Suite à une tentative de meurtre sur un chauffeur de taxi – Trois malfaiteurs arrêtés par des citoyens !

2
235

Les auteurs de la tentative d’assassinat d’un chauffeur de taxi au début de cette semaine a été arrêté. Il s’agit de trois personnes qui ont loué un taxi à la ville de Mirabeau, 10 km à l’est de Tizi Wezzu, pour un déplacement vers la ville de Voughni, au sud de Tizi Wezzu.

A mi-chemin, au village Makdoul de la localité de Tirmitine plus exactement, les trois faux clients ont braqué avec des armes blanches le chauffeur de taxi. La victime a été poignardée. Le chauffeur, gravement blessé au niveau de l’abdomen, n’a du son salut qu’à l’intervention des citoyens. Il a échappé de justesse à une mort certaine.

Les jeunes de la région ont réussi même à mettre la main sur deux malfaiteurs. Le troisième agresseur a été arrêté par la suite. Les trois malfaiteurs, qui ont été remis aux services de sécurité après avoir subit un lynchage, ont été arrêtés par les services de sécurité. Présentés devant le procureur de la république, les trois mis en cause seront poursuivis par la justice pour association de malfaiteurs, tentative de meurtre, port d’armes prohibées et vol.

Devant l’absence totale sur le terrain des services de sécurité qui n’assurent pas le rôle de protéger les citoyens et leurs biens, ce sont les citoyens qui se substituent aux gendarmes.

La semaine passée, ce sont des citoyens qui ont démantelé un réseau de falsification de faux billets et de fausse monnaie à Fréha. Deux jours après ce sont toujours des citoyens qui arrêtent des criminels et qui sauvent un chauffeur de taxi d’un assassinat. Les services de sécurité eux, n’ont arrêté personne. Étrange. Comment de simples citoyens réussissent à mettre la main des malfaiteurs de tout acabit alors que les services de sécurité omniprésents en Kabylie n’ont rien fait et n’ont arrêté personne ? Sont-ils aveugles ?

R. Moussaoui

2 COMMENTS

  1. C bien. Les. Force de l insécurité, toutes les militaires,policier ou gendarmes leur cible c bien le MAK .en à pas besoin. D être un politicien pour comprendre la présence de tout c criminelle du pouvoir en Kabylie.

  2. Les services que vous désignez par le vocable «de sécurité», à savoir la police et la gendarmerie, ont une toute autre mission en Kabylie.

    Ils sont missionnés pour entretenir l’insécurité tout en profitant de la situation.

    La gendarmerie, tout le monde le sait, s’est réservée, entre autre, le pillage méthodique de sable.

    Quant à la police, elle organise la criminalité ordinaire avec ses propres troupes et les sociopathes bien connus de la région.

    Ce sont donc bien ces «services de sécurité», en surnombre dans la région, qui entretiennent l’insécurité générale. Et il faut comprendre qu’il s’agit là d’une mission encadrée à partir du plus haut sommet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here