Hôpitaux de la ville d’Azeffoun : Des malades hors secteur « interdits » de soins !

3
140

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Une pétition circule à Tigzirt et à Iflissen pour dénoncer ces pratiques d’un autre âge et inhumaines. Une centaine de personne l’ont déjà signée. L’orientation des patients vers les structures sanitaires d’Azeffoun, par des hôpitaux des régions limitrophes, s’explique par la dotation du nouvel hôpital d’Azeffoun par un matériel adéquat. Mais sur place, les patients étrangers à la région n’ont pas accès aux soins. Des faits graves qu’aucun responsable local n’a daigné signaler.

Refuser de prendre en charge un malade pour le simple motif qu’il n’est pas de la région, est une première dans les annales mondiales de la médecine. Même durant la guerre de libération nationale, se sont des pères blancs qui soignaient, et volontairement, les maquisards du l’ALN blessés. Le pouvoir algérien a réussi là où les autorités coloniales ont échoué : diviser la Kabylie et implanter le sectarisme. Refuser de prendre en charge un malade sous le fallacieux motif qu’il appartient à une autre secteur sanitaire relèverait, dans tous les autres pays du monde de non assistance à personne en danger.

Faudrait-il donc à chaque fois que malade a besoin de soins à ce qu’il présente un certificat de résidence dans la même localité où est implantée la structure sanitaire sollicitée ? C’est le message qui se dégage du refus de prendre en charge une malade originaire de la région de Tigizrt, ayant fait un traumatisme crânien, à qui on a refusé une radio au niveau de l’hôpital d’Azeffoun, car elle ne relève pas du même secteur sanitaire ! Heureusement que les citoyens ne sont pas dupes. Ils savent bien où est l’origine du mal.

Izem Irath

3 COMMENTS

  1. Convertir les nouvelles prisons aux hopitaux intercommunes ( c aux nouveaux candidats communale s´exprimeront leur inquiétudes et la défense des intérets citoyenne ) afin les electeurs qu´ils puissent etre satisfait de ces gestes humanitaires et solidarité entre les populations locaux par une seule voix comme un seule homme mais elle sera de mieux les futures présidents des APC , mais a condition avant les elections sinon c la question sera facheuse avant le 29.11.012

  2. C’est inouï ! A croire que la mentalité tribale arrange celui qui pris cette décision !! Comment refuser des soins à un malade, évacué de la Commune de Tigzirt (Tizi), ou de celle d’Ait Ksila ( Vgayet), par exemple, au seul motif, que les malades de ces communes relèvent d’autres structures sanitaires !! C’est indécent, immorale et c’est de la non assistance à personnes en danger, tout simplement !! Ces malades qui viennent sur Azzefoun le font, soit par manque de moyens dans leur secteur d’origine, soit tout simplement à cause de l’éloignement de la structure sanitaire dont ils dépendent !!

  3. Faut arrêter de dire n’importe quoi: le personnel hospitalier d’Azeffoun a déjà répondu à ces accusations alors dites vous bien une chose: en mentant vous ne faites que vous discréditer. Non seulement votre article est mensonger mais il est en plus périmé; les gens comme vous n’apportent rien, ils mentent et calomnient, au grand plaisir du diable, leur maître.
    http://www.letempsdz.com/content/view/79562/1/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here