« Rachad » épargné par le régime algérien

0
2528
Rachad
Rachad

ALGÉRIE (TAMURT) – En août 2021, la junte militaire d’Alger avait placé le MAK comme organisation terroriste au même titre que l’association islamique « Rachad », dirigée pat les anciens du FIS. Pourtant, les mouvements indépendantistes kabyles sont pacifiques et pacifistes. Tout Le monde s’accorde à dire que les indépendantistes kabyles sont tout sauf des terroristes, à commencer par les opposants farouches à l’indépendance de la Kabylie.

Ce qui est plus grave, c’est latitude des décideurs algériens qui ne s’acharnent que contre les militants du MAK et de l’URK. Les activistes du « Rachad » ne sont jamais inquiétés. Eux aussi, les activités du Rachad, se sont retirés de la scène politique sans faire de bruit, sans jamais émettre la moindre critique contre le régime.

Le leader du Rachad, Mourad Dhina, qui a multiplié les sorties médiatiques durant la période du Hirak, s’est éclipsé soudainement pour ne plus donner signe de vie. On dirait qu’un accord entre Rachad et le DRS a été signé. Sinon comment expliquer les activistes pacifistes kabyles sont opprimés par le pouvoir et les activistes de l’ex-FIS, qui ont cautionné le terrorisme durant les années 1990, ne soient jamais inquiétés ?

Pis encore, parfois, ce sont des indépendantistes kabyles qui sont arrêtés par la police militaire et sont accusés d’appartenir à Rachad. C’est le cas de plusieurs Kabyles qui sont arrêtés dans les aéroports et ports algériens. En conclusion, le pouvoir algérien ferme ses yeux aux activistes du Rachad et s’acharne injustement contre les Kabyles.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici