Le gouvernement Français saisi de la question Kabyle.

14
602
Le parlement francais
Le parlement francais

Voici l’intégralité de la question :
« Mme Valérie Boyer attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la nécessaire préservation de l’identité amazigh à travers la reconnaissance de la culture et de la langue kabyles pourtant menacées par le gouvernement algérien.

Avec ses 8 millions d’habitants, la Kabylie s’étend sur près de 26 000 km² le long de 200 km de côte méditerranéenne. Depuis l’indépendance de l’Algérie, cette région à la fois historique et ethnolinguistique a été le cadre de plusieurs mouvements de contestation du régime d’Alger.

Ainsi, en 1980, la Kabylie et les universités des départements limitrophes connaissent plusieurs mois de manifestations réclamant l’officialisation de la langue berbère : c’est le « printemps berbère ». Mais l’entrée en vigueur d’une loi généralisant l’usage de la langue arabe dans tous les domaines, donc interdisant le kabyle, ravive les tensions. Des émeutes éclatent.

En 2001, 128 jeunes Kabyles perdent la vie sous les balles des services de l’État tandis que deux milliers sont gravement blessés et pour certains d’entre eux mutilés à vie. Depuis lors, les revendications autonomistes se multiplient. Formé en France en 2010, le gouvernement provisoire kabyle n’a eu de cesse de protéger et de sauvegarder l’identité kabyle, ses valeurs ancestrales empreintes de tolérance qui font de cette région l’un des derniers bastions de la laïcité et de la francophonie en Afrique du nord.

Dans ce contexte, elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement français quant à l’avenir de ses relations diplomatiques avec le gouvernement algérien, en particulier en ce qui concerne les discriminations dont le peuple kabyle paye chaque jour le prix. »

Kader DAHDAH conseiller auprès du président du gouvernement provisoire Kabyle.

14 Commentaires

  1. Le regime algerien considère que l´arabité et l´islamité comme vecteur de l´unicité du peuple bérbère, La france considére la la laicité et langue Francaise comme le trait d´union entre les différente ethnie qui compose la république francaise, telque les Brotons, les Alsaciens, les Corses, les Basques.
    D´un point de vu géographique la comparaison entre la France et sa encienne colonie est fausse, car les Brotons, les alsaciens, les corses, les basques(l´excéption des terrotoire d´autre mère et la polinisie francaise) sont des européens or que les bérbers ne sont pas des moyens orientaliste telque sont assimilé par le régime issu de 1962, mais des africains du nord! et les origines de ce faut choix s´explique par la curelle engendré par les 7 ans de conflit!
    Il faut souligné aussi que France sous le prétext de sa mission civilesationelle qui a durée presque 1ciecl/2 avait exercé une politique discriminatoire envers les indigènes, souvant classé comme des sous gens!

  2. Les Kabyle avancent a tâtons(comme les aveugles qui tâtent les murs pour avancer)
    Même notre G-ment, il porte un nom timidement ben g-oui- ben g-non (G-ment Provisoire Kabyle; »G P K » )
    Alors que tout simplement et franchement puisqu’il s’est crée, qu’il est là maintenant depuis deux ans,se permettre donc de porté son vrai nom, GOUVERNEMENT de KABYLIE en exile!
    On ne peut plus faire marche arriéré !si son existence s’est faite(g-ment de Kabylie en exile),c’est parce qu’il fallait qu’elle se fasse ! -les *ATTAIS,IL NE FAUT PAS L’OUBLIER, ont fait couler le sang des Kabyles et ENVISAGENT de nous anéantir !
    Il faut donc choisir,défendre notre dignité,rester debout tète haute, et nous battre au sens propre de la signification du mot combat pour gagner notre souveraineté!
    Ou alors ,baisser les bras,se coucher,s’assujettir ,se plier,et plonger jusqu’à s’oublier dans l’asservissement que nous réservent nos bourreaux les *ATTAIS .

    Quant il faut y aller,IL faut y aller,Alors allons-y Franchement ! Vive la Kabylie et son Peuple les Kabyle. Réellement nous sommes comme d’autres peuples, capables comme ils le sont tous,et nous, nous sortir du joug des *ATTAIS. « A SOUTHE ALLADJDDOUD »

  3. Azul fellawen(t),

    Il serait d’une naïveté démesurée si vous croyez que la France va aider les berbères ou kabyles à être reconnus par les systèmes en place. La France était la fondatrice de ce qu’on appelle : le monde arabe avec la grande Bretagne, et abrite l’institut du monde arabe à Paris (un monde constitué de territoires des peuples non arabes sauf la péninsule arabique). C’est elle, avec la complicité des administrateurs arabophones pendant la période coloniale, qui a arabisé les noms et la toponymie de toutes les régions de l’Algérie et particulièrement la Kabylie. Alors arrêtez de faire des illusions. Elles nous considère plus arabe que les arabes eux-mêmes et point à la ligne.

  4. Malgré cette intervention française en la faveur du peuple Kabyle, je ne souhaite pas que mon peuple soit instrumentalisé ni par les arabo-islamiques, ni par l’axe occidental.

    Notre peuple est dans une position extrêmement délicate, sur un territoire occupé par une armée à la solde des arabo-islamiques disputé par les occidentaux. La société Kabyle est devenue avec le temps fragilisée. Les provocations exacerbent le désespoir de notre peuple, qui est à fleur de peau. Les provocations répétées et intenses semble être décidée en haut lieu, afin d’apporter une réplique répressive et certainement d’une violence supérieur à celle de l’occupation française.

    Ne pas répliquer tendrait à laisser l’impression aux occupants que le peuple se soumet aux régimes d’Alger et arabo-islamique.

    Répliquer engendrerait un massacre certainement sans précédent de notre peuple, qui est un euphémisme pour un génocide prémédité.

    La voix du pacifisme, oblige à un choix d’alliance stratégique avec les plus fort, qui exigerons à la final notre soumission.

    De la à supposer qu’aucune autre issue n’existe, serait oublier que la Kabylie serait la seule région au bord de l’explosion sociale et ethnique.

    Cette dernière hypothèse qui n’en est pas une, est susceptible de nous interpeller sur la nécessite de la patience face aux provocations récurrente. Mais est une solution qui permettrait au peuple Kabyle de se positionner dans l’axe d’une souffrance qui est, et souvent nous avons tendance à l’oublier, commune à 36 millions d’Algériens.

    De surcroît, les tentatives arabo-islamiques de déstabilisation de l’Algérie s’installent progressivement à travers plusieurs signaux, qui n’existait pas il y a peu de mois auparavant.

    De plus, lorsqu’un peuple s’attaque à un autre peuple, cela signifie que le premier à peur du second. Ne peut on y voir au delà d’une instrumentalisation du second par un pouvoir obscur, une faiblesse exprimée ?

    3000 ans d’existence des Amazigh, n’est il pas la preuve incontestable, dans un contexte mondiale, d’une force intrinsèque solide.

    N’ayons que peu à craindre d’une force qui s’oppose à nous, sachant que celle-ci n’a d’autre choix que de nous combattre, car de tout temps les arabes entre-tuent avec le reste de la planète. Tout alliance des arabes avec d’autres peuples n’est que lié a un intérêt ponctuel. Cet intérêt ponctuel n’a d’autre dessein que d’être utile, et ne délivre aucun lien solide et durable.

    Le pouvoir en place en Algérie est en phase d’être destitué, celui-ci est en fin de vie, et il le sait.

    Soyons patient, les armes de la partie adverse ne parle que trop peu. Un soulèvement en Algérie traduirait une opportunité immédiate d’intervention extérieur similaire, aux autres pays qui l’ont vécu récemment. Ne soyons pas effrayé par quelques soubresaut de provocation de quelques idiots en armes lobotomisés par leur hiérarchie.

    Nous sommes sur le chemin de la victoire. Aucun doute n’est à percevoir.

    Vive le peuple Kabyle, vive le GPK, vive Ferhat Mehenni.

  5. Raviver des tensions entre le peuple Français et le peuple kabyle n’est pas ce que la Kabylie qui se veux libre cherche et souhaite ,cette Dame providentielle que la Kabylie remercie grandement est déjà une passerelle entre les deux peuples qui se connaissent et s’estiment en dépit des contextes politiques qui ne rendent pas faciles les rapprochements en tant que nous nous n’avons jusque là et avant la création de notre GPK la latitude de la politique à mener et à conduire pour notre Kabylie
    Le vin est maintenant tiré et que de fait nous devons le boire , il n y a nulle retenue ou nulle gêne qui nous empêcherait de tendre les mains envers nos amis Français pourvu que ceux ci comprennent et accepte de convenir et d’accepter la légitimité de notre attitude et de nos actions dans le respect mutuel qui malgré les débâcles desquelles on a voulu nous faire relever nous avons su nous départir et faire prévaloir un voisinage et une amitié séculaire qui a duré non moins de cent trente années durant
    La France se veux un pays de liberté et de démocratie elle saura je pense ne serais ce que par devoir et dans l’évident souci de rester fidèle à son éthique décrypter nos messages et aider l’histoire à être rehabilitée pour situer les faussaires et les détracteurs devant leurs responsabilités
    GHERAB Abdellah

  6. La France doit s’excuser au peuple algérien ,pour que cette France se mette à traiter d’égal à égal et cesse de se comporter avec nous comme ancienne colonie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici