L’Algérie n’arrive pas à s’incruster dans le dossier palestinien

0
2978
l'Algérie finance le Polisario
l'Algérie finance le Polisario

ALGERIE (TAMURT) – Usant de son statut de membre non permanent au conseil de sécurité de l’ONU, la proposition de l’Algérie pour mettre un cessez-le-feu à Gaza n’a trouvé aucun écho même dans la presse. Les Américains sont allés jusqu’à humilier la diplomatie algérienne. L’initiative de l’Algérie est qualifiée d' »inutile ». L’Algérie reste toujours écartée sur le plan politique international. Tebboune, qui veut jouer dans la cour des grands, a essuyé plusieurs revers.

Pour le dossier de la Palestine, les puissances mondiales et l’ONU ont choisi l’Egypte, le Qatar et l’Arabie Saoudite comme interlocuteur. Même les chefs politiques palestiniens n’ont jamais évoqué le nom de l’Algérie. Sur le plan régional, l’Algérie a complètement perdu la main dans le dossier malien. Ni les militaires au pouvoir, ni les responsables de l’Azawad ne veut de l’Algérie. Une gifle pour la diplomatie algérienne.

Le seul dossier où le nom de l’Algérie est cité reste celui du Polisario. Un dossier qui n’intéresse personne au monde. Les Marocains ont réussi à étouffer l’Algérie dans ce conflit qui date du siècle dernier. Les Américains, les Espagnols, les Français, Israël…ont tous rallié le Maroc en reconnaissant la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidentale.

Les alliés traditionnels pour l’Algérie lui tournent le dos un derrière l’autre. La Russie et l’Afrique du Sud ont préféré l’Éthiopie au sein de l’organisation des BRICS au lieu de l’Algérie. Jamais ce pays n’a été aussi isolé sur la scène politique internationale comme ces quatre dernières années. Un désastre politique pour le régime algérien.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici