Les Saoudiens gâtés : Novembre et la diplomatie de Bouteflika vantés à coups de milliers de dollars

0

Pour novembre 2012 ça sera donc encore une fois le quotidien arabophone à capitaux saoudiens Asharq Al Awsat, basé à Londres, fondé en 1978 et édité par Saudi Research and Marketing Ltd., dirigé par le prince Salman Bin Abdul Aziz, demi-frère du roi.

Vendredi 2 novembre, Asharq Al Awsat (200 000 exemples/ jour) a eu droit à deux pages publicitaires pour vanter la guerre d’indépendance et la diplomatie algérienne.

Deux longs articles sur le 1er novembre 1954, un autre sur la « dimension internationale de la révolution algérienne », ainsi qu’un pavé sur « la politique extérieure algérienne, ses principes et son évolution ».
Evidemment, l’occasion est trop belle pour ne pas souligner au passage le grand rôle joué par Abdelaziz Bouteflika au sein de la diplomatie algérienne.
L’actuel président s’y affiche sur trois photos : avec Hillary Clinton, secrétaire d’Etat américain, avec le président russe Vladimir Poutine et une vieille photographie de Bouteflika datant des années 1970 à l’époque où il était ministre des Affaires étrangères entre 1963 et 1978.

• Lire → [Après Le Monde, Bouteflika se paie une grosse pub dans Le Times, USA Today, Al Hayat->http://www.dna-algerie.com/interieure/apres-le-monde-bouteflika-se-paie-le-times-usa-today-al-hayat-et-al-sharq-al-awsat]

Coup de cette opération de communication : pas moins de 100 000 dollars, une page de pub dans Asharq Al Awsat étant facturée à 50 000 dollars.
En juillet dernier, le même quotidien ainsi que son rival Al Hayat, USA Today, Le Monde, le Times, le Nouvel Observateur et le Financial Times Deutschland, ont eu droit au même traitement.

A l’époque, le gouvernement avait acheté des encarts publicitaires dans la presse internationale pour célébrer le cinquantième anniversaire de l’indépendance et faire la promotion du régime à coups de centaines de milliers de dollars en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

• Lire → [Bouteflika et ses ministres se paient 16 pages de publi-com dans Le Monde avec l’argent public->http://www.dna-algerie.com/medias/bouteflika-et-ses-ministres-se-paient-16-pages-de-publi-com-dans-le-monde-avec-l-argent-public]

Confiée à Afa Press, une agence de communication spécialisée dans la publicité et la confection de contenu rédactionnel, cette opération de marketing politique avait été supportée financièrement par des entreprises publiques algériennes, notamment Sonatrach, Sonelgaz, Saïdal, la Caisse Nationale du Logement, l’OPGI et Eniem.

Celles-là même dont les budgets de com’ sont confiés exclusivement à l’ANEP (agence d’Etat de publicité et de communication) et qui répugnent à s’adresser aux journaux algériens.

• Lire → [L’Algérie en bonne voie: Vous prendrez bien un peu de pub de Bouteflika au Nouvel Observateur ?->http://www.dna-algerie.com/international/l-algerie-en-bonne-voie-vous-prendrez-bien-un-peu-de-pub-de-bouteflika-au-nouvel-observateur-2]