La thèse de « qui tue qui ? » en Algérie est finalement fiable

10
256

ALGER (Tamurt) – Le pouvoir algérien vient de confirmer ce qu’il a n’a pas cessé de nier depuis de longues années. Il s’agit de la thèse de « qui tue qui ? »  en Algérie durant les années du terrorisme qu’a connu ce pays.

Un général, numéro deux des services secrets, vient d’être condamné à cinq ans de prison fermes pour activité terroriste.  C’est une confirmation que les militaires algériens sont impliqués dans les carnages et les crimes contre les civiles. Les thèses du FFS sont alors justes et le temps leur a donné raison. Il existait des groupes islamiques armés et des groupes islamiques de l’armée.

Le cas du général Hacen  condamné pour activité terroriste est sans doute un règlement de compte. Il en dit long sur la complicité des militaires dans les actes terroristes. Il est à remarquer que ni la presse algérienne ni la classe politique n’ont fait allusion à cette éclatante vérité. Même le FFS qui faisait de « qui tue qui ? » son cheval de bataille durant les années 1990 n’a soufflé aucun mot. Par ailleurs, la question que tout le monde se pose est de savoir si le général Hacen est le seul à être impliqué dans des affaires de terrorisme ?

Certainement non. Plus de 20 000 personnes sont portées disparues, dont une bonne partie est enlevée par les services de sécurité. L’histoire retiendra que les islamistes ne sont pas les seuls responsables de la mort de 300 000 Algériens.

La concorde civile de Bouteflika et sa réconciliation nationale ne sont qu’un effacement des crimes commis par les militaires algériens. Le général Toufik est le principal responsable de ce drame, mais il est intouchable au demeurant.

Lounès B

10 COMMENTS

  1. Ce Toufik dont tout le monde se gargarise qu’il était RAB EDZAIR comme il se faisait appeler n’est finalement qu’une petite raclure puisqu’il n’a même pas le courage de soutenir un de ses subalternes et néanmoins « ami » nous dit on. Et dire que ces gens qui ne sont même pas capables de se défendre contre un handicapé cloué sur une chaise roulante, étaient censés défendre l’algérie. Vivement la Kabylie libre et indépendante. Vive le MAK

  2. Condamné le général Hacen ,et le ne condamné son chef et toute la clique c’est de l’injustice.
    Quant à la thèse du qui tue pour avoir la réponse il faut juste savoir qui a crée le FIS et pourquoi ? La réponse coule de source depuis la naissance de ce monstre hybride qui se regénère sans fin.
    Condamné Toufik ,Nezar et toute la racaille de serviteur de nos pires ennemis qui ont juré de nous détruire avec ces vendus trop proche de nous pour nous atteindre pendant que lui est tapi dans l’ombre.

    Je zappe le génocide identitaire, culturel et économique.Qu’ils crèvent tous avec des millier de morts sur leur conscience !

  3. Il n’y pas que ce Général qui peut être soupçonne d’avoir commis des exactions; Mais beaucoup d’autres sans les nommer ont commis des atrocités, ils n’ont jamais été inquiétés, ni même entraînés devant les tribunaux, comme ce fut le cas pour ce KDS, parmi eux il y-en a qui ont été interpellés en FRANCE et en SUISSE, la justice Algérienne est restée muette à son égard. (deux poids deux mesures).

  4. Leur appareille politico-securitaire il y a aussi des islamistes donc impossible de savoir qui tue qui,, contrairement ce qui s´est passé en de 2001 ait ahmed est directement complice dans les turies contre les jeunes manifistans en pays kabyle.

    Je me souviens une bagare politico-judiciare s´est éclata dans la capitale de l´ex puissance colinail entre lui et khaled Nazer ,que l´ex zaim soupçonne des massacres de bentalha, alors que le pays kabyle se trouvé à feux et à sang devant les yeux du monde ,toujours ait ahmed, il n´a meme pas fait un gèste de sympathie il s´est montré trés froid envers les victimes qui tombes sous la balle des darkis, si on anylise de pret le contexte le quele l´évènement s´est passé ,on peut déduire que les islamistes sont diretement impliqué dans ces massacres et ait ahmed avait fait leur jeux comme dans les années 90, leur allié naturel, la preuve aurjoud´huit c´est eux qui gouverne dans ce pays et le ffs est partie prenante de leur politique et l´islamisme s´est tout de suite propagé comme le virus du VIH en pays kabyle.

    Ps, c´est pas pour défendre nezar et dire qu´il a raison ou a tord loin en s´enfout, c´est juste pour comprendre ou se situe les résponsabilités de ces massacres dont de boutflika et son gouvernement fln doit payes cea cher!

  5. qui tu qui est valable partout,même à l’échelle mondiale ou au moins en Europe,autrement s’il n’ y a pas de haut commanditaires parmi les puissance « civilisées J-CH » des deux derniers siècles; l’ampleur des tueries n’aurait pas atteint ce que l’on connait actuellement comme une 3eme guerre mondiale non déclarée. Il suffit de faire les constats et analyse objective non tendancieuse cad , quel sont les mobiles ,qui profite de tout ça? ma modeste connaissance en politique me permet de dire en résumé de l’histoire: dislocation du bloc soviétique avec les guerres ethnique globalisation -mondialisation-crise financière – barrage contre le développement de l’hémisphère sud volonté de refaire la cartes géographique de certains pays: recherches richesses et ressources naturelles obligent l’usage de tous les outils comme création de el kaida puis le daech dans un temps record avec des armes et technologies très développées etc…

  6. La thèse de  » Qui tue qui ? » défendu par ait-Ahmed, djaballah, rabah kebir, le moal qui est constitué d’anciens militaires proche de l’idéologie islamistes et en France par des anciens de l’OAS consiste à dire que le terrorisme islamiste n’existe pas et que c’est une invention de l’armée algérienne, Il a fallu que les attentats du 11 septembre et ceux de Madrid et Londres pour que les occidentaux se rendent compte de la supercherie de cette thèse, Les planificateurs et exécuteurs de ces massacres ne sont pas sorti des laboratoires de l’armée algérienne mais bel et bien des laboratoires des islamistes.
    Ferhat a combattu cette thèse, Matoub disait j’ai deux ennemis assassins: Le pouvoir et les islamistes, Honnêtement retrouver ce genre d’articles qui disculpent les islamistes de leur crimes sur un organe d’information proche du MAK c’est choquant et surtout juste après les attentats de Paris.
    Tamurt, De grâce évitez dorénavant de critiquer le RCD qui s’attable avec les islamistes ou de faire semblant d’être effaré de la salafisation de la Kabylie car votre article qui glorifie ait Ahmed qui porté la chechia de djaballah à saint Egidio est une honte et traitrise envers l combat des Matoub, Djaout, Bacha…
    PS/ Je comprends de mieux en mieux votre réflexe de censure maintenant. Mais que vous le vouliez ou pas moi le Kabyle j’ai deux ennemis le pouvoir et les ISLAMISTES que vous chercher à  » angeliser » dans votre article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here