Le général Touati agit toujours dans l’ombre

3
3784

ALGERIE (Tamurt) – Le plus influent des généraux algériens après Toufik, le général Touati en l’occurrence, est le seul qui a échappé apparemment au rouleau compresseur  du clan de la famille Bouteflika. Selon nos sources, ce général kabyle est toujours le maitre de certaines décisions importantes en Algérie. Il serait même le conseiller principal de Saïd Bouteflika.

Touati agit toujours dans l’ombre. Mais, bizarrement, personne ne parle de lui. Ni la presse, les soi-disant opposants, ni personne d’autre, étrange. Le général Touati, qui est derrière l’émergence du groupe ETRHB et qui a placé les Haddad au plus haut sommet du régime,  est aussi, selon nos sources, l’intermédiaire entre le FFS et Bouteflika au début des années 2000.

Ce général kabyle qui est officiellement à la retraite, qui connaît mieux que quiconque les arcanes du régime algérien, aurait joué un rôle prépondérant dans la mise à l’écart des plus hauts dirigeants du DRS. Le général Touati, du village Achouva en Kabylie maritime, est, à vrai dire, l’homme qui conseille et qui prend des décisions, pour faire perdurer le régime et maintenir la famille Bouteflika. Saïd Bouteflika a trouvé en lui l’homme idéal pour se pérenniser. On dit même que c’est grâce à Touati que Abdelaziz Bouteflika est  resté autant à la présidence.

Ce Kabyle qui a toujours servi le régime raciste d’Alger, a réussi ingénieusement à rester loin des feux des rampes et de n’attirer aucune attention particulière envers lui, au point qu’il a sombré même dans l’anonymat d’ailleurs, il circule tout seul avec sa Peugeot 307 et ça lui arrive de prendre un café en plein centre-ville de Tizi-Ouzou ou chez lui à Azzefoun sans que personne se rendre compte qu’il s’agit bien de l’un  des décideurs les plus influents du régime algérien. On dit aussi qu’il est le vrai patron de l’ETHB.

Lounès B

3 COMMENTS

  1. Un moment il faut cesser de nous duper..
    On nous dit qu’on est colonisé par les arabes..alors que tous les serviteurs sont des imazighens certes zombies ,qu’ils s’appellent kabyles,chaouis,mozabites, touaregs etc…
    ils ont fait allégeance aux ennemis au détriment de leur identité langue et culture.
    Nos vrais ennemis ce sont les nôtres..sans eux l’ennemi extérieur n’y pourrait rien.
    Des zombies en puissance..

  2. Azul.Dans les colonisations il y a toujours des collabos,l’important pour nous est de nous battre pour notre independance le reste n’est que literature(les KDS on s’en bas les burnes car il y en aura toujours.la Kabylie et ses citoyens auront leur independance grace a ses enfants qu’ils soient de l’intereur et de l’exterieur nous réussiront ensemble.

  3. J’ai laissé un commentaire il y a plusieurs semaines mais vous ne l’avez jamais publié. Je recommence dans l’espoir que vous le ferez cette fois.
    Vous dites que Touati a mis les Haddad là où ils sont. Quelles preuves avez-vous ? Je ne défends pas Touati non plus, mais je voudrais juste savoir. Les Haddad sont l’une des très rares familles de la région d’Azeffoun à avoir fait du commerce depuis longtemps. Azeffoun est très peu peuplée : un seul village des Ath Douala, comme Taguemmount azzouz, est plus peuplé que tous les villages réunis de toute la commune d’Azeffoun. Les gens se connaissent presque tous et ont des liens de parenté entre les villages. Touati, comme tous les autres de la région a des cousins à peu près partout entre I3ezzougen, Aghriv et Azeffoun. C’est comme ça depuis des siècles. S’il a des liens de parenté avec les Haddad, ils ne sont pas très proches. Par contre, je lui connais des cousins très proches, et vous avez vous-mêmes cité son propre frère, qui n’ont pas le moindre “piston” avec lui. Je ne l’ai jamais rencontré personnellement, mais je connais des gens qui le connaissent et ils me disent qu’il hait le piston. J’ai entendu des exemples de parents à lui qui sont allés solliciter son aide et il leur a dit qu’il les aiderait personnellement, de sa propre poche, mais il n’utiliserait jamais ses fonctions pour pistonner qui que ce soit.
    Il se peut que je me trompe, bien sûr, mais avant de le critiquer, je voudrais avoir des preuves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here