, membre de la ligue kabyle des droits de l’homme et natif de Larbaa Nath Irathen, la ville de Abane Ramdane à travers son adhésion totale à cette grève générale a « dit clairement non à la dictature et à l’injustice », tout en estimant que « cette action sera gravée dans l’histoire de cette région millénaire ».

Lyes B.

2 Commentaires

  1. Fière des kabyles de fort national.
    Un exemple pour toutes les régions de Kabylie pour amorcer un grand mouvement pour la libération de touts les otages kabyles sans exception détenus illégalement par un pouvoir illégitime.

  2. La grève générale au niveau de toute la Kabylie. Solidarité avec les familles des détenus victimes des injustices Algérienne en Kabylie.
    D’après le représentant permanent a l’ONU, le KDS de service dit :
    Les Kabyles sont bien
    Les Kabyles travaillent
    Les Kabyles dansent
    Voilà la nouvelle diplomatie niveau tiktok…..

    KABYLIE INDÉPENDANTE Kabyle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici