Neuf enfants carbonisés à Ath Oussalah par la folie du régime algérien

0
2617
Ath Oussalah
Ath Oussalah

TOUDJA (TAMURT) – C’est ce vendredi 28 juillet que sont enterrées, à Ath Oussalah, dans la commune de Toudja, neuf des 28 victimes des incendies criminels ayant frappé le département de Vgayet, dimanche et lundi derniers. Ce village martyr, dévasté par les flammes, symbolise la folie du régime algérien.

A l’instar du village Ikhlidjen (Tizi Wezzu), durant l’été 2021, Ath Oussalah personnifie malheureusement la tragédie qui a encore une fois enfoncé la Kabylie, ce juillet 2023, dans l’enfer des incendies criminels. Niché sur les hauteurs de Toudja, une verdoyante jolie commune, le village d’Ath Oussalah a été ravagé par les flammes les 22 et 23 juillet. La population était livrée à elle-même face à des incendies ravageurs, attisés par des vents violents. Dans ce seul hameau, seize personnes ont péri carbonisées, dont neuf y sont originaires. Les rescapés de ce village, rejoints par des citoyens d’autres régions avoisinantes, ont enterré, aujourd’hui, leurs neuf enfants dans un terrain sis sur les hauteurs de la bourgade. Les corps sans vie et sans chair ont été transportés par des ambulances du CHU de Vgayet pour être enterrés dans des tombes alignées et creusées, ce matin, par les jeunes de la localité.

C’est dans une atmosphère de tristesse, de grande douleur et la mort dans l’âme que les habitants de Toudja ont inhumé leurs enfants. La souffrance des habitants d’Ath Oussalah est indescriptible. Les familles des victimes sont inconsolables. A noter qu’une dixième victime a été enterrée au village Boudaoued, relevant de la même municipalité. Par ailleurs, sept autres victimes tuées dans ces incendies, à Toudja, appartenant à la famille Zenoud, sont enterrées, ce même jour, à Bainem, une banlieue du Nord-Ouest d’Alger, où vive une forte communauté kabyle.

Les victimes étaient venues à Toudja passer quelques jours de vacances, comme elles avaient l’habitude de le faire. Martyrisé, le village d’Ath Oussalah a besoin en urgence d’être reconstruit et ses habitants ont besoin d’une prise en charge psychologique rapide, tant ils sont profondément traumatisés.

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici