Yasmina Khadra n’est pas le seul à détester les Kabyles

0
7657
Yasmina Khadra
Yasmina Khadra

ALGÉRIE (TAMURT) – En général, la majorité des écrivains algériens ne portent pas dans leurs cœurs les Kabyles et certains ne le cachent même pas, comme ce fut le cas avec Yamina Khadra. La haine viscérale que porte l’ancien militaire Yasmina Khadra n’est pas nouvelle. Le témoignage de Lyazid Abid sur TQ5, qui avait effectué son service militaire obligatoire dans la même caserne militaire avec le capitaine Yasmina Khadra en 1989 à Tamanrasset, suffit pour comprendre la détestation de Khadra pour les Kabyles.

 » Vous les Kabyles, vous êtes des sauvages », aurait déclaré, à l’époque, le capitaine Mohammed Moulessehoul au jeune Lyazid Abid, actuellement président de l’URK. Dans une autre vidéo, qui vient de surgir sur les réseaux sociaux,. On entend ce même écrivain refuser de dédicacer ses romans à ceux qui se présentent en tant que Kabyle. Apparemment, elle est ancienne, mais ça change quoi à la haine de Khadra envers les Kabyles ?

En outre, l’écrivain Yasmina Khadra, n’est pas le seul écrivain algérien qui voue une haine noire contre les Kabyles. Un certain Tahar Outar avait même salué ceux qui ont assassiné Tahar Djaout en 1993. Malek Haddad, bien qu’il soit écrivain francophone, avait toujours encouragé et salué les efforts du pouvoir à arabiser les populations amazighophones algériennes.

Même Assia Djebar, dont la langue maternelle était Tachenouit, à toujours nommé les Chenouis , les siens, par le terme  » les gens des montagnes « . Seul l’immense Kateb Yacine avait défendu la Kabylie. Incontestablement, il est le meilleur écrivain algérien. Il avait tout fait pour apprendre le kabyle. De nos jours, seul Boualem Sansal est resté fidèle à Kateb Yacine en vouant de l’admiration aux peuples de l’Afrique du Nord et du monde.

Par contre, certains pseudos intellectuels kabyles, comme un certain Brahim Tazaghart, défendent la haine de Yasmina Khadra envers les Kabyles et pointent du doigt les indépendantistes kabyles en les accusant d’avoir exhumé cette vidéo de Yasmina Khadra. Comme s’il fallait que les Kabyles acceptent les insultes de Khadra. Que cette vidéo soit publiée par des indépendantistes ou autres, le temps est venu pour dénoncer toute forme de racisme envers les Kabyles. De nos jours, les réseaux sociaux sont des canaux de communication efficace et le monopole de la presse du régime colonial fait partie du passé. La technologie joue en faveur des peuples opprimés et colonisés comme les Kabyles.

Toutefois, la meilleure réponse aux écrivains algériens racistes, comme le militariste Khadra, est d’encourager nos écrivains kabyles surtout ceux qui écrivent en kabyle, comme Amar Mezdad, Salem Zenia, Hend Sadi, Salem Chaker, Akli Kebaili, Tahar Ould Amar et tant d’autres jeunes écrivains kabyles.

Idir Yatafen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici