Tizi Ouzou: des instituteurs interdisent à leurs élèves d’observer le jeûne

7
5966
Ecole primaire en Kabylie
Ecole primaire en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Il n’est pas rare de voir de nos jours des enfants de moins de dix ans commencer à observer le jeûne. Généralement, ils sont motivés par leurs parents. Des instituteurs d’écoles primaires à Tizi Ouzou annoncent que le phénomène prend de l’ampleur. Si certains instituteurs du primaire incitent eux aussi à la wahabisation de nos écoles et à la fanatisation de nos enfants, ce n’est pas le cas d’autres enseignants responsables et honnêtes.

« J’ai remarqué que certains de mes élèves, à peine âgés de 8 ans, commencent à observer le jeûne. C’est une petite fille toute frêle qui m’a mis la puce à l’oreille. Elle m’a dit que l’année passé, alors âgée de 7 ans, elle a observé au moins 7 jours de jeûne durant le mois de ramadan. Cette année, elle compte, apparemment, observer au moins 15 jours et l’année prochaine tout le mois. La fille semble motivée, mais les après-midis, elle n’arrive même pas à parler.

J’ai cru qu’elle était malade, mais finalement, elle jeûnait. Il semble que son père lui ait promis un cadeau comme l’année passée, si elle observait le jeûne cette année. J’étais stupéfait », raconte un jeune instituteur d’une école primaire de la localité de Boukhalfa, non loin de la ville de Tizi-Ouzou. Notre interlocuteur souhaite garder l’anonymat de peur des représailles de certains parents islamistes ou autres qui sont même des anciens terroristes-repentis à Boukhalfa.  » Sincèrement, je ne veux pas de polémique d’ailleurs, je n’ai averti ni les parents ni la direction sur ce sujet.

En outre, j’ai trouvé une astuce. Chaque matin, j’oblige chaque élève à boire de l’eau. Je les oblige aussi à manger à la cantine scolaire. Je n’accepte pas, dans ma classe, les élèves qui font le ramadan avant l’âge de dix ans », nous dira notre interlocuteur. Ce dernier nous précise que lui-même est musulman pratiquant. Il fait la prière et observe le ramadan.

Le phénomène de l’islamisation de nos enfants dès l’école primaire prend de l’ampleur. On voit souvent des instituteurs organiser des prières collectives dans des écoles pour des chérubins qui ne dépassent pas les 12 ans. Des instituteurs comme celui de Boukhalfa, la Kabylie n’en aura jamais assez.

Idir Yatafen

7 Commentaires

  1. C’est d’une rare violence cet endoctrinnement. Que dire des cours de  » sciences » islamiques, inculquées en guise d’identité aux enfants.
    Le choix religieux a toujours été individuel dans notre tradition. Mais cette laicité vécue est à l’encontre du régime qui a besoin d’uniformiser au rabais.

  2. boukhalfa zdimouh c’est des tribus hilaliennes arabes ramené de msila, et bousaada par le diable boumedienne ils sont aussi a bordj menaeil, les isser, dans la wilaya de boumerdes

  3. rafa
    a rafa
    de msila, c est les berbères hamadites qui seront implantés en petite et grande kabylie et cela se passe au 11eme siècle.
    dès lors, quel rapport avec boumedienne des années 60?

  4. l’Algérie musulmane et elle restera ou vous l’aimez ou pas bande de racistes haineux, l’islam est la religion du peuple même en Kabylie et vous pouvez rien faire sal race fils des harkis

  5. C’est une histoire inventé de toute pièce par ce pseudo journal, la professeur cherche à garder l’anonymat mais en même temps fait appelle à des « journalistes » qui eux même cherchent à garder l’anonymat pour éviter la prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici