Sénatoriales: les élus du RND voteraient pour Ait Menguellet

0
1397
Louhab Ait Menguellet
Louhab Ait Menguellet

KABYLIE (Tamurt) – Le travail de coulisse a d’ores et déjà commencé en perspective des élections sénatoriales, prévues en décembre 2018, et les élus de la wilaya de Tizi Ouzou risquent fort bien de jeter leur dévolu, pour la première fois dans l’histoire, sur un candidat indépendant, qui n’est autre que Ouahab Ait Menguellet, président de l’Assemblée populaire communale de Tizi Ouzou, élu le 23 novembre 2017 sur une liste indépendante qu’il avait pilotée.

Si, jusque-là, cette élection se jouait principalement voire exclusivement en faveur de deux partis : le FFS et le RCD, rien n’exclut que cette fois-ci, les choses vont aller autrement. En effet, Ouahab At Menguellet est un candidat qui peut créer la surprise, la grande surprise, grâce à l’infinité d’atouts dont il dispose, notamment celle inhérente au fait qu’il compte de nombreuses amitiés, parfois intimes, dans les rangs de tous les partis politiques ayant des dizaines d’élus dans la wilaya de Tizi Ouzou. Plus encore, Ouahab Ait Menguellet est même très proche de certains chefs de partis politiques. Et parmi ces derniers, il y a Ahmed Ouyahia, le secrétaire général du Rassemblement National Démocratique avec lequel il partage entre autres, la même région natale : Ighil Bwamas et Bouadnane sont des villages limitrophes.

Cette proximité avec Ahmed Ouyahia explique la présence de Ouahab Ait Menguellet, le weekend dernier, en tant qu’invité d’honneur lors du conseil de wilaya du RND à Tizi Ouzou sous la présidence de Seddik Chihab, le porte-parole du parti. Ce dernier, comme pour transmettre un message, a même tenu à saluer la présence de Ouahab Ait Mengellet à ce conseil de wilaya, qui est pourtant une rencontre interne. Si Ouahab Ait Menguellet s’assure les voix de tous les élus du RND, ces dernières ajoutés à celles des élus indépendants, en plus de celles des élus du RCD, FFS et d’autres partis qui tourneront le dos à leurs formations politiques le moment venu, feront sans doute d’Ait Menguellet un sénateur.

Mais quand on sait que le rôle du sénateur, à l’instar de celui du député en Algérie, n’a aucune répercussion sur la vie concrète du citoyen, on finit par conclure qu’il s’agit, en fin de compte, de la gestion de carrières personnelles d’individus, sans plus. Et les expériences passées nous l’ont suffisamment enseigné et appris. Donc Ait Menguellet, FFS ou RCD, ou n’importe quel autre sénateur, le citoyen ne gagnera rien. Comme toujours.

Tarik Haddouche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici