Maroc : Indignation après l’assassinat de deux touristes franco-marocains par des gardes côtes algériens

0
2306
manifestation d islamistes
manifestation d islamistes

RABAT (TAMURT) – Perdus en mer à bord de leurs jet-skis, deux citoyens français, d’origine marocaine, ont été froidement abattus, mardi dernier, par des gardes côtes algériens. Bilal Kissi et Abdelali Mechouer, avec deux autres touristes, faisaient du jet-ski près de la station balnéaire marocaine de Saïdia avant de se perdre dans l’espace maritime algérien. La rue marocaine s’indigne de ce lâche assassinat qui risque d’envenimer davantage les relations, déjà très tendues, entre Rabat et Alger. Pour le moment, les autorités marocaines se sont abstenues de toute réaction. S’agissant de victimes franco-marocaines, l’ambassade de France au Maroc, contactée par l’AFP, n’a pas souhaité réagir.

Le double homicide commis par la marine algérienne, mardi dernier, contre deux touristes franco-marocains a provoqué une vaste indignation au Maroc. La seule faute de ces touristes, venus de France pour passer des vacances dans leur pays d’origine, est d’avoir franchi les eaux territoriales algériennes. L’une des victimes, Bilal Kissi, a été criblée par cinq balles, selon son cousin Abdelkrim Kissi, ancien boxeur et acteur originaire de la ville marocaine d’Oujda. Connu du grand public notamment pour ses rôles de méchant joués dans certains films de Jean-Claude Van Damme, Abdelkrim a lancé un appel aux autorités marocaines via un message posté sur Facebook pour porter « l’affaire au-devant des instances internationales pour qu’enfin cesse cette pratique inhumaine de la part des bandits qui gouvernent l’Algérie et de cette police remplie de haine, qui n’ont aucune considération pour la vie humaine aussi innocente soit-elle.»

A noter qu’un troisième jeune franco-marocain, en l’occurrence Smaïl Snabé, a été interpellé par les gardes côtes algériens, a rapporté la presse marocaine. Selon Mohamed Kissi, un rescapé de ce drame, ils étaient en tout quatre (trois franco-marocains et un marocains) à faire du jet-ski avant de se retrouver dans les eaux maritimes algériennes. « Nous nous sommes perdus mais on a continué jusqu’à ce que nous nous retrouvions en Algérie. Nous avons su que nous étions en Algérie car un zodiac noir algérien est venu vers nous, il a commencé à zigzaguer comme s’ils voulaient nous renverser », a raconté Mohamed Kissi, le frère de l’une des victimes, auprès d’un journal marocain. Ce rescapé a été plus tard secouru au large par la marine marocaine. Continuant son récit de cette tragédie, Mohamed Kissi a affirmé que les occupants du zodiac noir « ont tiré sur nous », tuant son frère un autre touriste. « Dieu merci, je n’ai pas été touché mais mon frère et mon ami, ils les ont tués. Ils ont arrêté mon autre ami », a-t-il témoigné, tout en précisant qu’ils étaient perdus en mer et qu’ils étaient « en panne d’essence. »

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici