Le nouveau stade de Tizi Ouzou sera-t-il inauguré par Tebboune ?

1
6856
Le président algérien Tebboune avec le chef d'état major de l'armée Chengriha
Le président algérien Tebboune avec le chef d'état major de l'armée Chengriha

TIZI OUZOU (TAMURT) – Le nouveau stade de Tizi-Ouzou, qui devrait être livré et inauguré ce mois de mai est reporté au mois d’août prochain, a laissé entendre un élu FLN de l’APW de Tizi-Ouzou.

Selon les dires de cet élu, le report de l’inauguration de ce stade, dont les travaux ont été entamés en 2010, est du à la non-disponibilité de Tebboune pour se rendre à Tizi-Ouzou durant le mois de mai.  » Le FLN à Tizi-Ouzou avait invité Tebboune et a souhaité que le nouveau stade de notre wilaya soit inauguré par lui en personne. Il a donné son accord pour le mois d’août prochain », précise notre interlocuteur. Il reste à confirmer cette information de manière officielle.

Il n’est pas étonnant, au fait, de voir les mêmes personnes qui ont soutenu Bouteflika pendant 20 ans soutenir Tebboune en Kabylie.  » C’est Hamid Lounaouci, sont conseiller principal et enfant de Tizi-Ouzou, qui est chargé par le FLN de convaincre Tebboune de se rendre à Tizi-Ouzou pour inaugurer notre stade », ajoute l’élu du FLN.

Rappelons qu’aucun Kabyle n’a voté pour Tebboune en 2019. Il a obtenu 0 voix en Kabylie. Au nom de qui ces opportunistes invitent Tebboune en Kabylie ?

Idir Yatafen

1 COMMENTAIRE

  1. Après avoir interdit le 20 Avril, symbole de l’identité et de la rennaissance de la Kabylie, voilà offert un amuse-nigauds. On est toujours dans l’infantilisme. La Kabylie refuse l’arabisation à la manière nazie.
    Une Algérie arabisée, quand bien même démocratique, un oxymore, nous ne serons que des assimilés dedans. Inutile de soudoyer le petit peuple. La Kabylie aurait bâti des usines de micro-chips à la place de vos mosquées et de vos stades. Nous aurions installé à Thouviret sud des fermes de panneaux solaires gigantesques qui pourraient alimenter toute la Kabylie en énergie, on aurait connecté les rivières aux barrages, on aurait une agriculture forte en teneur technologique, on aurait investi dans le transport public qualitatif plutôt que d’en faire une fourrière du monde à ciel ouvert, parce que les importateurs amis des plus algériens y gagnent dans ce misérabilisme partagé, on aurait libéré les femmes de ce statut du code de la famille qui la réduit à mineure à vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici