Les procès de plusieurs militants kabyles enfin programmés

0
6787
Arrestation de militants kabyles
Arrestation de militants kabyles

ORAN (TAMURT) – Après plus de deux semaines de grève de la faim pour protester contre les verdicts iniques prononcés contre certains parmi eux en première instance et la non programmation de leur procès pour d’autres, les militants politiques kabyles, incarcérés dans une prison oranaise, à l’Ouest de l’Algérie, obtiennent gain de cause. En effet, le tribunal d’Oran a décidé de programmer les procès de ces militants pour les jours et les semaines qui viennent.

Fin décembre dernier, plusieurs militants politiques kabyles ont été condamnés à 3 ans de prison ferme pour ‘’terrorisme’’ par tribunal criminel d’Oran. Ils ont été poursuivis sur la base de l’article controversé 87 bis du code pénal algérien. D’autres militants kabyles croupissent dans les geôles algériennes dans l’attente de la programmation de leur procès. Devant l’arbitraire qu’ils subissent de la part du régime algérien, ces militants issus de plusieurs régions de la Kabylie ont entamé une grève de la faim il y a plus de 15 jours. Face à la détermination de ces militants kabyles, le tribunal d’Oran a été contraint de programmer leur procès. Le 09 février prochain, se déroulera le procès en appel de l’indépendantiste kabyle Lkhoudir Bouchelaghem.

Par ailleurs, l’affaire des militants M. Karim et M. Salah est prévue pour le 19 février, celle de Jugurtha Mala est programmée pour le 22 du même mois, alors que le procès de 11 autres militants kabyles dont Mira Moknache, Mustapha Akkouche, Toufik Fortas et Idir Mehdi, est programmé pour le 01 mars prochain. Ces citoyens kabyles sont poursuivis pour « appartenance au MAK », un mouvement politique kabyle prônant l’indépendance de la Kabylie et que le régime colonial algérien a arbitrairement classé comme « organisation terroriste ».

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici