Recrutement en masse des imams en Kabylie

5
1704
Imam
Imam

BGAYET (TAMURT) – Un autre appel de la direction des affaire religieuses pour le recrutement de pas moins de 100 imams, pour les jours à venir. Leur tâche sera d’enseigner l’arabe châtié et le coran. Une vieille politique d’arabisation des villages kabyles.

Les autorités coloniales n’ont jamais cessé de débourser des milliards pour effacer la langue kabyle et gangrener la société par un islam radical et salafiste. Le recrutement des imams salafistes est devenu périodique à Bgayet et au niveau des autres départements de Kabylie. On assiste d’ailleurs à la multiplication des femmes qui portent le voile et à des barbus qui apparaissent même dans les villages les plus reculés de Kabylie. Le régime colonial en Kabylie préfère fiancer des Zaouias et ouvrir des établissements pénitenciers afin de fragiliser la culture kabyle.

Une politique héritée de la France coloniale, évidemment. Le comble, c’est avec l’argent des contribuable des Kabyles que les Algériens fiancent les mosquées salafistes en Kabylie, alors que les écoles et les hôpitaux sont dépourvus de moyens les plus élémentaires. Tout de même, les Kabyles continuent à résister contre vent et marée. Une résistance qui perdure depuis des siècles et qui ne s’arrêtera que le jour où La Kabylie sera indépendante.

Idir Yatafen

5 Commentaires

  1. les kabyles sont complice de cette situation il ya même qui maris leurs filles a cette vermines d’islamiste bedouins il faudrait en urgence les chasser de la kabylie et revenir a nos traditions

  2. Tant que la Kabylie n’a pas de références politiques propres, on est à la merci de ceux qui savent exprimer un État, arabe soit-il. Paradoxe, lutter pour être le chef des kabyles ne crée pas d’unité. Du coup, même un régime mourant peut imposer sa pax.
    Tous Berzidan du nul.

  3. Azul .Voilà ce que les Kabyles ont récolté à avoir fui les Zaouïas qui étaient dirigées par Imravdhen qui enseignaient un islam de tolérance ,de Respect et de Valeurs morales ancestrales .le beau travail des laîcards kabyles des années 70 – 80 .

  4. la kabylie en général, particuliérement BGAYETH est en proie à l’islamisation QORAYCHITE
    la ville dite ROH LAKVAYELS est devenue un mélange d’afganistan etdu yemen
    on ne vois en ville que des barbus kamiss salafiste et des hidjabiste le malheur se sont des jeunes garçons et filles.
    UN CRI D’ALARME, DANS L’URGENCE UN SURSAUT CITOYENS POUR SAUVER LA KABYLIE DES Ténèbres

  5. @au berber, Nuances! L’islam soufi n’est qu’une étape de l’islamisme. Ce sont les membres de l’islam dit algérien qui revendiqueront un islam plus authentique, celui saoudien. Morale, si depuis le moyen age l’avancée de cette islamisme a été bloquée par la relative autonomie de la Kabylie, l’arabisation de boumediene, le criminel, avait accéléré le processus. Les membres du FIS avaient combattu cet  » islam soft » qui en réalité que le syncrétisme entre l’animisme Kabyle et la très relative islamisation, jusqu’aux années 80 la plus grande majorité ne savait pas une sourate du coran complète. Les agents du Caire profitant de la « révolution khomeiniste, voulaient passer de la oumma arabiste à celle islamiste. L’association des oulèmas dont faisaient partie les futurs cadres du FIS siégeaient au comité central du Baath Fln, Madani en premier. Donc, ce n’est l’islam bon contre un mauvais, mais le taux d’islamisme. L’arabisation est fonctionnelle à l’islamisme, car les arabes n’ont rien que l’islam comme valeurs culturelles, plus vous vous arabisez plus vous vous dé-Kabylisez et donc devenez chair à canon de l’islamisme. Paradoxalement, les vrais arabes islamiques haïssent à mort les Algériens du régime qui islamisent la Kabylie pour rentrer dans la grâce de la oumma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici