3 Mois de prison ferme et une amande de 50000 DA, requise contre le journaliste Rabah Benamghar pour diffamation

1

4 jours après la journée mondiale de la liberté de la presse, le procureur de la république du tribunal de Tigzirt a demandé l’application du code pénal et a requis une peine de 3 mois de prison ferme et une amande de 50000 DA contre le journaliste du site électronique Kabyle.com pour diffamation.

L’avocate du journaliste, Me. Lila Hadjarab a plaidé annulation des poursuites pour vice de forme. En effet, l’article 42 du code de l’information et la pratique judiciaire (arrêt de la cour suprême) exigent la citation du directeur de la publication au même titre que le journaliste, M. Hachmaoui, l’ex-maire de Mizrana, partie civile, a exigé un dédommagement d’un dinar symbolique.

Le verdict sera prononcé ce 14 mai.

Tamurt