Une première pour ce chanteur poussé à l’exil : Bientôt une rue au nom de Slimane Azem

3
164

CULTURE (Tamurt) – Le maître de la chanson Kabyle, Slimane Azem, aura une rue qui portera bientôt son nom à Paris. C’est au niveau du 14 èm arrondissement que cette rue sera baptisée du nom de ce chanteur, décédé en France le 28 janvier 1983.

Notre source précise que ce sont des militants de la cause Kabyle et des élus socialistes de Paris qui ont tout fait pour faire aboutir cette initiative. Après des rues baptisées au nom de Matoub Lounès, les militants Kabyles veulent aussi faire connaitre Slimane Azem, un chanteur contraint à l’exil depuis son jeune âge, d’abord par la misère durant les années 1940 puis interdit même d’entrer en Algérie par le raciste Boumediène pour avoir critiqué son régime.

Ces dernières années, l’ancienne ministre de la culture Algérienne, Khalida Toumi voulait transférer les ossements de Slimane Azem de la France vers la Kabylie, mais les membres de sa famille ont posé leur veto. Hocine Azem, un des cadres du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), avait déclaré que « seul le Gouvernement Provisoire de la Kabylie transféra les ossements de Dda Slimane vers le cimetière de son village natal, à Agueni Gueghrane ». Le pouvoir algérien a l’habitude de rendre hommages aux militants et artistes Kabyles que lui-même a ordonné leur exécution. A ce jour, les chanson de Slimane Azem sont interdites à la télévision algérienne.

Saïd F

3 COMMENTS

  1. la france au moins lui a donner ou bientot lui donnera une rue a son propre nom . l’algerie lui a interdit de rentrer sur son territoire est 31 ans apres voila madame khalida toucrue decide de rapatrier ses ossements. on est vraiment dans une republique bananiere . quant a HOCINE AZEM je suis tout a fait d’accord avec lui , seul le gouvernement kabyle a la legitimite.assa azaka amazighe yella yella thanemirt

  2. Au delà de l’hommage que mérite cet artiste talentueux que mon défunt père aimait écouter sur ‘radio London ». dans les années 60 et 70, je crois bien que la France fait cela pour les Francais d’origine kabyle avant tout, pas pour nous qui sommes la a subir cet arabo-islamisme désertifiant et aliénant !! La France, au moins, sait reconnaître le talent et la grandeur des gens !!

  3. On peut qualifier celà, de la part de ces élus socialistes, comme une simple mesure « électoraliste » qui ne coûte rien.

    La vraie politique des socialistes français vis à vis des Imazighen se juge à sa juste valeur lorsque le président Hollande ou ses ministres (Fabius, Valls, Montebourg, etc) font le déplacement à Alger ou à Bamako, par exemple, pour parler « Françafrique » et notamment du maintient des frontières artificielles héritées de la période coloniale (le « vivre ensemble » à la sauce néocoloniale).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here