Des réfugiés sont assassinés pour vendre leurs organes en Égypte

1
466

EGYPTE (Tamurt) – Selon le journal italien » Corriere della Sera », qui rapporte des propos d’un ancien passeur éritréen, aujourd’hui emprisonné en Italie, des réfugiés, probablement chretiens, voulant passer par la Libye, sont tués par des égyptiens, à fin d’extirper leurs organes pour être vendus en Égypte.

Ce commerce d’organes humains a touché même des enfants. Les réfugiés sans argent sont vendus, car ne pouvant plus acquitter le prix du voyage vers l’Europe. La vente d’un organe peut atteindre 15.000€, selon le « Corriere ».

Il faut souligner, que les gouvernements européens s’en lavent les mains, car les ONG sont leur bonne conscience morale. Malgré l’appel des peuples africains, à les aider à lutter pacifiquement, comme en Kabylie, contre les dictatures locales, ils leurs réponde avec arrogance: La démocratie est un luxe pour vous!  Et comme toujours, il faut la payer chère! Mais ce que l’école européenne n’enseigne pas c’est que la démocratie dans les villages kabyles règne depuis au moins l’antiquité.

Masin Ammour

1 COMMENTAIRE

  1. Dans le sinaï d’ Égypte existe une tribu nomade rebelle et virulente qui vit du trafique d’être humain ( Érythréens, soudanais ). Les témoignages des personnes qui ont échappé à leur bourreaux donne froid au dos, il paraît que les locaux réservés à leur torture et à leur suplice sont peints de sang humain. Les journées des bourreaux sont rythmées par la pratique de leurs religions et la torture de leurs captifs pour leur extirper de l’argent. Horrible!!!! ils faisaient même couler du plastique chaud sur leur peau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici