Boumerdès : Un père de famille s’immole par le feu

6
120

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Le marasme dans lequel vivent les algériens, les pousse à commettre l’irréparable. Un père de famille de 32 ans, au nom de K. M., muni d’une bouteille plaine d’essence, s’est introduit ce matin à l’intérieur du siège de la wilaya de Boumerdès. Il s’est immolé par le feu à l’intérieur de cet édifice administratif, et sous les regards ahuris des employés.

Il a été sauvé de justesse d’une mort certaine par les éléments des services de la protection civile qui sont intervenus à temps. La victime qui exerce le métier de coiffeur et père de famille de deux enfants en bas âge, a commis cet acte de désespoir pour dénoncer le refus du chef de la daïra de Bouerdès de lui accorder un logement social, alors qu’il vit avec sa famille depuis plus de dix ans dans un chalet et dans des conditions inacceptables.

Le chef de la daïra aurait même signifié au jeune K. M. qu’il n’aurait jamais un logement à Boumerdès, lors d’un entretien. L’absence du nom de la victime sur la liste des bénéficiaires de logements sociaux dans cette ville a pour explication que son frère ainé a bénéficié déjà d’un logement.

La victime est entre la vie et la mort. Elle est brûlée au 2ème degré au visage et au thorax et a des brulures du 3ème degré au niveau des mains. Le père de famille est pris en charge à l’hôpital de Douéra de la ville d’Alger.

Plus de 5 000 familles sont toujours parquées dans des chalets à Boumerdès depuis le séisme du 21 mai 2003 qui a frappé la région. Une honte !

Farid M

6 COMMENTS

  1. De quels employés parle-tu farid? Aujourd »hui c’est vendredi le week-end angiriane, sauf s’il s’agit de l’agent de sikiriti.

  2. LE  » SEUIL D’INTOLÉRABLE  » DÉPASSÉ !

    La construction ou la perception de l’inacceptable, de l’intolérable varie d’une contrée à l’autre, selon les circonstances et les contextes historiques, les conditions de vie (politiques, économiques,…), l’environnement culturel et idéologiques, les  » imaginaires nationaux ou communautés « . L’on comprend alors que dans un pays qui a vécu un demi siècle sous la domination d’un Pouvoir militaro-mafieux ultra-répressif et coercitif, plus une  » guerre interne « ou  » stratégie de la tension  » (1991-2013) des plus violentes, où l’on a vu toutes les formes de mises à mort, de tortures, atrocités, de férocités, d’horreur, les morceaux de corps et le flaques de sangs partout, les massacres à grandes échelles, les égorgements, les chars, les poignards, les fusils et mitraillettes….qui ont causé un tel traumatisme, inégalé, un  » trop plein « , qui rappellent la barbarie coloniale française, qui font qu’aujourd’hui une immolation ou des immolations, un suicides eu des suicides ne peuvent émouvoir ou attrister d’avantage….Ainsi, avec le nombre de suicides, de kidnappings, d’assassinats et autres crimes et souffrances endurcies, dans d’autres pays, il se pourrait qu’un soulèvement est vite déclenché !

    A quoi, il faut ajouter que chez nous le Pouvoir militaire exerce un domination écrasante du fait de la prépondérance et l’omniprésence de sa Police politique qui a neutralisé quasi-totalement l’opposition , les partis étant foutus effrités et émiettés (n’ont que des staffs, quelques « ) , les syndicats caporalisés, la division totale, le désengagement militant et la désaffection populaire à l’égard des formations politiques…..

    Et la Dictature continue !

  3. L’article dit que le père de famille s’est immolé par le feu à cause d’un refus d’octroi de logement social, le bonhomme à 32 ans, marié, père de deux enfants ! Ce qui me vient à l’esprit c’est un article dans ce même journal qui dénonçait la fortune de Issad Rebrab d’après le journal Forbes de la somme de 3.5 milliards (j’ai bien écris MILLIARDS) de dollars !!!! Si cet homme d’affaires (vereux très certainement) détient une pareille somme, que doit être la fortune des ministres et autres hommes politiques algériens qui détroussent la Kabylie chaque année !!! Qu’attendons nous pour mettre un grand coup de pieds dans la fourmilière dussions nous jusqu’à aller prendre les armes !!! Jusque quand nous devons endurer cette misère que nous endurons à cause de notre silence complice !!! Qui ne dit mot consent dit le proverbe !

  4. ctte photo en haut, est la meme personne dont vous parlez dans l article?
    moi je ne crois pas que ces gens qui s immolent par le feu sont dans état de santé moral normal.ils sont peut etre depressif, et malade.
    que le bon Dieu nous garde.

  5. moi je me demande à quoi servent les pompiers, snon les extincteur suspendu sur les murs des edifices administratifs?
    les autorités et les gens savent tres bien que ce phenomene existe, alors pourquoi il n y a pas d intervention rapide au moment oú la personne se prepare à s immoler.logiquement il y a un temps assez suffisant entre le moment oú la personne se prepare à mettre l essence et l alumage, et encore la personne ne vient pas s immoler directement avant meme de d avertir l administration qu il vas commettre son suicide. donc les gens ont le temp pr apporter un extincteur.et encore la majorité de ces personne il preferent s immoler devant des edifices etatiques qui disposent de bocoup d extincteurs, donc la sauvetage est plus facil que quand ils appel les pompiers.
    à quoi servent les extincteurs dans les bureaux des administrations?!!
    pourquoi on essaye pas de sauver la personne d autant que se sont des fous et depressifs qui commetten le suicide par imolation?

  6. Ce qui me demeure imaginaire et incompréhensible dans ce foutu peuple et pays,en dehors de la kabylie,personne ne vous acceptera de critiquer Boutef. Donc le sort de ce pays et de ce peuple somnolent est très logique. Le dernier exemple est celui de la contestation du sud où on a vu le leader de ce mouvement critiquer l’administration centrale et le gouvernement. Mais dès qu’il parle de BOUTEF alors là le discours prendra toute une autre nature,c’est à dire le jet des fleurs. Et par là l’imbroglio.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here