Elections algériennes en Kabylie : Impressionnants renforts sécuritaires, échauffourées et des arrestations à Boukhalfa

2
1433
Police-coloniale-algerienne-en-terre-kabyle
Police-coloniale-algerienne-en-terre-kabyle

VGAYET (TAMURT) – Des échauffourées ont éclaté, dans la nuit de vendredi à samedi, à Boukhalfa, relevant de la commune d’Amizour, entre des jeunes de la localité et des agents de la BRI. Ces altercations survenues à la veille de la tenue des élections locales algériennes, massivement rejetées en Kabylie, se sont soldées par l’arrestation de cinq jeunes. Le taux de participation, ce matin, à ce « simulacre électoral » est très dérisoire dans tout le département de Vgayet.

« Des renforts sécuritaires. C’est un vote ou un colonialisme ? », s’est interrogé un citoyen de Boukhalfa, une région située sur les hauteurs d’Amizour, à la vue du gros dispositif de sécurité déployé par la police algérienne pour surveiller les centres de vote. Ce déploiement sécuritaire à l’intérieur des villages et des quartiers kabyles a été perçu comme une provocation et une intimidation par la population locale. Dans la soirée d’hier, les agents de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) ont envahi le village de Boukhalfa, ce qui a entraîné des échauffourées avec des jeunes de la localité. Pas moins de cinq arrestations ont été opérées par la BRI. A l’heure où nous publions cet article (15h 30), les jeunes interpellés n’ont pas encore été relâchés.

A noter qu’un très faible taux de participation à ces élections algériennes a été enregistré dans le département de Vgayet, vers 10h00. En effet, selon les chiffres officiels fournis par l’organe de surveillance de ce scrutin, inféodé au pouvoir, un taux de 2,24% a été enregistré à Vgayet pour les APC et 1,90% pour l’APW. Par ailleurs, dans la région At Leqsar, relevant du département de Tuvirett, des jeunes ont procédé, hier, au saccage des urnes et des bulletins de vote ont été jetés à l’extérieur des bureaux.

Arezki Massi

2 COMMENTS

  1. Cmt peut on voter dans un tel état d’urgence ?
    C’est ça le régime appelle une élection, avec ces méthodes de provocateur, le régime se foutent tout simplement de la démocratie?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here