Déclaration du MAK, le peuple kabyle rejette la mascarade électorale du 10 mai 2012

16

KABYLIE (Tamurt) – Afin de crédibiliser son simulacre de scrutin, le régime raciste d’Alger a envoyé ses escadrons de militaires stationnés en Kabylie et même des citoyens résidant dans d’autres régions pour voter en Kabylie et gonfler le taux de participation. Il n’empêche que malgré ce trucage flagrant, leurs voix, même importées, restent insignifiantes devant le rejet clairement exprimé par le peuple kabyle.

La Kabylie, déterminée à rejeter toutes les élections émanant de ce régime raciste et assassin, ne saurait reconnaitre ces résultats frauduleux et encore moins une quelconque autorité émanant de ceux-ci.

Le Peuple kabyle, déterminé à recouvrir sa liberté confisquée, appelle la communauté internationale à faire respecter en Algérie les droits des peuples autochtones à disposer d’eux-mêmes par l’organisation d’un référendum en Kabylie.

La Kabylie qui boycotte toutes les élections, depuis plus de 10 ans, vient de prouver encore une fois qu’elle n’est nullement concernée par l’organisation d’élection d’un pouvoir qui nie son existence et assassine impunément son peuple. Ces élections n’ont pour objectif que l’installation de pseudo élus illégitimes qui n’auront d’autre fonction que la poursuite de la politique raciste exercée par l’Etat algérien contre la Kabylie.

Le MAK salue la clairvoyance, le courage et la détermination du peuple Kabyle qui a massivement répondu à son appel en rejetant catégoriquement cette énième supercherie. Ce n’est pas le vote des militaires et autres corps constitué imposés à la Kabylie qui cachera la vérité.

Les premiers résultats confirment la constance de la politique algérienne basée sur la fraude et les quotas octroyés à leurs alliés et consolident l’alliance arabo-islamiste contre la Kabylie démocratique et laïque.

Quant à ceux qui ont servi de caution démocratique à ces élections de la honte, ils ont commencé dès les premières heures à dénoncer une fraude qu’ils connaissaient par avance pour justifier un échec sanglant et, du reste, très largement mérité. Les militaires et autres votants fictifs ne sauraient voter pour des kabyles, quand bien même ils seraient les alliés objectifs de leur propre régime.

En rejetant cette mascarade électorale, le peuple kabyle a, définitivement, tranché en faveur de son droit à l’autodétermination.

Le rejet des législatives du10 Mai 2012 affirme la victoire du peuple kabyle contre ce régime raciste qui continue à l’opprimer et à lui imposer une identité arabo-islamique importée du Moyen-Orient et contraire à s culture et identité millénaire. Ce rejet massif n’est cependant pas une finalité, il doit constituer le catalyseur d’une désobéissance héroïque qui permettra à la nation kabyle de se construire officiellement sur son territoire historique.

Le MAK est aujourd’hui,plus que jamais, déterminé à maintenir la mobilisation citoyenne engagée par la dernière marche du 20 Avril et consolidée par la campagne anti vote qui a été une réussite totale.

Notre mouvement continuera les rencontres publiques et les large débats citoyens qu’il a entamé autour de l’autonomie régionale afin d’en préciser les aspects et les modalités de mise en œuvre malgré l’autisme du régime raciste et criminel d’Alger.

Kabylie, le 11 mai 2012

Bouaziz Ait Chebib, Président du MAK