L’Etat Algérien protège les kidnappeurs en Kabylie !

9
164

KABYLIE (Tamurt) – Non seulement les autorités algériennes ne font rien pour protéger le citoyen en Kabylie, notamment les autorités militaires, pis encore, d’une manière indirecte, elles protègent les kidnappeurs.

Les victimes d’enlèvement en Kabylie, pour celles qui ont de la chance de se voir libérées après le versement d’une forte rançon, sont obligées de ne pas déclarer aux services de sécurité le versement d’une moindre rançon contre leur libération. En effet, les otages risquent l’emprisonnement et des fortes amendes si jamais les victimes ou leurs familles reconnaissent le versement de rançon, qui s’élève parfois à des milliards de centimes.

Les personnes enlevées se retrouvent ainsi doublement victimes. Si un jour, par le plus grand des hasards, un kidnappeur est arrêté, il sera juste poursuivi pour séquestration, et pas pour demande de rançon. Un délit généralement puni par, au minimum, dix années de prison, et avec les grâces présidentielles, les kidnappeurs ne risquent pas grand-chose. Ils sont donc presque protégés par l’Etat algérien.

Les services de sécurité ne protègent pas les citoyens kabyles et n’intervient jamais lors des enlèvements, dont le nombre dépasse les 80 cas depuis 2006. Leur laxisme devrait être condamné. Cela prouve leur flagrante complicité dans les kidnappings.

Le phénomène des enlèvements est apparu à Tizi-Ouzou depuis 2006. Pourquoi aucune équipe spécialisée dans ce genre de terrorisme n’a jamais été envoyée dans la région. Les rares cas d’enlèvements enregistrés en dehors de la Kabylie sont toujours élucidés par les services de sécurité et les auteurs sont tous arrêtés, mais jamais en Kabylie !

Saïd F

9 COMMENTS

  1. Ce n’est pas l’arme’e algerienne qui me fait peur ou qui m’a use’, mais des cloches comme vous et leur dirigisme, et meme la censure sur internet… Quand j’y pense, vous etes les services… gratos biensur !!!
    L’arabe et l’islam vous sont necessaire pour faire de vous des omelettes… c’est la triste verite’ que vous savez autant que tout le monde, ou peut-etre pas, fin de compte !

  2. « Non seulement les autorités algériennes ne font rien pour protéger le citoyen en Kabylie, notamment les autorités militaires, pis encore, d’une manière indirecte, elles protègent les kidnappeurs. »
    ========
    et pourquoi les ângériens protégeraient les kabyles ?

    quand on veut être indépendants on se protège tout seul !

    vous ne savez même plus qui est votre mère sur ce site !

    vous êtes la honte des kabyles(et du MAK) sur ce site !

    changez de nom et arrêtez de parler du MAK et des kabyles. vous êtes répugnants !

    • et pour quoi vous dite algerien inbicile les kabyle ce sont les vrais algerien colonel amirouche est mort pour lalgerie donner par bousofe le chien des enfant de aboudjahle

    • azul
      @la mecreante. deja moi ,on a pas publie mon commentaire mais je revient pour commenter votre commentaire. Ces gens de cet article sont des autonomistes et non des independantistes. un autonomiste est comme cet esclave qui veut plus de  » liberté et de dignité » mais il veut rester toujours sous la protection de son maitre. je pense que je suis clair.

  3. azul

    Deja ce pouvoir a qui vous demandez protection est un kidnappeur. il a quidnappé l’algerie et tous les peuples d’algerie.je ne pense pas que le pouvoir considere qu’il y a des citoyens en algerie. il a renié l’existance des pauples ,forcement l’existance de citoyens n’est pas a l’ordre du jour de ces gens qui ont kidnappé les peuples d’algerie deja avant 1962. Quand on avait toleré le janwi et on execute des gens pour rien. Deja la guerre a commence par le kidnapping des gens.les gens avaient pris des armes non pas par choix mais on leur avait imposé de le faire.

    Tant que les modjahine et les chouhadas ne sont pas considerés comme des terroristes rien ne changera. Le jour oû les gens arrivent a comprendre que les chouhadas et les modjahidines ne sont pas des liberateurs mais qu’ils sont des kidnappeurs,La liberation des peuples d’algerie approchera.

  4. Algeria Travel Warning

    This replaces the Travel Warning for Algeria dated February 6, 2014, to update information on the current security situation in Algeria, the continuing threat posed by terrorism, and to reiterate information on security incidents and recommendations on security awareness.

    Washington DC – infoZine – The Department of State urges U.S. citizens who travel to Algeria to evaluate carefully the risks posed to their personal safety. There is a high threat of terrorism and kidnappings in Algeria. Although the major cities are heavily policed, attacks could still potentially take place. The majority of terrorist attacks, including bombings, false roadblocks, kidnappings, and ambushes occur in areas of the country east and south of Algiers.

    Al-Qaida in the Lands of the Islamic Maghreb (AQIM) and Movement for Unity and Jihad in West Africa (MUJAO) are both active in and operate throughout Algeria. In January 2013, an AQIM-linked organization “Those Who Sign in Blood”, led by Moktar Belmoktar, attacked a gas production facility near In Amenas, Algeria. The group held dozens of western and Algerian hostages for four days; this attack resulted in the deaths of dozens of hostages, including three U.S. citizens. Mokhtar Belmokhtar remains a threat and is at large in the region.

    Algerian and Tunisian security forces are conducting ongoing security operations along the Algeria/Tunisia border in the Chaambi mountains area, south of Souk Ahras. There is a threat in this area due to the presence of extremists.

    The Department of State recommends that U.S. citizens avoid overland travel in Algeria. U.S. citizens who reside in or travel to Algeria should take personal security measures to include stocking adequate reserves of medicine, food, and water for use during an emergency. Sporadic episodes of civil unrest have been known to occur, such as the riots in Algiers and many other cities. U.S. citizens should avoid large crowds and demonstrations because even demonstrations that are meant to be peaceful can become violent and unpredictable. U.S. citizens should be alert and aware of their surroundings and maintain security awareness at all times. U.S. citizens should regularly monitor the local news media for current news and information.

    Visitors to Algeria are advised to stay only in hotels where adequate security is provided. All visitors to Algeria should remain alert, avoid predictable travel patterns, and maintain a low profile. U.S. citizens should avoid political rallies of all kinds. Most political gatherings are peaceful but can turn violent without notice. Dual U.S./Algerian citizens should be aware that while they are in Algeria, they will be treated as Algerian citizens by host country authorities.

    The U.S. government considers the potential threat to U.S. Embassy personnel assigned to Algiers sufficiently serious to require them to live and work under significant security restrictions. These practices limit, and may occasionally prevent, the movement of U.S. Embassy officials and the provision of consular services in certain areas of the country. The Government of Algeria requires U.S. Embassy personnel to seek permission to travel outside the city limits of Algiers and to have a security escort. Travel to the military zone established around the Hassi Messaoud oil center requires Government of Algeria authorization. Daily movement of Embassy personnel in parts of Algiers is limited, and prudent security practices are required at all times. Travel by Embassy personnel within certain areas of the city requires coordination with the U.S. Embassy’s Regional Security Office.

    U.S. citizens living or traveling in Algeria are encouraged to enroll in the Department of State’s Smart Traveler Enrollment Program link (STEP) to receive the latest travel updates and to obtain updated information on security within Algeria. By enrolling, U.S. citizens make it easier for the Embassy to contact them in case of emergency.

    Up-to-date information on security can also be obtained by calling 1-888-407-4747 toll-free in the United States and Canada or, for callers outside the United States and Canada, on a regular toll line at 1-202-501-4444. These numbers are available from 8:00 a.m. to 8:00 p.m. Eastern Standard Time, Monday through Friday (except U.S. federal holidays).

    The U.S. Embassy link is located at 5 Chemin Cheikh Bachir El-Ibrahimi in the El Biar district of Algiers, and can be reached by telephone at (213) 770 08 20 00. The fax is {213} 21 98 22 99. The consular section email is ACSAlgiers@state.gov.

  5. Azul,
    Je considère le fait qu’il y ait des autonomistes, des indépendantistes ou des algérianistes en Kabylie est une très bonne chose, car cela va à l’encontre de la pensée unique (avec toutes ses implications négatives engendre).

    L’essentiel c’est ce que l’on donne à notre Kabylie (surtout culturellement et financièrement), peut importe les moyens ou nos orientations politiques.

    Je ne suis pas toujours d’accord avec ce qui se dit dans ce site d’infos (ni avec sa ligne éditoriale tout court), mais j’admets que l’initiative même de faire un site qui inclut la langue kabyle et une noble chose en soit (rien que pour cela, nous devons tous remercier les personnes qui y travaillent et les encourager).

    C’est du bon boulot les gars ! Personnellement j’ admire ce que vous faites et je vous dis bonne continuation !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here