Vgayet, la poubelle ville de Kabylie !

1
1593
Vgayet ville poubelle
Vgayet ville poubelle

VGAYET (TAMURT) – En 1984, la ville de Vgayet a été sacrée la plus belle ville non seulement de la Kabylie, mais de tout le territoire appelé Algérie. Aujourd’hui, l’antique Saldae est réduite en ville poubelle. Les quartiers de Bougie croulent sous les ordures offrant ainsi un paysage et un décor des plus désagréables. La mairie de Vgayet n’arrive toujours pas à lancer son EPIC de gestion des déchets ménagers.

Des montagnes d’immondices et d’ordures envahissent depuis plusieurs semaines les quartiers de la ville de Vgayet. Pour cause, les services municipaux n’ont pas réussi à mettre en place une gestion globale et efficace des déchets ménagers de la ville et de ses périphéries. Celles-ci croulent littéralement sous les ordures, offrant à la vue un décor des plus désolants. A Ighil Ouazzoug, Iheddaden ou Lekhmis, pour ne citer que ces quartiers populaires, la même image hideuse d’amoncellement de déchets ménagers agresse la vue. Les autorités municipales semblent dépassées par ce problème épineux, alors que la saison estivale approche à grands pas.

Le non lancement de l’Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) de gestion des déchets ménagers et assimilés, pourtant créé en 2020 par arrêté communal, a favorisé la prolifération de plusieurs décharges sauvages à travers les différents quartiers de la ville de Vgayet. Pour rappel, le projet de création d’un EPIC de wilaya, qui devait s’occuper de la collecte et de la gestion des déchets ménagers sur l’ensemble du territoire du département de Vgayet a été abandonné à cause « des contraintes administratives et autres blocages », avaient dénoncé des élus locaux. L’on se demande si les mêmes personnes ou autorités sont derrière le retard dans le lancement de cet EPIC communal.

La mairie de Vgayet avait déjà débloqué des sommes importantes (70 milliards) pour l’acquisition de moyens matériaux colossaux, comme les bennes-tasseuses, les bacs à ordures (3 000 unités), les bacs urbains (1 500 unités), des balayeuses, etc. Qui est à l’origine de cette situation lamentable, qui empoisonne la vie des bougiotes ? Est-ce l’amateurisme des élus locaux, des blocages de la part de l’administration algérienne, ou les deux ?

Arezki Massi

1 COMMENTAIRE

  1. Les élus Khobzistes de vgayeth qui ne représentent en rien la population locale ne se souci que son bien être et l’application des ordres du régime colonial arabo-baathiste algérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici