Peuple Kabyle, une nation ou la disparition ?

25
110

CONTRIBUTION (Tamurt) – A chaque malheureuse expérience, nous nous rendons compte que nous sommes un peuple désarmé et démuni, incapables de venir au secours de nos propres frères en souffrance. La cause est évidente. Elle n’exige qu’un minimum de lucidé pour s’en rendre compte : Nous ne sommes pas un peuple souverain. Nous avons tout délégué à d’autres, et notre souveraineté et notre destin, nous ne décidons de rien. Pas du tout concernés par nos propres affaires !! C’est le comble du déshonneur !

Quand un peuple n’est plus souverain, il ne maitrise plus son destin, il ne décide de rien, alors il se compromet, s’efface, se soumet et devient inférieur et insignifiant. Il est alors à la merci de tous les coups de ses ennemis et devient leur risée et le dindon de la farce. Les peuples inferieurs ne suscitent aucun respect, ils sont ignorés et leurs souffrances n’émeuvent personne. Ils encaissent les coups mais incapables d’en rendre. C’est le destin macabre de tous les peuples mis sous tutelle et minorés.

Les intempéries qui viennent de frapper notre peuple et la désolation à la quelle étaient livrés nos frères, nos sœurs et nos enfants sous le regard jouissif de nos tuteurs, nous rappellent encore à quel point nous sommes tombés très bas. Une image nous est projetée, effarante et honteuse, celle d’un sous peuple pataugeant dans sa galère et dont personne ne se rend compte ni de son existence et ni de ses souffrances. Cette image nous a secoué et attristé mais nous a ramené à la dure réalité. La notre. Il suffit de voir le désastre, du moins pour celui qui voudrait bien ouvrir les yeux.

Nos ennemis ont l’habitude de tout décider à notre place et à notre insu, nos galères sont de formidables jouissances pour eux, alors ils les font perdurer pour mieux les savourer, ça leur procurent de jolis frissons.

Ce n’est pas de gaité de cœur qu’on prenne conscience de sa situation lamentable, mais à un moment, aussi crucial et si révélateur de notre désarroi qu’on ne peut l’ignorer, il faut finir par ouvrir les yeux et affronter la réalité. Il est vital de se poser les vraies questions et d’y apporter les vraies réponses sans tabous et sans détours. L’hypocrisie qui nous confortait dans notre passivité coupable et ridicule doit cesser à jamais.

Oui, nous sommes un peuple sous tutelle et pas du tout libre. Oui, nous sommes encore un peuple faible et l’un des rares au monde à être encore soumis et asservi. Ouvrir les yeux et se rendre compte de sa tragédie est déjà un pas vers le sursaut. Vers la liberté.

Oui, nous avons offert l’écriture de notre destin à ceux qui nous méprisent et qui nous humilient, nous leur avons confié l’avenir de nos enfants. Nous leur avons confié nos vies. Nous avons mis le destin des enfants kabyles entre les mains des pires ennemis des kabyles. Oui, nous avons baissé les bras. Oui, nous les avons érigés en maitres suprêmes, les seuls à avoir le droit de vie et de mort sur nous. Nous nous sommes délaissés de tout pouvoir, de toute maitrise de soi et de toute maitrise de notre propre destin et nous continuons à nous étonner et à pleurnicher qu’on ne reçoive que crachats et que mépris de leur part. Quelle naïveté !

Notre tragédie est d’autant plus grande et plus insupportable que nous sommes dominés par l’un des peuples les plus arriérés du monde, un peuple qui a mis la marche arrière et qui fonce à toute allure vers l’obscurantisme et le moyen âge. Dociles que nous sommes, ils nous emportent avec eux dans leur folle course vers la sauvagerie et le sous développement. Sommes-nous à ce point des moins que rien pour qu’une telle populace ait la tutelle sur nos âmes et sur nos esprits ? Sommes-nous à ce point des lâches pour tant subir ?

Ces énergumènes nous ont tout fait, ils n’ont jamais lésiné sur les moyens pour nous humilier, nous ridiculiser et nous tuer, il n’y aura que du nauséabond qui pourrait surgir de leur part à notre égard. Notre humiliation est leur sport favori et leur jouissance suprême, ils ne rêvent que de notre extermination et de notre anéantissement. Il faut changer tout ça, la peur doit changer de camps, nous devons susciter la crainte et le respect.

Notre histoire est jonchée de sacrifices mais sans jamais en tirer profit pour nous-mêmes. Nous avions toujours dilué nos intérêts dans des futilités qui ne nous concernent en rien. Nous nous sommes battus pour les causes des autres. Il est temps de s’éclairer de nos nombreuses erreurs et errements du passé, il est temps pour le kabyle de se sacrifier uniquement et prioritairement pour les intérêts du peuple kabyle. Il est temps de réinventer le patriotisme kabyle et l’aspiration à une nation kabyle. Ce patriotisme, il faut l’enraciner au fin fond de l’âme de tout kabyle. La nation se rêve et se réalise avec les patriotes et avec l’amour et la considération de soi. Cassons à jamais les tabous, la nation kabyle n’est pas une chimère, elle est réalisable et elle doit être réalisée.

Nous devons d’abord calmer cette ardeur ridicule et prétentieuse à se substituer aux autres algériens dans la quête de la liberté et de la démocratie. Nos valeurs, nos aspirations et nos intérêts ne sont pas identiques. On ne peut s’acharner à apprendre à marcher à celui qui adore ramper. Qui sommes nous pour s’ériger en donneurs de leçons alors que notre propre existence n’est pas assurée ? Il faut raison garder revenir aux principes de base : se battre pour soi avant de se battre pour les autres. Se battre d’abord et uniquement pour l’édifice de notre propre nation : La nation kabyle.

Notre objectif principal doit être notre liberté et notre souveraineté, il faut arracher la Kabylie de la domination arabo-musulmane, il faut l’arracher des mains de ses ennemis.

La souveraineté d’abord, la Kabylie doit être dirigée par les kabyles, le destin des kabyles doit être entre les mains des kabyles, c’est l’évidence même. Nous voulons une Kabylie démocratique et laïque, certes, mais aussi libre et indépendante. Nous ne devons reconnaitre une seule autorité, la notre, celle du peuple kabyle.

Cette cause noble qui est notre souveraineté devient nécessaire et d’autant plus urgente que le futur proche de l’Algérie est l’Afghanistan d’aujourd’hui. Lier le sort des kabyles à celui des autres algériens est un crime abject et l’histoire ne nous le pardonnera jamais. Les enfants kabyles doivent être protégés des destinées que leur promet cette culture dominante et nauséabonde. Nous ne voulons pas que nos fils deviennent de futurs kamikazes, ou que nos filles soient voilées des pieds jusqu’aux oreilles et cachées du soleil, livrées à la lapidation et à la persécution ou qu’elles deviennent juste des objets de jouissance et de défoulement pour le grand plaisir des bédouins males. Non, nous ne voulons pas pour le peuple kabyle de ce futur, nous ne voulons pas de ces pratiques et us d’un autre âge qui n’ont rien de similaire avec les nôtres. Mais nous n’aurons aucune prétention à en dissuader les autres peuples qui en feront leur mode de vie et de société. Chacun a ses principes et ses valeurs. Nous avons les nôtres, ils ont les leurs. Le combat des kabyles doit être pour les kabyles d’abord.

Une fois n’est pas coutume, après tant de déchirements fratricides, nous avons un mouvement kabyle dont les objectifs et les orientations sont claires et précis. Il a fait de l’émergence d’une vraie conscience kabyle une priorité. Son combat est pour les kabyles d’abord, son combat est notre souveraineté et notre liberté. Pour une fois le bilan a été fait, des frères et sœurs lucides et sincères, ont tiré des leçons des errements du passé, ils ont décidé d’éviter les écueils habituels et les égarements idéologiques. Ils s’acharnent à donner de la voix au peuple kabyle et œuvrent à l’édification de notre nation. Pour ces frères et sœurs, les intérêts des kabyles passent avant toute autre considération et ne veulent plus passer nos revendications au second plan diluées, comme c’était le cas souvent dans le passé, dans des conglomérats imprécis et tous azimuts.

Seule la souveraineté sauve les peuples, seule notre propre nation garantira notre existence et sauvegardera notre identité, nul peuple n’a besoin de tutelle d’un autre peuple. Le peuple kabyle est majeur pour être libre et souverain.

Vive la Kabylie libre et indépendante.

F. ATTOUI

25 COMMENTS

  1. Une chose est certaine:

    Quand n’existe pas, c.a.d. domine’, la misere est guatantie.
    Quand existe et souffre, c’est mal-vivre.

    La malvie peut s’arranger, mais pour ce faire, il faut d’abords exister, il faut faut au prealable etre de poursuivre une solution a a la mal-vie, c.a.d. faut deja exister.

    Ce qui est entetement, c’est d’essayer de se battre contre la logique plutot que son mal !

    C’est la seule chose qu’il y a vraiment lieu de comprendre: ni plus ni moins !

    Meme 300,000 polisarios ont compris cela, et leur cause est legitime partout pur le simple fait qu’ils LA POSENT !

    Ca ne sert a rien d’accuser le regime annerien, si on ne sait ce qu’on lui reproche.

  2. Azul,

    Permettez moi a Mass Attoui de titrer votre écrit La Prophetie Kabyle. Vous êtes un visionnaire. La Kabylie à besoin d’hommes à la grandeur de vos pensées pour la faire arriver à bon port, libèrer ses energies pour elle même et réaliser ses rêves oh combien nombreux.

    Tanmirt war tillas.

  3. azul

    tanemirt i mas atoui,mas mcipssa,je ne suis pas d’accord pour le titre que vous vous amusez a donner à cette haute reflexion . mas atoui nous fait voir et nous entendre et nous fait sentir et nous fait toucher et nous fait gouter la verité amer qu’on refuse de voir , d’entendre,de sentir,de toucher et de gouter et c’est la seule raison de notre soumission et de notre domination comme des esclaves par des narco-islamo-arabo-terroristes.

    Les kabyles travaillent dans le petrole et on leur dit vous avez de la chance,ils sont que simples eslaves des autres algeriens,ils ont tous des probleme psychologiques dans le desert,leur enfants ont tous un manque d’amour paternelle et eduquer par des femmes en manquent de leur marie et ils sont aussi comparable aux kabyles de l’etranger de france,du canada et d’ailleurs . Letat voyou d’alger ramasse des impots et fait developper les politiques de destruction de la nation kabyle grace aux travail des esclaves kabyles parce que nous traillons toujours pour les autres.

    Le jour oû nous allons comprendre que les politiques algerianistes kabyles ne font qu’accompagner le peuple kabyle vers sa mort et son auto-extermination,ce jour la kabylité va reprendre le chemin de la liberté , de la dignité et de la modernité.

  4. azul ,bon article thanmirt.
    mais il ya une question sur un sujet qui me taraude :comment faire pour amazighisé son prenom ?????
    j ai vu aucuns article sur ce sujet la.
    etant a l etranger je voulais savoir comment faire pour changer mon prenom (arabe) en prenom amazigh ,quelqu un a essayé ?? y a il des alibis pour changer son prenom ??? faut il s adresser a une association ou au mak ???? c est les juges familiales en france qui s occupe de ça.
    y a t il des pistes pour faciliter le changement de prenom en amazigh ???
    si TAMURT peut nous eclairer et se pencher sur ce sujet des prenoms , moi ça m interesse de changer mon prenom (qui appartien aux colons envahisseurs arabe) a qui je voulais le rendre.et prendre un prenom valable amazigh.
    thanmirt ,esperant avoir une reponse et surtout un article sur ce sujet.

    futur yughurthen

  5. Rêve Mr Attoui, c’est très beau de rêver. Ta nation Kabyle, une invention qui date de 2001 du chanteur F.Mehenni, qui n’a appris dans sa vie que chanter et semer la haine contre les Algériens, n’a jamais existé et n’existera jamais. Les Kabyles sont constitués de tribus hétérogènes comme tous les Algériens de l’Est. Aucune différence dans les phénotypes et génotypes avec ces derniers. Surtout, ne soyez pas ridicule en disant que les Kabyles ont les origines vandales ou européennes, sinon, tu vas t’exclure de la « nation » Kabyle, ainsi que F.Mehenni , Dr Saadi, Ait Chebbib etc… qui n’ont aucune ressemblance physique avec les Européens. La majorité des Kabyles ne présentent aucune différence dans leur religion et leur culture avec les Algériens de l’Est, sauf ceux d’entre eux, qui récement, pour plaire aux Français et pour des intérêts (argents, visa, papiers etc… ) ou pour être différents des « Arabo-musulmans », sont devenus d’ extrémistes laïques ou chrétiens, et plus français que les français. Et veulent montrer à ces derniers que les Kabyles sont démocrates, laïques, pour la liberté des meours, et pour l’homosexualité. Il y a même un certain Firmus du MAK, du site Kabyles.net, qui dit que Lla Fatdhma n’Soumer était homosexuelle ou lesbienne.
    La majorité des Kabyles de la Kabylie, d’Alger de Blida, de Boumerders, de Setif de Constantine d’Oran et du reste de l’Algérie sont avec l’Algérie et non avec le Mak extrémiste anti-Algériens de Ferhat Mehenni. Ta nation n’existera pas pour la simple raison que la plus part des Makists n’y croient pas, la preuve ils ne vivent même pas en Kabylie, et sont naturalisés ou en voie de naturalisation, Français ou Québecois et ne donnent même pas 20$/mois pour leur « nation »

  6. Trois milliards de dollars pour le colonialisme arabe et zero dollar pour le peuple kabyle

    Plus de trois milliards de dollars pour construire une mosquée coloniale au dieu mythique et colonialiste des arabes, allah. Mais zéro dollar pour la Kabylie qui vient de subir une épreuve tragique a cause des chutes de neiges de plus de deux mètres. L’Etat colonial arabo-nazi d’Alger préfère encourager le colonialisme arabe en cherchant la mort du peuple Kabyle.

    Les citoyens kabyles doivent cesser de payer des impôts a cet Etat colonial arabe qui utilise l’argent de nos impôts pour financer la colonisation arabe en Kabylie et l’extermination de notre peuple kabyle par l’arabisation, l’islamisation, la répression et la terreur. Vive la Kabylie indépendante !

  7. avant 62 c’était la France , avant la France les turcs avant les turcs les espagnols avant ceux la les arabes avant les arabes les byzantins qui sont venus apres les vandales qui ont chassé les romains qui ont succédé au phéniciens.

    la fable:
    un jour l’ oignon dans son voyage a rencontré un oued quand il a vu les gens se dénuder pour traverser il a fait comme eux il a enlevé la première couche après la deuxième la troisième et quand il enlevé la dernière il a cesser d’exister .

  8. Peuple Kabyle, une nation ou la disparition ? = Urgence de SE DONNER UN État Kabyle.

    Je suis à 100% en accord avec ce texte.

    J’ajouterai que les Kabyles doivent comprendre qu’après 141 ans d’occupation et de perte de leur indépendance ( de 1871 à ce jour !!!) ils n’ont de salut que s’ils SE DONNENT un état qiui fonctionnera selon la philosophie kabyle, nos croyances, nos valeurs, nos repères identitaires, nos repères inconscients collectifs etc …

    Exiger, réclamer,  »gréver », marcher et quémander auprès du nouveau COLON ARABO-ISLAMIQUE ne fait l,affaire que de ce … dernier !! Il joue la carte du temps et de l’épuisement.

    Ceux qui nous reprochent d’aller vite et qui nous conseillent d’aller en ÉTAPES sont des ÉTAPISTES et l’Étapisme ( aller voir sur google la définition) serait aussi moretelle qu’un poison !
    Car l’étapisme fatigue et broie des énergies: NOS AINÉS DE 1954 A CE JOUR EN SAVANT QLQ CHOSES !! ILS ONT VÉCU SOUS BIGARD ET SALAN ET FINISSENT SOUS AL QAIDA ET BOUTEFLIKA !! ET NOTRE GÉNÉRATION SI JAMAIS ELLE OPTE POUR L ÉTAPISME VIVRA SOUS AL QAIDA ET FINIRA SOUS LES MOLLAHS AUX DJURDJURA ET NOS FEMMES LAPIDÉES À GROSSES PIERRES I TAJMA3T TADDART !!

    Non, le MAK et les GPK ont tracé la voie ou au moins montré par ou aller : NOUS DEVONS NOUS RESSAISIR ET EXIGER UN ETAT KABYLE !!

    {{SANS CET ÉTAT KABYLE NOUS :}}

    – Nous gacherons nos énergies dans des revendications à notre boureau
    – Nous perdrons encore et encore nos élites de morts violentes par qui vous savez !
    – Nous enverrons encores nos {{petites filles}} apprendre une autre langue qui les faconnera a l’opposé des valeurs de nos demeures !
    – Nous enverrons encores nos {{petits garcons}} apprendre une autre langue qui les faconnera a l’opposé des valeurs de nos demeures !
    – Nous continuerons à se soumettre a tant et tant d,injusctices !!

    Debout fiers Kabyles, nous aussi sommes un peuple, une nation qui a existé et qui existe encore bien avant l,Algérie qui nous ettouffe tel un python par ses lois scelerates inscrites noir sur blanc dans une constitution raciste qui relègue ma langue maternelle au rang de patois et fait de moi un sous citoyen coiffé par l arabe et l islame dominant et écrasant !

    Arezki

  9. IIIIHHH a mis tmourth,inass ullach lvot ullach !! Arnou si seulement toutes les Familles Kabyles qui ont eu un membre de leur Famille tuer par les Assassins qui nous assassinent SORTENT LE JOUR MÊME DU VOTE LA PHOTO DE LEUR CHER »E » DISPARU « E » HISSÉES EN PLEIN PLACE CENTRALE « Mairie »DE TIZI-OUZOU de l’ouverture des votes jusqu’à la fermeture des votes…Alors ce sera déjà une façon de rendre Hommage a nos Martyres puis de Rappeler a ces Assassins que la cassure est réelle et que les morts de nos enfants ne nous feront pas faire MARCHE ARRIÈRE,NOTRE AUTONOMIE EST NOTRE SEUL OBJECTIF ET QUE NOUS L’ ATTEINDRONS!! « A South Alladjddoud »

  10. {{Du nationalisme oppresseur au nationalisme libérateur

    Le nationalisme algérien a nié l’amazighité de l’Algérie et a marginalisé la culture ainsi que l’histoire des Amazighs.Ses adeptes dont on trouve même quelques Amazighs égarés ou opportunistes ont combattu toute velléité de promouvoir la langue et la culture les plus anciennes de ce pays.Plusieurs militants ont été assassinés et des milliers ont été emprisonnés ou agressés à cause de leur attachement à leur identité.Pour les nationalistes algériens,l’Algérie est arabe et seule la langue arabe a le droit au statut de langue officielle.Pour eux,la langue berbère est une création des Pères Blancs.Tout ce qui est berbère est suspect à leurs yeux.Le nationalisme algérien nous a interdit de parler et d’écrire notre langue dans la sphère officielle,chaque président qui vient nous insulte,les gendarmes nous humilient.Les médias nous ignorent quand ils ne moquent pas de nous.Or la majorité des martyrs qui ont sacrifié leur vie pour l’indépendance de ce pays sont Amazighs! On a vu les nationalistes algériens manifester leur solidarité pour les Palestiniens en 2001 mais personne n’a levé le petit doigt quand les gendarmes massacraient les jeunes Kabyles avec des Kalashnikovs et des Seminovs.Aucun intellectuel algérien n’a élevé la voix pour dénoncer Zerhouni et sa clique.Au même temps Bouteflika gardait le silence et participait à un colloque sur le sida à l’étranger.Alors que dans les républiques qui se réspectent et en de telles circonstances, les chefs d’État quittent sur le champ toute activité et rentrent dans leurs pays.
    Aujourd’hui, il est venu le temps de rejeter le nationalisme algérien car il est fondamentalement anti-amazigh.Le nationalisme algérien a été un tombeau où ont été enterrés tous nos espoirs et nos rêves.
    Aujourd’hui, il est venu le temps du nationalisme kabyle (ou Amazigh pourquoi pas) libérateur qui va faire recouvrer à la Kabylie sa dignité et sa liberté.Celui qui rendra aux Kabyles le droit de rêver à des lendemains qui chantent.Il est venu le temps où tous les Kabyles qui aiment leur région ou pays doivent se donner la main pour former un front nationaliste kabyle.Les militants nationalistes travailleront à réaliser nos aspirations à la liberté, à la dignité et au développement.Tous les militants sincères doivent prendre leurs distances avec ces pseudo-partis kabyles qui nous chantent leur démocratie le jour et couchent le soir avec les fossoyeurs de notre peuple :la junte militaire dirigée par le DRS et les islamo-baathistes , ces deux ennemis jurés de la démocratie en Algérie.}}

  11. Avec l’autonomie tu resteras toujours un Algérien avec une identité coloniale arabe. Ce qu’il faut pour vraiment nous libérer définitivement du colonialisme nazislamiste arabe est l’indépendance de notre patrie la Kabylie.

    Oui pour l’indépendance du peuple kabyle!!!!!!!!!!

  12. iniyad ma damis twacult italidh, awaghi qui a sensurer mon commentaire?hiere! dite nous au moin pour quel raison ya din rabak, moi je pay a la segonde le temps d ecrire dans ce site. oui matoub c est mon prophete! eh alor

  13. les barons du pouvoir l’on toujours su : l’ennemi du kabyle c’est l’autre kabyle .
    je suis né en kabylie mais j’ai grandi ailleurs , a saida pour être précis et toute ma vie, j’ai eu plus de problèmes avec mes frères de sang qu’avec « les arabes « . avec l’age est venu un début de sagesse et j’ai essayé de savoir pourquoi les kabyles pris individuellement donnent la crème de l’élite en Algérie et même ailleurs, mais en tant que région et groupe culturel et social sont faibles et faciles a dominer et manipuler .
    un début de réponse m’est venu du climat familial et de l’éducation reçue en son sein : le jeune kabyle est tenu d’être le meilleur des gens de son age et les mères sont horrifiées a l’idée que le fils de la voisine est « supérieur  » , vous imaginez donc le ressentiment du jeune kabyle vis a vis de son chef… s’il est kabyle .
    j’ai un jour discuté avec monsieur YAHA abdelhafihd et il m’a entre autre parlé du climat de jalousie entre KRIM belekacem et ABBANNE Ramdan .
    l’autre voie pour expliquer la légendaire mésentente des kabyles ( enfin en mon temps ) , c’est les contes qui abreuvaient nos jeunes esprits, il n’y avait ni belles histoires d’amour, ni belles histoires de héros chevaleresques, ni histoires de rois et reines berbero kabyles , ni histoires d’union et de force ,enfin on n’avait pas de héros a imiter , survivre était tout .le sujet est vaste et je veux juste die que nous avons besoin d’une belle mythologie pour construire notre groupe .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here