Le devoir de soutenir la JSK

0
2024
Le-nom-du-fondateur-de-la-JSK-pour-le-nouveau-stade-de-Tizi-Wezzu
Le-nom-du-fondateur-de-la-JSK-pour-le-nouveau-stade-de-Tizi-Wezzu

KABYLIE (TAMURT) – Notre rédaction a tenu cette année à couvrir les matchs de la JSK, de manière exceptionnelle. Étant un journal kabyle, Tamurt a toujours défendu l’indépendance de la Kabylie et a dénoncé le colonialisme algérien. De ce fait, le championnat national algérien est organisé par des forces coloniales. La JSK et d’autres clubs sportifs kabyles ont joué un rôle de premier plan dans la défense de l’identité kabyle depuis des décennies.

C’était en 1978, devant Boumediene, que les Kabyles lui avaient lancé à la figure « pouvoir assassin », au stade du 5 juillet, lors de la finale de ma coupe d’Algérie contre le NAHD. Les Kabyles ont hissé à travers toute l’Afrique les couleurs kabyles. La JSK est plus qu’un club. On peut que le soutenir lorsque les partisans de la politique « zéro Kabyles  » ont juré de le faire disparaître. On ne peut rester indifférent en face des millions de supporters kabyle, qui soutiennent le club, au péril de leur vie, pour soutenir le club et lui éviter la relégation.

La JSK appartient aux Kabyles. Nous soutenons les supporters et les joueurs qui ont tout donné pour ce club, mais jamais ses dirigeants qui sont de mèche avec le pouvoir raciste d’Alger. C’est une question de principe. Tôt ou tard, un championnat national Kabyle sera jouera en Kabylie et les clubs algériens ne seront que des clubs que les clubs kabyles croiseront lors des compétitions africaines.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici