Toudja : Le régime algérien réprime même pendant les funérailles !

2
2515
Le journaliste et militant Farid Zeroual
Le journaliste et militant Farid Zeroual

VGAYET (TAMURT) – L’enterrement, hier vendredi, des victimes des incendies criminels au village Ath Oussalah, dans la commune de Toudja, a été marqué par l’arrestation d’un journaliste et militant kabyle par des gendarmes algériens. Il a été libéré 3 heures plus tard grâce à la mobilisation des habitants d’Ath Oussalah.

Alors que des foules impressionnantes déferlaient dès les premières heures de la matinée du vendredi 28 juillet, à Ath Oussalah, pour enterrer neuf des victimes tuées dans les incendies criminels ayant frappé la région en début de semaine et se solidariser avec les familles sinistrées, les gendarmes algériens étaient là pour réprimer. Sans se soucier de respecter le deuil des familles des victimes et d’une population affligée, ils ont procédé à l’arrestation du journaliste Farid Zeroual, venu couvrir l’évènement. « Aujourd’hui (vendredi 28 juillet, NDLR), une foule énorme était là, venue des quatre coins de la Kabylie se recueillir sur les défunts et soutenir leurs familles et tout le village. Était là aussi, la gendarmerie, un nombre impressionnant (de gendarmes), armés jusqu’aux dents, surveillant les voitures, la foule et tout l’enterrement.

« En arrivant avec mon ami, Farid Zeroual, un journaliste, les gendarmes nous interpellent, en me demandant ce que je faisais là. Ensuite, ils interdisent au journaliste de porter sa caméra. Il repart vers la voiture déposer la caméra et moi toute naïve j’avais cru à cette histoire et j’ai continué mon chemin. Mon ami n’est plus revenu. (…) Mon ami toujours absent, j’avais compris qu’il y avait arrestation », a témoigné Mira Moknache, une militante kabyle. Néanmoins, grâce à la mobilisation des habitants d’Ath Oussalah, qui ont réclamé la libération du journaliste, Farid Zeroual a été relâché. « A la fin de l’enterrement, j’ai demandé aux gens du village d’intervenir pour libérer mon ami. Ils ont réussi à mobiliser une foule, qui a bloqué la route aux voitures, empêchant tout le monde de sortir. On scandait : libérer Zeroual ! Il a été finalement libéré tout en lui retenant son permis de conduire », a raconté Mira, elle-même malmenée par la justice algérienne. En effet, elle est poursuivie dans plusieurs affaires pour son militantisme en faveur de la Kabylie. Elle est accusée injustement notamment pour « terrorisme » sur la base de l’article 87 bis. « Je me retrouve être la cause de son arrestation. Les gendarmes lui ont demandé ce qu’il faisait avec moi, (…) une terroriste », a affirmé Mira Moknache, enseignante à l’université de Vgayet.

Ce vendredi 28 juillet, une seule question hantait l’esprit de la foule qui s’est rassemblée à Ath Oussalah pour l’enterrement des victimes des incendies : Qui a mis le feu en Kabylie ? « En attendant l’inhumation, j’écoutais, je discutais. Il n’y avait qu’un seul sujet qu’on entendait partout : qui a brûlé la Kabylie et pourquoi ? La répression, le régime… », a souligné Mira, native d’El Kseur, à Vgayet. La réponse est pourtant claire comme l’eau limpide coulant des sources de Toudja. L’auteur des incendies de l’été 2021, ayant ravagé notamment le département de Tizi Wezzu, est le même qui est derrière les feux de forêt, qui ont frappé, au début de cette semaine, plusieurs communes de Vgayet. Ces drames sont imputables à la folie des généraux algériens, qui se sont ligués contre la Kabylie depuis 1962.

Aksil K.

2 Commentaires

  1. Pourquoi cette arrestation ?
    Un comportement suspect , une preuve de plus qui confirme les accusations portées par la majorité de l’opinion publique en kabylie a l’encontre de l’occupant, les darkis en l’occurrence, portant interdit en kabylie depuis 2001!!!

  2. Tout d’abord,ma solidarité avec les familles et leurs proches. Je condamne
    le pouvoir et ses supplétifs Kabyles qui après chaque malheur continue leur connivence opportunistes en jouant les patriotes ,nationalistes car ont peur d’un lendemain libérateur pour les citoyens Kabyles et la débandade avec toutes les conséquences pour leur petite nature et leurs biens mal acquis.

    Moi ce que je n’arrive toujours pas à comprendre ,pourquoi ces Kabyles meurtris refusent de voir cette réalité amère qui dure depuis 62?
    La kabylie n’a pas voté pour élire un Tebboune ni un députés.
    Ils seront temps demander des comptes à ces Kabyles sans dignité car ont accepté de renouer avec ce pouvoir comme si de rien n’était malgré les punitions par le feux,la mort,la prison et toutes les humiliations du pouvoir criminel ,colonial et raciste. A quand la responsabilisation et la punition des Pseudo élus et responsables de l’enfer quotient? Maintenant plus que jamais
    il devient urgent que l’élite consciente prenne leur bâton de maréchal pour ce concerter en vue de rencontre avec toute bonne volonté pour trouver une issue à l’impasse kabyle, une solution salvatrice et pérenne. Que chacun soit comptable de ces actions et de ses choix. Que vive la kabylie libre en toute démocratie!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici