Université d’été du FFS à Souk El Tenine : Le 1er secrétaire accable le régime algérien

0
Chabati et le FFS
Chabati et le FFS

ALGÉRIE (Tamurt) – C’est sous le slogan « La jeunesse avant-garde des luttes démocratiques et de la protection de l’Etat social » que le FFS tient, du jeudi au samedi, son université d’été au niveau d’un camping familial de la station balnéaire de Souk El Tenine, à l’Est de Vgayet.

Des conférences dont l’animation est confiée aux sénateurs et secrétaires nationaux du parti ainsi que des ateliers au cours desquels des débats seront engagés autour de l’avenir de la formation chère à feu Hocine Ait Ahmed, sont au programme de cette rencontre qui permettra, soulignera le premier secrétaire lors de son intervention d’ouverture, de débattre de différentes sections d’actualité, à même de permettre de concrétiser les objectifs politiques. Bien que soutenant implicitement le régime en place, le responsable du parti dit d’opposition pointe du doigt la mauvaise gouvernance. Les revendications sociales des populations seraient, selon celui-ci, l’expression de l’échec du système de gouvernance.

Pour étayer ses propos, il reviendra sur les épidémies qui frappent de plein fouet l’Algérie. La peste en 2003, la rougeole en mars de l’année en cours et quelques mois plus tard, le choléra, c’est dire que la régression est palpable soulignera Mohamed Hadj Djilani. Pour ce dernier, la dégradation du système éducatif, des universités et du système de santé a engendré un désastre avec le retour des épidémies telles ces maladies infectieuses qu’on croyait disparues à jamais.

Amaynut