Algérie : commission de « surveillance des élections » ou d’exclusion ?

0
364

Scandaleux ! Mohamed Seddiki, président de la Commission nationale de surveillance des élections locales, a appelé, lors de sa conférence de presse tenue ce mercredi à Alger , les autorités algériennes à exclure les femmes des listes de candidatures aux élections locales du 29 novembre prochain.
Comme argument, il avance que l’Algérie est un pays conservateur. De ce fait, les femmes ne peuvent prétendre à des postes politiques au sein des Assemblées locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici