Pourquoi personne ne parle de l’assassinat de Mouloud Mammeri ?

0
2143
Tahar Djaout avec Mouloud Mammeri
Tahar Djaout avec Mouloud Mammeri

ALGERIE (TAMURT) – Mouloud Mammeri, écrivain et célèbre linguiste kabyle, avait trouvé la mort durant la nuit du 25 au 26 février 1989, près de la ville d’Aïn Defla, 200 km vers l’Ouest d’Alger. Sa mort n’était pas naturelle. Quelques minutes juste après son décès, les autorités algériennes ont annoncé que Mouloud Mammeri est mort dans un accident de la circulation, avant même l’arrivée des services de sécurité sur le lieu du drame.

D’après les autorités algériennes,  » un arbre séculaire, un frêne, serait tombé juste au moment du passage de la voiture de l’écrivain Mouloud Mammeri, ce qui a causé sa mort ». Qui peut croire à la véracité de cette thèse ? Mouloud Mammeri, de retour de la ville d’Oujda au Maroc, à bord de sa voiture, la frontière terrestre entre les deux pays était ouverte, où il avait animé une conférence, a été assassiné par les services secrets algériens. C’est-à-dire par les criminels de la sinistre sécurité militaire.

Pour bien préparer leur coup, les services de la sécurité militaire ont retenu Mouloud Mammeri presque 8 heures aux frontières, côté algérien bien sûr le temps que les hauts gradés de la sécurité militaire préparent leur coup et l’assassinat de l’écrivain kabyle.

Effectivement, c’était à Ain Defla que l’exécution de Mouloud Mammeri a été maquillée en un accident de la circulation. 35 ans après son assassinat, on se contente de se rappeler de lui et d’organiser quelques légères commémorations. Personne n’ose dire que Mouloud Mammeri, l’enfant prodige d’Ath Yenni, a été assassiné. Pourquoi ?

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici