Feux de forêt à Tizi-Ouzou : 1306 ha détruits au cours de cet été

4
94

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Rien que dans le domaine sylvicole, les feux ont ravagé, depuis le début de l’été jusqu’au 31 du mois d’août dernier, 1306 ha ont été ravagés par les incendies dont le nombre enregistré est de 194.

C’est ce qu’a révélé, hier, le conservateur services des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou, M. Mousa Tabti, dans une communication faite autour de son secteur, à l’issue du conseil de wilaya dont les travaux ont été consacrés aux rentrées sociale, scolaire, universitaire et professionnelle de l’année 2014-2015.

L’auteur de la communication précise que 336 ha détruits par les flammes concernent les forêts, 473 ha les maquis et 497 ha les broussailles.
Concernant le secteur agricole, le premier responsable de la conservation forestière relève que 29 feux ont parcouru 409 ha d’arbres fruitiers. Par ailleurs, ces feux ont causé d’autres dégâts qui se résument à 04 poulaillers en bois et vides, 03 poulaillers
en serre et vides. En ce qui concerne les animaux, les dégâts ont porté sur 3060 poules pondeuses, 3000 poulets de chair, 60 dindes, 700 poussins et 82 ruches pleines.

A la lumière des ses analyses, il ressort que les incendies se déclarent surtout lors des journées chaudes. L’humidité est aussi une donne à inscrire au chapitre d’incendies. En matière de températures justement, l’auteur de la communication a révélé que le mois d’août 2014 a connu des températures moyennes de 34,8 °C sous abri et de 43,3°C au soleil. Quant au taux d’humidité minimal observé, il est de 20% durant les journées des 09, 22 et 27 août. Les températures maximales observées ont été de 51,5 C au en plein soleil et de 41 C à l’ombre au cours de la journée du 09 août. Au cours de cette journée, le nombre d’incendies enregistrés a été de 05. Le plus grand nombre d’incendies a été de 13 et c’était le 18 août. Lors de cette journée, la température a atteint 49,5°C en plein soleil et 38, 5°C à l’ombre.

Accordant un grand intérêt pour le détail – essence même de la communication – le conservateur des services des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou a relevé également que des épisodes de sirocco ont été relevés au cours des journées des 08, 09, I8 et I9 août ; ce qui explique la récurrence, ainsi que l’intensité relativement élevée des incendies survenus durant pratiquement 20 jours de suite durant ce mois d’août. Et pour mieux appuyer le bien-fondé des thèses et analyses de ses services, M. Moussa Tabti citera ces exemples : le feu de Taka, dans la commune de M’kira, daïra de Tizi-Ghnif qui, le 08 août, a parcouru une superficie de 08 ha, le feu de Lemghasselle, dans la commune et daïra de Makouda qui, le 19 août, a parcouru une superficie de 195 ha et le feu de Taguemount-Oukarrouche, commune d’At-Douala qui, le 27 août, a parcouru une superficie de 29 ha.

Après avoir passé au peigne fin la situation de son secteur, l’auteur de la communication a affirmé en termes de conclusion que « la protection de notre patrimoine forestier reste l’affaire réservée exclusivement aux seuls spécialistes de la défense contre les incendies. La moitié des surfaces brûlées chaque année est enregistrée durant un nombre limité de jours où se conjuguent les effets de chaleur, de la sécheresse, du vent avec l’imprudence de l’homme. C’est pourquoi, l’ensemble des moyens doit être mobilisés pour une protection plus efficace et durable de nos forêts ».
Notons enfin que la communication faite par le conservateur des services des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou n’a laissé aucune zone d’ombre quant à la situation de son secteur. La communication a été si explicite qu’il n’a pas été utile de poser des questions pour un complément d’informations. D’ailleurs, même Abdelkader Bouaghzi, qui a pourtant « cuisiné » les autres intervenants, n’a trouvé à redire sur l’intervention de M. Moussa.
La seule curiosité du wali, une question d’ailleurs pertinente, à l’endroit du premier responsable des services des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou était de savoir si les incendies « dans notre wilaya sont une fatalité ou sont dus à une éventuelle faille dans le mécanisme de protection ? « Il serait souhaitable que nous renforcions nos moyens de protection des forêts », a répondu tout simplement Mousssa Tabti.

4 COMMENTS

  1. Tout le monde sait que c’est le pouvoir qui est derrière ces feux de fôrerts en Kabylie. Mr Bouazi n’est qu’un agent du régime qui obéit aux ordres de son clan. La France n’avait jamais brulé volontairement nos forets durant guerre d’Algérie. Pourtant nous étions contre eux durant cette guerre Aujourd’hui nous payons le pris très lourd d’avoir libéré ce pays. On veut construire des Mosquée pour des milliards d euros et on est pas capable d’acheter des avions canadaire pour mettre fin a ces feux. Mais que voulez vous faire quand c’est le régime lui même qui charge les militaires et les gendarmes pour détruire nos forets.

  2. Ce BOUGHAZI agent du DRS missionné pour la destruction de la wilaya de tizi ouzou fait celui qui ne sait pas et joue le scénario de haut responsable qui s ‘ intéresse au sort de la kabylie quelle tartuflerie!

    le responsables des forêts devrait lui retourner la question suivante : es-ce que 195 incendies vous paraissent le fait de la fatalité ou le fait de mains criminelles ? mais aussi pourquoi n enregistre t on pas d ‘ incendies dans d autres wilayas?

    Je suis sûr à 99% que ce Moussa TABTI , directeur des forêts est aussi un agent du pouvoir

    Les incendies font partie d un plan des officines d ‘ Alger pour appauvrir et affamer la Kabylie , massacrer son environnement afin de la rendre improductive d ‘ une part et d autre part déclencher des maladies graves incurables à long terme .

    Lors du rassemblement du MAK -MAC-MAM le 30 août à tizi ouzou , B.A. C.(bouaziz Ait chebib) pointait du doigt la main de l armée d occupation dans cette pyromanie récurrente . Suite à cela un citoyen a témoigné avoir pris en flagrant délit des militaires , de la junte d ‘Alger ,mettre le feu à son champs d oliviers .En voulant dissuader ces pyromanes issus de la race de béni hillal , de commettre un tel crime , 2 militaires ont manœuvré pour lui tirer dessus et l ont traité de sale fils de harki .

    250 000 de dollars ( sang des martyrs) et argent du peuple donné aux responsables palestiniens fêtards pouvaient permettre l ‘ achats d environ 300 canadairs pour servir la Kabylie qui a tout donné à l Algérie .

    ça continuera comme ça tant que les militaires stationnent en Kabylie sous le prétexte fallacieux ( d éradiquer? )le terrorisme .

    Je pense qu à court terme les kabyles doivent préparer un plan de riposte pour embraser à leur tour les arbres et forêts des autres wilayas c est le seul moyen pour faire reculer cette pyromanie programmée .

    • le mal est en nous, les pyromanes d’alger agissent comme ils veulent en profitant de notre absence des terrains. L’indépendance ne se donne pas, elle s’arrache. On a beau parlé de comité de vigilance, de police environnementale hélas personne ne nous répond. On a insisté pour une chaine de TV Kabyle, toujours point de réponse. Est-ce que le Kabyle d’aujourd’hui manque de COURAGE? Cette inertie va nous conduire directement vers l’abîme. On a parlé d’organisations satellitaires au MAK (syndicat des travailleurs Kabyles, Coordination des étudiants Kabyles libres, les Scouts laïcs Kabyles, etc…………………) Malheureusement on a droit à un silence ……………………..qui nous rend malade. LE GPK/MAK SE DOIT D’AMORCER UNE STRATEGIE COURAGEUSE, AGRESSIVE – PROFITER DE L’ABSENCE DE L’ETAT CRIMINEL RACISTE D’ALGER EN KABYLIE POUR OCCUPER LE TERRAIN, POUR GERER LES AFFAIRES DU PEUPLE KABYLE- C’EST NOTRE FAIBLESSE QUI REND LE POUVOIR ILLEGITIME D’ALGER FORT- Votre frère Kabyle.

      • C ‘ est l ‘ évidence même !

        Le mal est en nous oui mille fois à cause du laxisme , individualisme , matérialisme , luttes fratricides qui ont pris le dessus sur la solidarité collective et favorisé la naissance de tous les maux sociaux et la conquête de la Kabylie par les militaires sous couvert de la lutte anti terroriste

        si les militaires perpètrent des incendies volontaires pour affamer le peuple et détruire son écologie c est qu ils ont trouvé ce terrain propice en ne rencontrant aucune résistance de la population .

        Le MAK a beaucoup d ‘ audace et d ‘ abnégation en prenant conscience du danger. Il fait un travail de sensibilisation et d information gigantesque .
        Oui il serait bon de créer un tas de structures politiques , syndicales, culturelles qui graviteront autour du MAK- GPK et une organisation inter-villages de vigilance et sécurité qui travaillera comme une seul homme contre les forfaitures du régimes raciste d ‘ Alger et ses relais locaux ,

        un regroupement massif de tous les villages comme un seul homme à chaque fois qu on est victime d ‘ injustice fera fléchir le pouvoir criminel .

        Je suis issu de la commune de larva nath dwala et je n en reviens pas de voir des maisons volés en plein jour , des individus agressés , des jeunes se droguer dans l’ indifférence et l’ omerta totales
        Forces est de constater . l’ impact négatif de cette totale démission , toutes les brèches et aubaines qui profiteront aux prédateurs de tous bords gendarme , policier , militaire , dealers etc ….

        Une chaine de télévision GPK MAK verra incessamment le jour début 2015 Quand BRTV ne joue pas son rôle en direction de la Kabylie et sa jeunesse , ses présentateurs privilégier le Français au kabyle , le latin au tifinagh , le numérotation arabe à la numérotation amazigh de ilem(zéro) à ifedgim (1milliard)

        Les failles et les erreurs sont donc visibles à tous les niveaux , ce qui ne laisse pas dans l’ expectative l ‘ ennemi .

        Devant l’ autisme et la démission de nos partis dits politiques , je pense que le MAK GPK mérite respect et crédibilité

        Voila ce qui peut venir compléter les commentaire de notre frère IRSAN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here