Tribunal de Vgayet : L’écrivain kabyle Akli Mouhoubi placé sous contrôle judicaire

1
1043
Akli Mihoubi
Akli Mihoubi

TALA KHALED (TAMURT) – Après quatre jours de garde à vue, le jeune poète et écrivain kabyle Akli Mouhoubi a été présenté, ce dimanche 29 janvier, au juge d’instruction près le tribunal de Vgayet, lequel avait ordonné son placement sous contrôle judiciaire.

Arrêté le 25 janvier par les éléments de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), un corps de sécurité algérien fortement mobilisé dans la répression féroce contre les militants kabyles, le poète Akli Mouhoubi a été relâché, aujourd’hui, mais placé sous contrôle judiciaire. Il doit se rendre régulièrement au commissariat algérien pour signer, en attendant un éventuel procès.

Pour le moment, l’on ignore les raisons de son arrestation et ce que le régime algérien lui reproche. Akli Mouhoubi écrit en kabyle, sa langue maternelle. Il a déjà publié deux ouvrages, en l’occurrence un recueil de contes en kabyle (Timu3ay seg tgemmi Taqbaylit), en 2017, aux éditions Assirem, et « Tadyant n Yidir’ » D’ailleurs, son père avait été également convoqué par la gendarmerie algérienne, lui demandant de ramener avec lui un exemplaire de ce dernier ouvrage. Surnommé « Matoub d’Aokas » pour l’amour qu’il voue au Rebelle et à son œuvre, Akli Mouhoub collaborait aussi avec plusieurs journaux consacrant des rubriques en kabyle.

Pour rappel, ce poète a été interpellé dans son kiosque, au village Tala Khaled, près de son domicile familial. Il a été chaleureusement accueilli par les jeunes de son village après sa remise en liberté.

Lyes B.

1 COMMENTAIRE

  1. Arrêtons de chercher les raisons de telle ou telle arrestation. Le régime criminel et raciste algérien en veut à tous les Kabyles conscients et libres. Ils sont en train de réaliser leur projet zéro kabyle non pas en nous exterminant mais en enfermant tous les Kabyles dignes et libres, ceux qui maintiennent la Kabylite en vie. Quant aux jeunes de son village heureux de le retrouver, pourquoi ne pas avoir empêché ses ravisseurs de le prendre? Et quand ils reviendront le prendre pour cette fois l’emprisonner, est-ce vous réagirez ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici