MDHC-TO: Un café littéraire auteur du livre « Appelez-moi colonel »

1
93

Dans son livre « Appelez-moi colonel », un livre édité aux éditions Koukou et préfacé par Me Hocine Zehouane, président de la LADDH, M. Bououni, un syndicaliste, technicien en aéronautique témoigne de ce qu’il a vu et vécu dans une entreprise publique chargée de la navigation aérienne.

Pendant les années 1990, un colonel à la retraite est chargé d’assurer la sécurité de l’entreprise, située dans la banlieue est d’Alger. Agissant derrière un Directeur général à sa dévotion, le colonel fait main basse sur l’entreprise puis il devient, en quelques mois, le patron de l’ombre de l’entreprise, qui servira de pompe à fric à un clan de privilégiés haut placés.

Pour avoir dénoncé la prédation, Achour Bououni vivra l’enfer. Menacé, agressé, chassé de son domicile, jeté en prison, le syndicaliste résiste.

En dénonçant la corruption et le détournement de biens publics vers des intérêts claniques privés, l’auteur ne se contente pas de généralités ; il lève le voile sur le fonctionnement du « système », relate des faits, étale des preuves et cite des noms, parfois très haut placés.

Dans la préface, Hocine Zehouane écrit : « Achour revient de loin ! A partir de l’exercice de ses responsabilités syndicales dans une grande entreprise publique nationale, il fut projeté dans un cercle infernal d’où il n’est sorti que par miracle au terme de confrontations féroces et d’épreuves inhumaines. Il n’a dû son salut qu’au courage et à la responsabilité d’un procureur du Tribunal militaire de Blida qui a refusé d’avaliser la cabale forgée (…) »

Madjid

1 COMMENT

  1. Azul akk-it

    Tarwa n Bexta, yal tikelt ttasen-d ula ar lisit n iqγayliyen akken a ɣ-d-smiren ssem-nsen. Awal-nsen izga u dayen i teslam irkell. A s-qqaren belli : « d iqγaylien i ixlan lzayer, serwalen-d tadrimt n tmurt akken ad aɣen isensiyen* d leqhawi d timečča* ». Inna-yit-id yiwen ubexti deg uxeddim-iw , akka belli d iqγayliyen i gexlan tamurt. U netta nnan-as t-id watmaten-is mi yettɣima gar-asen. Ttagi i d diɛaya i xedmen ignawiyen ar watmaten-nesn. Ihi bɣiɣ kan a d-iniɣ : « ayagi d ikeddiben, d nekwni i iṣfan wala nutni ixeddaɛen, ikeddaben, ucmiten. Wagi i yuran akka adlis agi mbla ccek ar d yiwen aqγayli u akulunil agi ar iban seg-sen (d iziker akken neqqar). Ihi, aqγayli iban dima zeddig xas llan wid seg-neɣ i imesxen, xilla teddun deg tidett ak d ṣṣeffa n ubrid i nnfaɛ n tmurt, i lḥerma n ugdud d ttwacurt-nsen, acku d tirugza win ara d-iskeflen takwerḍ, lbaṭel, miḥyaf, tamuḥranit, atg. Mara yiwen uɣref isɛadda ayen akka i d-udreɣ, ur izmir ara ad iddu deg ubrid-nni. Muqlet kan udayen: ulac widak i ittnaɣen lbaṭṭel, timuḥqranit, miḥyaf am wigi, acku jerrben, ɛeddan-d seg ubrid nni. Ihi mazal ur teɣriɣ ara uzmam agi maca ḥsiḥ tazwara d aqbayli i t-yuran. Ma d kulunil agi iban d iziker neɣ d aɛraγ n azayri.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here