Vgayet : Plusieurs départs de feu enregistrés ce lundi, de belles forêts décimées

0
1349
Sur les hauteurs du village Ait Allouane (Akfadou)
Sur les hauteurs du village Ait Allouane (Akfadou)

KABYLIE (TAMURT) – De nombreux incendies se sont déclarés, ce lundi 04 septembre, dans le département de Vgayet, notamment dans les communes de Tizi n’Berber, Aokas et Akfadou. Des centaines d’hectares de végétation sont partis en fumée, alors que peu de moyens ont été mobilisés pour circonscrire les incendies.

Les feux de forêt continuent de sévir en Kabylie. En effet, ce lundi plusieurs incendies ont été signalés à travers différentes localités du département de Vgayet. Sur les hauteurs de Tizi n’Berber et d’Aokas, à l’Est du département, des feux de forêts ont dévasté des dizaines d’hectares de massif forestier. Les belles forêts de ces deux communes, connues pour leur tourisme de montagne, ne cessent de subir des dégradations importantes au fil des ans à cause des incendies ravageurs.

Au village Ait Allouane, dans la commune d’Akfadou, des incendies de grande ampleur ont malheureusement ravagé de vastes étendues de forêts. Fort heureusement, aucune perte humaine n’est à déplorer. Alors que des associations locales se mobilisent au lendemain des terribles incendies de 2021 pour reverdir les montagnes et forêts de la Kabylie en lançant des opérations de reboisement, de nombreux départs de feu surviennent régulièrement, anéantissant ainsi les efforts consentis.

A ce rythme, les écosystèmes forestiers en Kabylie sont menacés de disparition. Pour Lyazid Abid, porte-parole de l’Union pour la République Kabyle (URK), « seul le recouvrement de la souveraineté de la Kabylie est à même d’assurer la survie au peuple kabyle et protégera aussi les Kabyles des divers fléaux, en plus des feux qui nous menacent chaque été depuis une dizaine années.»

Ce mouvement politique, qui lutte pacifiquement pour le droit à l’autodétermination de la Kabylie, pointe du doigt la responsabilité du régime algérien dans les incendies criminels ayant ravagé plusieurs localités kabyles, en 2021 et 2023. L’URK dénonce la politique de la terre brûlée pratiquée par la junte militaire algérienne en Kabylie.

Aksil K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici