Tribunal d’Amizour : Le professeur Kamel Aïssat placé sous contrôle judiciaire !

0
1330
Le professeur Kamel Aisset
Le professeur Kamel Aisset

VGAYET (TAMURT) – Présenté, ce dimanche 16 juillet, devant le parquet près le tribunal d’Amizour, puis transféré devant le juge d’instruction, le professeur et militant politique kabyle Kamel Aissat a été placé sous contrôle judiciaire. Son engagement pour la protection de l’environnement et son opposition assumée publiquement à l’exploitation de la mine de plomb et de zinc de Tala Hamza – Amizour est à l’origine cette mesure de privation de liberté prise à son encontre.

L’intimidation et le harcèlement contre le professeur et militant Kamel Aissat s’est traduit par son placement sous contrôle judiciaire, aujourd’hui dimanche, sous ordre du juge d’instruction près le tribunal d’Amizour. Cet enseignant en microbiologie à l’université Abderrahmane Mira de Vgayet paye son engagement en faveur de la protection de l’environnement et son opposition au projet destructeur du régime algérien consistant dans l’exploitation illégale du gisement à zinc et plomb sis sur les territoires des communes kabyles Tala Hamza et Amizour. Kamel Aissat a été interrogé, ce matin, sur ses prises de positions contre ce projet dont plusieurs experts indépendants, parmi lesquels figure le climatologue et expert onusien Sidi Menad Si Ahmed, ont alerté sur les conséquences désastreuses de ce projet sur l’écosystème et la santé publique.

A noter que le parquet avait demandé au terme de l’audition de l’universitaire kabyle son placement sous mandat de dépôt. Toutefois, le juge d’instruction a décidé de sa mise sous contrôle judiciaire, dans l’attente d’un éventuel procès.

Arezki Massi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici