Procès en appel de Cherif Mellal (ex président de la JSK) : Le parquet réclame l’aggravation de la peine

1
2712
Cherif Mellal, ancien président de la JSK
Cherif Mellal, ancien président de la JSK

ALGER (TAMURT) – Le procès en appel de Cherif Mellal, ex président de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), s’est déroulé, lundi 25 décembre, à la cour d’Alger (chambre pénale). Le parquet a réclamé au terme de son réquisitoire l’aggravation de la peine, alors que la défense a tout simplement demandé la relaxe en faveur de son client pour « l’inanité des faits et des poursuites », a déclaré Me Fetta Sadat. Cherif Mellal a été condamné en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed à 18 mois de prison ferme pour « atteinte à l’intégrité du territoire national ».

Cela fait maintenant plus de 10 mois que l’ancien président du club phare de la Kabylie, la JSK, croupit dans les geôles algériennes. En effet, il a été placé en détention préventive le 19 janvier de l’année en cours. Il est poursuivi pour « atteinte à l’intégrité du territoire national », en vertu de l’article 79 du code pénal algérien, sur fond d’une prétendue appartenance au Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), injustement classé par le régime algérien comme ‘’organisation terroriste’’ le 19 mai 2021.

Le 15 octobre dernier, il a été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme. L’acharnement judiciaire contre Cherif Mellal a commencé depuis 2021. Il est également poursuivi dans une autre prétendue affaire de « blanchiment d’argent » montée de toutes pièces par les services secrets algériens. Ceux-ci ont décidé de recourir à la répression judiciaire et à l’instrumentalisation de la justice pour destituer illégalement Cherif Mellal de la tête du club phare du Djurdjura et y placer une nouvelle direction inféodée au régime algérien.

A l’origine de cet acharnement judiciaire et sécuritaire contre l’ex président de la JSK, son engagement infaillible à préserver l’identité kabyle de la JSK et son attachement à la cause berbère. A noter que le verdict dans cette affaire sera rendu le 08 janvier 2024.

Aksil K.

1 COMMENTAIRE

  1. Encore un «  » » terroriste » » » comme tous les Kabyles non KDS ? Il n’y a pas assez de prisons en Algérie pour mettre tous les Kabyles en taule, alors on écrème ceux dont la tête dépasse du lot, comme Mellal et bien d’autres ! Ce qui fait mal c’est de voir des «  »Kabitchous » avec la bénédiction du système défiler pour le Hamas (des violeurs) pendant que les nôtres pacifistes croupissent dans les geôles du régime uniquement pour leurs idées !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici