Mine de zinc de Tala Hamza: Une opposition locale au projet se structure

5
4923
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet
Gisement minier de Tala Hamza, Bgayet

VGAYET (TAMURT) – Les habitants d’Ait Bouzid, dans la commune de Tala Hamza, réunis dernièrement en Assemblée de village, se sont très clairement opposés au projet d’exploitation de la mine de zinc et de plomb s’étendant sur les territoires des communes limitrophes Amizour et Tala Hamza, en Kabylie. Les citoyens d’Ait Bouzid dénoncent une volonté du régime algérien « d’imposer coûte que coûte ce projet ».

Mettant en avant des conséquences « néfastes » et catastrophiques, notamment sur les plans sanitaires et écologiques, les citoyens d’Ait Bouzid exigent l’abandon définitif du projet d’exploitation de la mine Tala Hamza – Amizour. Ils se sont réunis dernièrement pour exprimer leur refus de ce projet, alors que le régime algérien a opté pour un passage en force et compte exploiter cette mine le plutôt possible. Lors de cette rencontre, « les retombées néfastes et inacceptables d’ordre social, environnemental et surtout sanitaire sont décriées et personne n’est prêt à s’en accommoder », lit-on dans le PV ayant sanctionné cette assemblée villageoise.

Les participants à cette réunion ont adopté une position commune consistant dans le refus catégorique de ce projet minier. « Nous, citoyens d’Ait Bouzid, à l’unanimité des présents à la rencontre, nous opposons au projet minier, et exigeons des pouvoirs publics qu’ils y renoncent définitivement », a-t-on affirmé dans le même PV, signé par près d’une centaine de personnes. L’assemblée générale des citoyens d’Ait Bouzid a été marqué par un débat riche et libre. En effet, chacun des présents à cette rencontre a exprimé « sa colère et son inquiétude quant à la volonté affichée par les pouvoirs publics pour imposer coûte que coûte ce projet ». Le ministère algérien de l’Energie et des Mines a annoncé, dernièrement, avoir « réuni toutes les conditions nécessaires au lancement effectif des travaux de réalisation du projet d’exploitation du gisement et de construction de l’usine en juillet (2023), et l’entrée en production prévue en décembre 2025 ».

Plusieurs experts kabyles ont déjà averti sur les dégâts incommensurables sur la santé de la population du fait de l’activité du transport et de l’excavation, la déstabilisation du sol et de l’écosystème dans cette zone et la contamination des eaux souterraines en cas d’exploitation de ce projet.

Lyes B.

5 Commentaires

  1. Le sous-sol appartient à l’état et la population doit respecter les directives du gouvernement. Pourquoi les habitants du Sud algérien et particulièrement de Hassi messaoud acceptent les aléas et les problèmes de l’exploitation des gisements de gaz et du petrole pour le bonheur de tout algérien du Nord et du Sud et non pas ceux de Amizour?

  2. Je ne comprends pas pourquoi les Kabyles ont toujours tendance à créer les problèmes dans le pays! ça devient flagrant et le peuple commence à en avoir vraiment marre! Pourquoi les Kabyles bénéficient des revenues des richesses des autres régions d’Algérie et refusent de faire bénéficier les autres régions du pays des richesses de la kabylie? sachant pertinemment que cette région ne dispose pas de richesses importantes ni humain ni naturel ni autre à part zitoune. Il est tout a fait clair et évident qu’il ne s’agit en aucun cas d’un probleme d’ordre sanitaire ou environnementale comme veulent le faire croire les habitants de cette région, le problème est purement politique et regionale, les kabyles veulent tirer profits des richesses des autres régions du pays mais ne veulent que les autres bénéficient des richesses de la kabylie! Cet égoïsme est connu chez les Kabyles. L’état doit réagir, sinon, il faut couper toutes les subventions des produits de large consommation notamment l’énergie. Imaginons juste un instant si les puits de pétrole et gisements de gaz étaient en kabylie ! Heureusement que la volonté du bon Dieu fait bien les choses. Cette région du pays devient un problème et une vraie menace pour le pays.

    • @djafar, Les Kabyles sont en droit dans tout le territoire de la Numidie, que vous pensez rebaptiser Algeristan, que je sache, les Arabes ou arabisés n’ont pas importé de terre supplémentaire outre celle de Numidie.. Ils ont libéré ton Algeristan et la Kabylie est le coeur de Thamzgha, où l’État est en phase avec le peuple. La nuance est dans la vision de l’institution : si l’État croit s’imposer comme dans la tradition de la « oumma », en Kabylie où le peuple est laïc, cela ne marchera jamais.

      Si les risques sanitaires existent, il est impératif de dialoguer avec les villages limitrophes pour juguler tout doute.
      Coupez les subventions, car la Kabylie n’a que faire de la charité, que votre régime a élevé à système, sans quoi il ne serait nul part élu!

  3. la kabylie na pas besoin de ces mines qui provoque des cancers ,apres toutes cet argent va etre destiner a palestine et poulisarion ,nous nos enfants kabyles dans les prisons abat le colonialisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici