Après le refus d’Ouyahia d’aller à Washington, Belkhadem refuse le poste d’ambassadeur en Arabie Saoudite

10
131
Bouteflika et Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Les dinosaures de la politique algérienne ne veulent pas être écartés du pouvoir. Après l’ex-secrétaire du RND, Ahmed Ouyahia, qui a refusé catégoriquement le poste d’ambassadeur aux USA, c’est au tour de l’islamiste radical, Abdelaziz Bel Khadem, lui aussi évincé du FLN, de refuser le poste d’ambassadeur aux pays wahhabite, l’Arabie Saoudite, selon une information crédible du ministère des Affaires Etrangères.

L’ancien homme fort du régime, également proche collaborateur du FLN, ne veut pas sa mort politique. Il ne perd pas espoir de rebondir si jamais le clan de Saïd Bouteflika se maintient au pouvoir. Sa nomination au poste d’ambassadeur en Arabie Saoudite signifie la fin de carrière politique.

Belkhadem et Ouyahia ne veulent pas subir le même sort que le général Larbi Belkhir. Ce dernier a été envoyé, pour rappel, comme ambassadeur au Maroc et c’est là qu’il a sombré et a fini ses jours.

Mais qui veut éloigner Belkhadem et Ouyahia définitivement de la sphère politique ? Pour le premier, ses origine Kabyles sont un obstacle pour l’évolution de sa carrière politique en dépit de la fidélité à tous les clans qui se sont succédés au pouvoir d’Alger. Le deuxième est connu pour son islamisme radical et jouit d’une grande confiance du clan de la famille « royale » de Bouteflika, mais le DRS se méfie toujours de lui. L’éloignement des ténors de la politique algérienne a touché même ceux qui sont dans «l’opposition» en Algérie. Même Saïd Sadi a été poussé, d’une manière ou d’une autre, à céder la présidence de son parti. A qui le tour ?

Farid M

10 COMMENTS

  1. Les dinosaurus. Banana ba. Directeur du de partement. Bababa c est trop a les journaliers Vous voulez Donnez unr immage d un zaama un pays qui de droit . Des qawadin dawla Vas achetez du lait

  2. signifie la fin de carrière politique, signfie plutot la fin de sa prostituion politique.
    Ce benkhadem un partisan de la charia, la constitution pour lui, un sujet sans aucun fondement légale de l´exercice du pouvoir(haram), donc la légalité du pouvoir pour lui c´est de truquer{{ {(avec tout les dangers qui peuvent en découlé, le sot dans l´inconnu!?? )} }} la constituion à chaque fois cela est necéssaire pour toute la bande qui gravite au tours de la présidance!

  3. Sans blague, on dirait que le bouteflika a fini par comprendre, qu’il n’a plus rien a perdre, surtout pas tous les vautours dont il s’est servi, 15 durant. Il aurait mieux fait de lui ordonner l’iran, avec un billet aller simple, c.a.d. sans retour ! Il a du lui donner la mission d’applatir le FIS, a son servir, mais n’a pas reussi – dehors !

    Avec le boutfelaka, il n’y a 2 manieres de faire les choses: La sienne ou celle qu’il demande !

  4. Ne dit-on pas que partir c’est mourir un peu? mais, la gestapo d’alger spécialiste dans les combines et les hautes manœuvres, le problème ce n’est pas le vieux belkhadem mais le Kabyle (il est compté ainsi par ces voyous). Votre frère Kabyle.

    • Il n’y a pas de guestapo, ni a alger, ni ailleurs en afrique – il y a des frileux, peureux,desoriente’s et peureux et feignants … Des gens qui peuvent vendre leur mere, pour un sandwich . . . Bouteflika est un vieux monsieur, a ghma, ce sont des kabyshs qui sont alle’s crier « tizi islamia, l’ete dernier non ? » pour s’opposer aux non-jeuneurs – pour une soupe ! Mais meme ceux-la, au moins ils bougent pour quelque chose (un soupe), que dire des 10 millions, qui sont reste’s chez eux, cloue’s en face de la tele egyptienne, a se remplir le ventre, question de faire la concurence a leurs femmes… qui sera ensceinte 1er? Tu sais, l’affaire de 3 bidules d’adolescent qui ont divise’ la kabylie en 2, et s’aventures a de-froquer les automobilistes, me fait reguarder les choses autrement . . .

  5. Il renie m^eme la terre de ses ancêtres;il faut le faire .A moins qu’ il a peur de se retrouver prés du bon dieu des mouslimines.D’aprés le seul livre qu’ils ont ;il-y-a plein d’histoire comme ça sur le bien et le mal;alors il c’est dit: ici au bled de mickey;je ne risque rien;et je passe innaperçu.,et le bon dieu des mouslimines n’ose pas se déplacer au pays des corrumpus;car il risque d’^etre tenter par le petit diable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here