Les médias français et la classe intellectuelle et politicienne française devant l' histoire de l' Algérie

29
98
France Algérie
France Algérie

Les gouvernements français, la majorité de la presse française (écrite ou parlée), le systeme algérien au pouvoir depuis 1962 et la presse écrite ou les télévisions algériennes (toutes étatiques) mènent le même combat : orientaliser (arabiser) l’Algérie, l’extraire culturellement du bassin mediterranéen. Le 5.01.2012, dans une émission de France –Inter, la „7/9“, un journaliste présentait la musique CHAABI comme étant une musique arabe et citait l’un de ses précurseurs Hadj El Anqa.

L’ auditeur de France-Inter non informé comprendra tout de suite que ce grand musicien est arabe, alors qu’il est kabyle. La question se pose alors : pourquoi une certaine presse française et certains journalistes français ne poussent pas la recherche dans leur investigation journalistique, quand il s’agit d’informer le public francais sur les cultures et les peuples nord-africains? En fait les chemins du mensonge sont trés libres. Un état kabyle qui pourrait les corriger n’existe pas encore. Les intellectuels algériens ou français, s’agissant de l’Algérie, s’accordent à ne pas rétablir la verité de peur de s’attirer la foudre du système oppressif, anti-démocratique d’Alger. Le courage intellectuel a son prix, mais la couardise aussi.

En propageant des idées reçues sur l’Algérie à l’ aube du 50ème anniversaire de l’indépendance de ce pays ils font le jeu des déspotes arabo-baathistes d’Alger. Ces derniers n’en demandent pas mieux, car ils perpétuent le travail de sape anti-kabyle et anti-algérien entamé par le colonialisme français lors des 132 d’ occupation d’un pays à qui il a donne le nom «Algérie».

La Kabylie étant plus vieille que l’Algérie, les médias et les politiciens français s’ils veulent être crédibles devant l’histoire de l’humanité devraient porter cette vérité et arrêter d’encourager de la sorte les dictateurs d’Alger.

Hsen Ammour

29 COMMENTS

  1. en effet,hier j ai vu cette information sur tabtaba5(tv5) une chaine des froncmasonics,le journliste francais de couleur a dit ceci: un filme sur la music arab chaabi sous le titre al gou-sto ou les juifs et les musulements se jouer ensemble dans les annee 50, puis viennent l interview du fils de laanqa ou il a introduit timidement le mot berber dans toute cet histoire et dit: c est un melange de music berber ,lemadh des zaouiya et de l indalou.

    il faut pas surtout vous laisser surprendre par les abus de monsanges de la par particulierement des messagees de la france officiele,la plus part des pays occidenteaux sont nees de monsanges de la par de leglise, rare les peuple rester fidele a leur culture s il ont reste comme les basques.les eglises en mixer la plus par des peuples de l europe pour simposer et avec le temps a germer des societes secretes qui veulent realiser des prophesie, ils veulent realiser se a quoi il veulent croirent et l obsession fait deux des gens pres a tout.d es le millieu du 18em ciecle apparait la fronc maconerie qui se propage dans tout les milieux intelecctuele en suite dans les gouvernances et de nos jour a leur tete les ellumines composer de fammilles royale et de bankiers,leur but finnale lordre mondiale
    mais comme ils le pretendent, les prefaires du dieu et le temple de david serais le centre du monde ce qui reste bien qu un reve car le mnde n est pas fait que de juif ,cretien et musulement heuresement!

    ces gens la ont amasses des fortunes pendant des gerre du passer et corompre des peuple batard surtout car seul l argens les interessent,grasse a l apuissance de l argens et le controle des medias ils arrivent a reduire les homme sant culture a etre libre rien que pour etre esclave.

    revenant a nos batards de culture d afrique du nord,la colonisation francaise etee deriger par les fronc maconic et ils sont corempus tout les reseduts islamistes que l empire otomant a laisser a l ecar,ils sont former leur agens dans des zaouiyate et ils leurs ont donner le pouvoir en 62.

    ce qui est de leurs media, a chaque foix qu i parle de l afrique du nord, ils introduise ,arab ,juif.la prpagande consiste a dire less imazighan sont venu du cham danc tous ce qu ils ont ou font vien automatiquement du cham on entend meme que le couscous est arab!,

    souvent en nous chante , babilone, l ecriture culiniforme,temple de davide, la kaaba ect… tout ca est baser sur les monsonges, ceux qui existe ! peut etre vu de la l une, piramide, muraille de chine.

  2. Et bien sure pas un seule XOBZISTE franco-kabyle n’as pris le telephone ce jour la pour appeler France Inter et se plaindre ou bien corriger le rigolo de presentateur de cet emission qui ne savait pas de quoi parler. Agisser au lieu de vous plaindre dans les couloirs. Au fait qui est ce journaliste ? nom SVP ? je vais appeler FInter.

  3. Tout d’abord il faut savoir que le chaabi est une musique du terroir qui a pris son ampleur lors de l’afflux des maures d’Espagne, chassés de ce pays ou ils n’auraient du jamais y aller, car c’était une colonisation arabe, par berbères interposés . Il parait qu’il y avait même des bagarres entre les amateurs de musique andalouse( musique des maures bourgeois) et des citadins des villes de cette époque ! Ce que font les médias français, leurs intellectuels et leurs hommes politiques, en général est abject, c’est carrément une campagne de dépersonnalisation des nord africains, en général , dans le prolongement de qu’a voulu faire Napoléon III! Mais il est à noter que les pouvoirs nord africains, y sont pour beaucoup dans cette aliénation ! Le salut ne viendra que de nous . Ces amalgames entretenus doivent être combattus, individuellement et collectivement !

  4. azul

    Hsen ammour pose beaucoup des questions dans ce petit texte mais elles sont toutes interessantes.
    nous devons tous savoir qu’on soit grand ou petit que l’ideologie BAATHISTE est inventée dans les labos de la sorbonne. cette ideologie est le copier coller du nazisme hitlerien appliqué aux territoires definies comme arabes par les colons francais.

    le chaabi est la version de » l’andaloue music juive » chanter en arabe et en kabyle. le chaabi est né a vgayet apres la fuite des juifs espagnols vers vgayet suivis par les forces espagnols en 1510 dont on trouve une partie de juifs rester a vgayet et une partie avait fuit sur constantine. et il y avait le haouzi de tlemcen qui est aussi la version de l’andouloue chanter en arabe. Lorigine du chaabi est bien kabyle et c’est pour cette raison qu’on trouve que la plus part des chanteurs du chaabi sont des kabyles qui avait chanter en kabyle et en arabe.

    Pour ce qui est de la francarabe que nous ne devons jamais confondre avec la francafrique parce que quand on parle de la francafrique nous avons tendance a mettre le maroc ,l’algerie et la tunisie et la libye et l’egypte dans cette categorie mais reellement la francafrique concerne que les anciennes colonies noir de la france. LA france officille et officieuse, les politiques ,la presse et les mafias n’osent meme pas parler de la francarabe,ce systeme nazisme et raciste oû l’assassinat est la regle pour tout celui qui ose lever le doigt et la voix sur ce systeme.

    Les ideologues de la francarabe » ideologie du baath » sont nombreux et on trouve parmi eux et les plus connus BENJAMIN STORA ET MOHAMED HARBI

  5. Et que pensez-vous des pseudo-défenseurs des droits de l’Homme kabyles qui semblent toujours ignorer que les droits humains des peuples passent avant les droits humains des individus ; comment peut-on pretendre défendre et assurer les droits humains d’un individu quand celui-ci est issu d’un peuple privé de son identite et de son existence ? On se moque de qui au juste ?

    Par exemple, [Mokrane Aït Larbi->http://www.lematindz.net/news/6908-mokrane-ait-larbi-le-pouvoir-est-responsable-des-emeutes-de-janvier.html] prétend défendre les droits de l’Homme, mais il continue a tourner le dos aux droits humains de son propre peuple kabyle ! On ne peut pas parler de droits de l’Homme quand le peuple auquel l’individu défendu appartient est prive de son existence et tous ses droits humains les plus élémentaires ; mais au contraire, on devrait parler des droits de l’Esclave.

    La défense des droits de l’Homme passe par la défense des droits des peuples ! Les droits humains de l’Homme Amazigh ne peuvent être garantis que par le recouvrement des droits humains des Peuples Amazighs !

  6. Je ne soutiens pas du tout cette opinion. Les médias français ont tout à fait droit de qualifier d’arabe un kabyle qui le chantait haut et fort. Moi en tant que Kabyle fier je renie tous les renégats. Savez-vous que 90% des chanteurs de chaâbi en arabe sont des kabyles? Pourquoi n’ont-ils pas chanté ce style de musique en leur langue maternelle comme l’a fait Matoub? D’un autre coté je dirais tant mieux car à l’origine c’est une musique des Maures qui n’a rien à voir avec la musique kabyle.

  7. Azul,

    La musique chaâbie algéroise est une réinterprétation locale [allégée, populaire, influencée, …] de l’Andalous.

    L’andalous, lui-même, canonisé par un certain [Ziryab->http://en.wikipedia.org/wiki/Ziryab] [[Paco de Lucia->http://www.youtube.com/watch?v=E8bC-BsaU5Q&feature=fvsr] lui rend hommage par l’intitulé de l’un de ses albums sorties en [1999 : Zyryab->http://www.vervemusicgroup.com/artist/music/detail.aspx?pid=9946&aid=2772]] en Noubats est, chronologiquement, {{un mélange}} résultant des {{influences musicales que Ziryab}} pris avec lui en quittant la cour de Bagdad en 813 pour celle de Cordoue, à ce moment là, sous le règne de Abd al-Rahman II, et qu’il acquis en tant qu’élève, auprès de son maître kurde [Ishaq al-Mawsili->http://fr.wikipedia.org/wiki/Ishaq_al-Mawsili] avant et durant ses années de la cours de Bagdad ; {{des musiques mauresques}} que les Berbères ont pris avec eux et des {{influences flamencos}} [gitanes] du sud de l’Espagne.

    La musique interprétée à Bagdad du temps d’Haroun Rachid, entre autre par Ishaq El-Mawsili et son élève Ziryab est au minimum d’origine [perse et / ou kurde->http://en.wikipedia.org/wiki/Ziryab#cite_note-Marin-21]. Dans tous les cas pas arabe. [Tony Gatlif->http://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Gatlif] parle lui, d’influences gitanes, donc indiennes.

    Les paroles de cette musique sont l’arabe classique ou dialectal et kabyle exclusivement.
    Quand à El-Anka il est kabyle et il le dit à [voix vive dans cette interview->http://www.youtube.com/watch?v=C7e8W3jRRUc] [à la 00:26 Seconde]

    CQFD et sans gesticulations inutiles

    Azberbur

  8. Le traître, raciste et génocidaire Ahmed Taleb Ibrahimi essaye-t-il de devenir Amazigh pour échapper au TPI qui l’accusera bientôt de génocide contre les peuples amazighs d’Algerie?

    « Dans un entretien accordé au quotidien arabophone El Khabar, Ahmed Taleb Ibrahimi, l’idéologue de la doctrine de « l’arabisation » dans les années 70, se découvre une origine amazighe. Par ailleurs, s’exprimant sur les Révolutions arabes, il considère que celles-ci favorisent un retour au colonialisme.

    Après un long silence ayant suivi sa décision de se retirer de la vie politique et l’autodissolution en 2008 de son parti non agréé, Wafa, proche de l’ex-Fis dont il a réclamé le retour à la légalité, Ahmed Taleb Ibrahimi revient sur la scène médiatique dans un entretien accordé au quotidien arabophone El Khabar.

    Essentiellement tournés vers le passé de l’Algérie des années soixante-dix dont il fut l’idéologue de l’arabisation, les propos de l’ex-ministre de l’Education et de la culture sous le président Houari Boumledienne ont un lien avec l’actualité qui secoue l’Algérie de cette dernière décennie. C’est un Taleb Ibrahimi qui fait une sorte de mea-culpa sur l’occultation et la répression de l’identité et de la langue amazighes à cette époque d’une arabisation en tant qu’idéologie outrancière de l’arabo-baâthisme au sein de l’institution qui n’avait de « scolaire » et de « culturel » que le nom.

    Ainsi, à la question de savoir les raisons pour lesquelles la dimension amazighe n’était pas apparue à son époque, Ahmed Taleb parle d’ »erreur » et non de « faute » : « Je disais toujours que nous avons commis une erreur après l’indépendance du pays, quand nous avons attaché le discours national à celui de l’identité, en insistant seulement sur l’arabité et l’islam, négligeant l’amazighité. L’occupant français n’a pas combattu l’amazighité, conscient que cela n’était pas possible, mais il a essayé de remplacer l’arabe par le français et l’Islam par le christianisme. De ce fait, il était normal que le mouvement national se base sur l’Islam et l’arabité. » L’explication qu’en donne Ahmed Taleb Ibrahimi est celle justement de ces années soixante-dix durant lesquelles l’idéologie d’un arabo-islamisme brimé, réprimé durant toute la période coloniale et qu’il fallait recouvrer, réhabiliter, fructifier et inscrire dans la constitution comme identité de l’Etat algérien par la répression de la dimension amazighe considérée comme « alliée » de la France puisque celle-ci, selon les propos de Taleb Ibrahimi, ne l’a pas combattue.

    Mieux, il laisse entendre, ce faisant, que la crise berbéro-nationaliste de 1949 dont les promoteurs comme Benaï Ouali ont été exclus du parti et certains assassinés par des ultra-nationalistes, acquis à l’idée fasciste qu’aucune autre « sensibilité » de l’identité algérienne ne devrait s’exprimer, émerger dans le mouvement national entièrement pris en otage par le courant arabo-baâthiste. »

    R. M. –Source[ Lematindzb->http://www.lematindz.net/news/6935-ahmed-taleb-ibrahimi-serait-il-amazigh.html]

    {{Commentaire:}}

    « Ce petit mea-culpa hypocrite, cache en fait un énorme mensonge !! La France a combattu de la meilleure des manières (de toutes ses forces), tout ce qui est berbère !! Les Bureaux arabes sont la pour le démontrer ! La langue arabe, qui était confinée, avant 1830 aux Zaouias, s’est retrouvée du jour au lendemain, imposée aux kabyles et aux autres peuples non arabes de ce pays! Ne parlons pas de l’arabisation qui a touché l’état civil et la toponymie,d’une manière générale ! D’après le témoignage de Mehri, l’ex SG du FLN, l’arabisation était un des souhaits de De Gaule, lui même !! On voit bien que la France avait toujours eu une politique arabe, dans le sillage de Napoléon III et que les planqués des frontières n’ont fait que suivre leur feuille de route ! En tout cas, cette énorme machine en dépersonnalisation est en train d’être payée, sang pour sang ! Personne n’est sorti indemne, d’une telle machination, ni amazighophones, ni arabophones, même si ces derniers croyaient tirer un avantage quelconque. »

    Par Raveh Aksel

  9. La culture berbère est presque engloutie par la culture arabe; pour revenir au côté culinaire; si vous avez lu « les versts sataniques de Salmane Rushdie » , il décrit dans une scène Khadidja ( l’épouse du prophète) qui mange du Couscous, alors qu’à l’époque les arabes n’étaient pas encore arrivés chez nous pour découvrir ce plat; cela m’a personnellement déplu de voir cela octroyé à un autre peuple;
    En France en général, l’auteur de cet article a raison, car à cause du pouvoir et des médias français, on présente tous les maghrebins comme des arabes, Sarkozy le premier et il y a tres peu de français qui savent vraiment différencier.

  10. l’Anka, Souad Massi, Boudjema l’ Ankiss, Guerrouabi, et tous les autres kabyle algerois qui chantaient dans une autre langue que la leur etaient des KDS, L’un des rares qui a essaye de se rattraper , a savoir
    Kamel Messaoudi a paye de sa vie.

  11. Hadj? El Anqa
    { {{Hadj est un surnom donné pour les gens après avoir effectuer un sejour dans de la maison haram de lalah, plus exactement cette endroit se trouve en arabi-saaoudite, un pays tres prisé par les fidèles de la religion islamisique.
    La rente(petroD) le hadjsme(mini 4000 euro) fait des monarches(la dynastie bani-saaoude) les gens les plus fortuné au monde}} }.
    {Le chaabi un nom donné pour le style musical populaire(algerois) dérivé de l´appelation Echaab(le peuple)
    Cette music jouer et chanté principalement par des algerois de la kabylie, je pense pas que le style chaabi est arabe en dépit de son arabisation.
    elchaab(arabe) signifie en langue kabyle aggdhudh.
    }

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here