Répression : Six ans de prison ferme pour le militant kabyle Koceila Benyahia

0
1226
Le militant Koceila Benyahia
Le militant Koceila Benyahia

BORDJ BOU ARRERIDJ (TAMURT) – Le jeune militant kabyle Koceila Benyahia vient d’être condamné, ce début mars, à 06 ans de prison ferme par le tribunal criminel de Bordj Bou Arreridj. Il a été arrêté par les forces de répression du régime algérien et poursuivi pour de fausses accusations de terrorisme liées à l’article 87 bis du code pénal algérien. Le parquet avait requis 20 ans de réclusion criminelle.

Encore une condamnation inique contre un jeune innocent kabyle. Il s’agit cette fois-ci de Koceila Benyahia, titulaire d’un master en droit à l’université de Bordj Bou Arreridj. Il est victime de la vague de répression algérienne qui s’abat sur la Kabylie depuis maintenant plus de deux ans. Son militantisme pacifique en faveur de son peuple kabyle dérange le régime colonial algérien. Celui-ci a redoublé de férocité pour réprimer toute velléité indépendantiste kabyle ou toute contestation de sa feuille de route.

Arrêté en mars 2022, ce natif d’Adrar Sidi Idir, dans la région de Djaâfra, a été placé sous mandat de dépôt. Des accusations farfelues de terrorisme ont été portées à son encontre par une justice aux ordres de la junte militaire. A l’instar de dizaines d’autres militants kabyles, qui croupissent injustement dans les geôles algériennes, Koceila est oublié par des ONG ou associations de défense des droits de l’homme, qui ont de la solidarité sélective.

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici