Que deviendrait la Kabylie si les institutions algériennes s’effondrent ?

4
La Kabylie aspire à sa liberté
La Kabylie aspire à sa liberté

ALGERIE (TAMURT) – Le risque de voir le scénario Libyen se reproduire en Algérie n’est pas à écarter. Le refus des décideurs algériens de quitter le régime peut provoquer le chao.

Il suffit d’un seul dérapage des services de sécurité contre les manifestants pour mettre le feu aux poudres. D’autant plus que les services de police et de gendarmerie mènent une guerre acharnée dans l’ombre. L’Algérie est sur un volcan. L’implosion des institutions n’est pas à écarter.

Le risque est réel. Que deviendra la Kabylie dans ce cas. Les comités de villages et de quartiers pourraient-ils prendre le relais ? De toutes façons, il faudra bien penser et se soucier si jamais un tel scénario se produit. Il faudra aussi se préparer. Un comité de réflexion doit être mis en place pour parer à toute éventualité. L’instabilité politique algérienne peut être une opportunité pour la Kabylie pour s’emparer de son destin si elle se prépare ingénieusement à son avenir. Dans le cas contraire, si elle reste les bras croisés, c’est tout son avenir, voir son existence qui est en péril. La kabylie est à la croisée des chemins.

Il faut profiter de la vulnérabilité du régime en place ou même de l’absence du régime pour installer des mécanismes politiques qui avantageux à la Kabylie. Les kabyles ne doivent pas défendre L’Algérie est oublier leur sort et le sort de leurs enfants, comme en 1954.

Nadir S.