La stratégie du clan Tebboune pour rester au pouvoir

0
2701
L'armée et ses présidents
L'armée et ses présidents

ALGÉRIE (TAMURT) – Contre toute attente, le chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé des élections présidentielles anticipée. Ce n’est pas fortuit. Il s’agit d’une stratégie bien combinée par le clan présidentiel. Ainsi, le camp de Tebboune ne laisse pas le temps aux adversaires, surtout au clan de Toufik, de s’organiser et d’imposer leur candidat.

Juste après la fin de l’été, la pseudo-élection aura lieu, c’est-à-dire à la rentrée sociale et politique. À moins de 5 mois de ce rendez-vous, les adversaires de Tebboune n’auront pas le temps de souffler. Pour fausser le débat, Tebboune et son clan semblent déjà avoir préparé leurs propres adversaires de petite envergure, comme Zoubida Assoul, Bengrina, et même peut-être Benflis ou Karim Tabbou. En dehors de « ces candidats » triés sur le volet, qui osera défier Tebboune ?

Le sort réservé au général Ali Ghediri semble terrifier tout le monde. Le clan de Toufik, et même les résidus du Bouteflikisme, qui attendent l’heure de la revanche, semblent être pris de court. Toutefois, rien n’est encore gagné pour le clan mafieux de Tebboune, leurs semblables ne resteront pas les bras croisés.

La manipulation de la rue n’est pas à écarter. Enfin, le clan ou Tabboune ou autres sont tous pareils. Les clans mafieux pillent royalement les richesses naturelles algériennes. Les confrontations claniques causent d’énormes dégâts aux peuples d’Algérie.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici