Répression anti-kabyle : Khellaf Ait Chebib condamné en appel à 3 ans de prison ferme

0
1084
Khellaf Ait Chebib
Khellaf Ait Chebib

ALGER (TAMURT) – Le tribunal criminel d’appel près la Cour d’Alger a condamné, ce mardi 14 novembre, le militant kabyle Khellaf Ait Chebib à 3 ans de prison ferme pour entre autres « atteinte à l’intégrité du territoire national ». Placé sous mandat de dépôt le 14 novembre 2021, Khellaf A. a déjà passé 2 ans de détention arbitraire dans les geôles algériennes.

Bien qu’il soit acquitté du chef d’accusation à caractère criminel (article 87 bis) portant sur « l’appartenance à une entité dont le but est de commettre des actes terroristes et destructeurs », le jeune militant kabyle Khellaf Ait Chebib a été condamné à 3 ans de prison ferme et à payer une amende de 100 000 dinars. Il a été injustement inculpé pour « atteinte à l’intégrité du territoire national », « propagation de fausses informations parmi le public susceptibles de porter atteinte à l’ordre public et à la sécurité publique », ainsi que « réception de fonds de l’étranger dans le cadre d’une organisation dans le but de porter atteinte à l’unité nationale ».

En somme, des accusations fallacieuses montées de toutes pièces par les services secrets algériens, qui instrumentalisent l’appareil judiciaire pour réprimer le peuple kabyle. Le parquet avait requis à l’encontre de Khellaf Ait Chebib une peine de 20 ans de prison ferme assortie de 1 million de dinars d’amende. Cousin de l’ex détenu d’opinion et militant politique Bouaziz Ait Chebib, ce jeune kabyle a été interpellé à Oran et placé en garde à vue au commissariat le 02 novembre 2021.

Transféré à Alger, il a été présenté devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed, lequel avait ordonné sa mise en détention préventive à la prison de Koléa (wilaya de Tipaza).

Lyes B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici