Le Hirak algérien, une tempête dans un verre d’eau

0
2038
Tebboune et le Hirak
Tebboune et le Hirak

ALGÉRIE (TAMURT) – Le 22 février 2019, les Algériens sont sortis dans la rue pour exiger le départ de Bouetflika. Le mouvement était vite baptisé « Hirak », ce qui signifie en effet « mouvement » en langue arabe. Pratiquement, dans toutes les villes d’Algérie, les citoyens sont sortis pour manifester pacifiquement et exprimer leur ras-le-bol. À vrai dire, les manifestations étaient déclenchées par un clan des militaires pour mettre fin au règne des Bouteflika.

On a vu même des policiers en tenues manifester contre Bouteflika, des journalistes de la radio et de la télévision algérienne demandaient le changement, et même des cadres de la Sonatrach avaient manifesté. C’était trop beau pour croire à la crédibilité de ce mouvement. Une manipulation clinique à grande échelle. En d’autres termes, c’était presque le même scénario qu’en octobre 1988. Un clan du régime en place avait fait croire que tout a changé alors qu’en réalité rien n’avait changé.

Le Hirak en 2019 a réussi juste à changer un clan du régime mais pas le régime. Le clan des Boumedienistes ou des généraux de l’armée française s’est emparé du régime, en écartant la famille des Boutefmika et momentanément le clan de Toufik. En un mot, le Hirak était « un chahut de clans ». Pas plus. Le clan de Toufik a fini par négocier et libérer ses fidèles, comme Khalida Toumi et sa clique. Le clan des Bouetflika est entrain de moisir dans les geôles comme Ouyahia, Sellal, Heddad, Ould Abbas, Said Bouteflika, etc.

Ce nouveau clan mafieux est entrain de s’imposer. Le 22 février 2024 qui coïncide avec le 5e anniversaire du début du Hirak algérien, Teboune ou Boutefllika ne sont, en réalité, que les deux faces de la même pièce. Le régime algérien est un régime mafieux qui n’a rien à envier à la Casa Nostra, si ce n’est pas pire. La Kabylie mérite d’être indépendante et d’être gérée par ses propres enfants.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici