Maitre Aït Larbi refuse de traduire le kabyle à l’arabe à un juge

24
1636
Maitre Aït Larbi refuse de traduire le kabyle à l’arabe à un juge
Maitre Aït Larbi refuse de traduire le kabyle à l’arabe à un juge

ALGER (Tamurt) – L’avocat kabyle, ex sénateur et membre fondateur du RCD, maitre Aït Larbi a,  lors de l’une de ses plaidoiries dans un tribunal à Alger cette semaine, refusé de traduire un dicton kabyle au magistrat. Ce geste est hautement symbolique.

L’information s’est propagée rapidement sur les réseaux sociaux et d’autres titres de la presse électronique kabyle et marocaine. Pour défendre, en effet, un de ses client, maître Aït Larbi avait esquissé lors de son intervention un dicton en langue kabyle que le juge n’a pas évidement compris. Ce dernier avait demandé à l’avocat d’expliquer le sens, mais que fut sa surprise lorsque Aït Larbi lui a rétorqué que tamzighjt est une langue nationale et chaque magistrat ou homme de loi doit comprendre et maitriser la langue amazigh. «  On ne traduit pas une langue officielle à une autre langue officielle », lui a expliqué Aït Larbi, l’un des plus anciens militant de la cause kabyle.

Une façon pour lui d’affirmer que tamazight doit être considérée comme la langue arabe. Après cette leçon, le juge a ordonné la suite du procès restant sur sa faim sans comprendre la signification du dicton kabyle prononcé par Aït Larbi. Il ne savait pas s’il l’a visé lui ou autre chose. C’est toujours un avantage de maîtriser plusieurs langues et Aït Larbi a cette chance.

Lounès B

24 COMMENTS

  1. J’espere que la mafia algerienne va lui retirer la license, pour 2 raisons:

    1. Il a copromis le cas de son client, et avance’ un argument devant un juge qu’il refuse d’expliquer. En effet la Loi est une affaire de logique et linguistique et non de litterature ou devinette. S’il n’a pas de respect pour la Cour et le President devant qui il plaide, il n’a qu’a ne pas pratiquer e prendre le maquis, comme d’autres l’ont fait, a l’example de son ex-collegue, Mas Mehenni.

    2. Un avocat Professionnel n’a d’autre preoccupation durant un proces que la defense des interets legaux ou pas, de son client.

    S’il se send missionne’ par les esprits illumine’s comme donneur de lecons, qu’il sache que se sont de telles demarches qui nous ont guarde’s un Peuple domine’ depuis bientot 2 siecles, c.a.d 1871. Il est temps de lever la barre et d’exiger meilleure standard, dans tout.

    Azulement.

    • @azru
      j’entend bien tes arguments qui consistes à dire que l’avocat doit dabord doit veiller à la défense des intérêts de son client ce qui n’est pas faux, mais est ce que tu crois que parler à des justiciables dans une langue qu’il ne comprenne pas ce n’est pas compromettre la justice elle même?
      Si une vielle dame kabyle ne parlant que le kabyle vient devant un tribunal et qu’on lui parle en arabes, elle ne comprend pas les tenants et les aboutissant de son affaire même sil on lui traduit , qui vous dis que la traduction ce fera correctement? Il y a aura toujours un doute.
      Être avocat n’empêche en rien d’avoir des opinions politiques, on le voit dans les vrais démocraties, Maître Vergés avait des opinion politique bien tranché et c’était un des meilleurs avocat du barreau en france.
      Non le problème de fond c’est qu’en kabylie, la justice doit être rendue en kabyle, de même que les administration doivent rendre les services en kabyle, voilà tous le nœud du problème c’est de ce faire respecter chez nous et on en est encore loin.
      Comme disait Matoub Lounes: « Assumons nous! »…..ce sera déjà pas mal.

    • Il sont curieux ces « arabes », il sont prêt à apprendre l’Hébreux mais jamais Tamazirt encore moins le Kabyles (à quel point leur racisme les réduit).
      Il veulent aussi apprendre l’Anglais ( la langue de leurs seigneurs), mais jamais le Kabyle ou Tamazirt des autochtones. Il sont rongé par le racisme arabo-khoroto.
      Mais entre nous, un bédouin Âne-gérien, est t’ il vraiment capable d’apprendre l’Anglais ou l’ Hébreux?
      Déja qu’ il à du mal à parler la langue de ses maîtres (Qataris ou Saoudiens).
      Le bédouin arabe d’ Âne-gérie ne parle aucune langue , hormis sont dialecte bédouin qu personne ne comprend (les vrais arabes ne comprennent pas le dialecte bédouin, quoi que « arabe »).
      Il faut tout leur traduire, et là encore ils ne comprennent pas avec un esprit bédouin.
      Un juge « arabe » d’ Algérie, ne peut même pas faire juriste en dehors de Âne-gérie.
      Au fait pourquoi les Kabyles sont obligés d’apprendre l’ arabe ?
      Si les « arabes » refuse le Tamazirt, les Kabyles refuseront la langue « arabe » ou bédouine. Et là sa devient intéressant car personne ne supporte l’autre et le diviorse est consommé (chacun sa langue ou son patois arabe)

  2. C’est ce juge Arab qui comprent pas le kabyle ou tamazight il retournée. Chez c’est racine de Katar et de arabi saoudit. Chez langue maternel et paternel. Cent origine de okba cette Afrique de nord et numidia de massinissa amazigh berber

  3. Azul
    Akka D argaz
    Mais je souhaite que ces kabyles vont rejoindre le combat de Da Ferhat qui est notre combat tous.
    Tanmirt

  4. Maintenant que la constitution le permet, on doit user de ce droit pour résister à la langue arabe comme la fait ce valeureux avocat dans un lieu symbolique du pouvoir. Notre combat pour la sauvegarde de notre d’entité doit être au quotidien, et dans tous les domaines quand c’est possible, (malheureusement nos enfants pourront pas échapper à l’ecole ane-gerienne véhiculaire de l’echec scolaire et de l’obscurantisme). BRAVO maître AIT LARBI. Vive la kabylie libre.

  5. ils sont venus chez nous ils parlent pas un mot de notre langue , et le pire c’est a nous de s’adapter a eux et a leur langue(charcuterie)

  6. Notre avocat sait admirablement picorer dans toutes les mangeoires idéologiques en exploitant toutes les opportunités du moment ; il reste fidèle aux démarches de la confrérie !

  7. Avec bps de baume au coeur que j apprend cette nouvelle et dire que nous étions nombreux a désespéré du cas de maître Mokrane qui semblait tourner un peut le dos a la cause sacré qu est la Kabylie , et dont il était le meilleur de ses enfant . Nous serons tous comblés de vous revoir au bercail cher Maître

  8. Maintenant que le FLN à fait de Tamazight une langue « officielle », j’invite tous Amazighs à exiger de toutes les institutions du pouvoir l’utilisation de cette langue en caractère latin à tous les niveaux :
    1. dans les tribunaux, (recruter des traducteurs en tamazight pour ceux qui ne maîtrisent pas notre langue).
    2. Dans les aéroports (à l’aéroport d’Alger le mot bienvenue est affiché dans 8 langue mais pas en Tamazight.).
    3. Dans les administrations publiques (Etat civil, ministères).
    4. qu’elle soit portée sur les passeports de tous les Algériens. (*)
    4. Dans les services d’ordre (polices) exiger des policiers qui maîtrisent notre langue.
    ——————————————————————————————————————————————————————-
    (*) A titre d’exemple les passeports des Kosovars (Kossovo) des Sud Africains, des Suisses, des Indiens, sont rédigés dans toutes les langues officielles de ces pays (La liste est langue………………) CHICHE.

  9. BRAVO MAITRE !!!!!!! ce n’est qu’une justice rendu à ces usurpateurs de l’identité et de l’histoire falsifié .
    VIVE TAKHVALITH.
    Je suis fière de parler une langue que ces imposteurs qui n’ont jamais accepter.
    LE MONTAGNARD DE L’AKFADOU

  10. Depuis la pseudo oficialisation de tamazight cet avocat a eu au moins le mérité de prendre les arabistes à leur propre piège.Il met en application le peu de droit que nous offre ce gouvernement à la fois juge et partie et qui n’a jamais pris en compte jusqu’ici le fait que la plupart du temps les accusés ne comprennent rien à ce qui se trame dans le tribunal algerinos .Prochaine étape plaider totalement en Kabyle . Si le juge ne comprend rien, pour une fois au moins dans leur vie les jurés Kabyles eux contrairement à ce juge parachuté par les arabistes) pourront enfin décider en leur âme(kabyle) et conscience la bonne sentence à prononcer. Solution le juge et l’avocat doivent parler la langue des prévenus.Point barre fermer les guillemets.

  11. Il faut en prendre de la graine !!!! Et faire de même partout. C’est cela la résistance.
    Merci Maître.
    Nous devons Parler nôtre langue, là où nous le pouvons, et leur répondre en kabyle même s’ils nous parlent en arabe. Ils faut faire mine de ne rien comprendre à leur charabia.
    Quand leurs milices s’adressent à nous , c’est à dire policiers, gendarmes, militaires. Leur pseudo justice.
    Sur les réseaux sociaux idem exprimons nous en kabyle.
    Il faut les mettre face à leurs contradictions, ils l’ont soit disant constitutionnalise tamazight, c’est à eux de faire l’effort. Il faut les frapper avec leurs propres armes qu’il faut retourner contre eux.

  12. Azul
    Une action comme celle-ci est très bénéfique pour faire avancer notre combat. Il ne faudrait pas que cela reste juste des slogans. Mais aussi, ceci est l’affaire de nous tous, que l’on soit jeunes, moins jeunes, plus jeunes vieux, vielle, enfants, gamins, etc,… Notre langue doit occuper le terrain partout où les amazighs sont présents. Nous devons cesser de nous renfermer, nous recroqueviller sur nous mêmes sous pretexte qu’une partie de nos compatriote ne comprennent pas notre langue. Les non kabyles, eux ne perdent pas de temps, ils nous imposent leur dialecte arabe partout en Algérie et ailleurs même en Europe. Quand vous les rencontrez dans la rue à Alger, à Tizi, ou à Vgayet, New York ou Tokyo, s’ils définissent par notre morphologie qui nous sommes, ils s’adresseront à vous dans leur parlé. Ils ne se gênent nullement et ne se posaient jamais de question si vous, vous êtes un arabe ou un amazigh et si vous compreniez son idiome. J’ai observé cela partout en Europe et en Algérie, les Kabyles a 99,99 % leur répondaient en arabe. Donc les arabes algériens ne trouvent plus l’utilité de faire l’effort de comprendre notre langue. Rien ne les oblige non plus quand ils sont parmi nous même quand c’est un contre dix. Idem pour nos commerçants qui « se plient en quatre » pour les comprendre et leur servir. Donc tout va bien pour « nos arabophones », que du bonheur ! Nous « leur déroulons le tapis rouge » pour qu’ils se sentent bien parmi nous et s’imposer par la suite.
    Pourquoi donc vont-ils s’en priver? Pourquoi voulez vous qu’ils modifient leur comportement vis à vis de nous? Je ne vous parle pas certains des nôtres qui sont devenus leurs allier fidèles par le biais de la religion. Ces derniers faisaient le travail que les arabes ne peuvent faire. Je ne sais pas a quoi c’est dû cette attitude consiste a aider l’ennemi a nous imposer ses us et coutumes étrangers. Le religieux faussait les repères pour certains des nôtres qui confendent « identité et foi « religieuse ». Comme vous le savez tous, l’islam c’est l’amalgame entre arabité et musulman, et beaucoup des nôtres ne savent pas différencier les deux. Nos compatriotes qui résident au milieu arabophone ne transmettent pas notre langue à leurs enfants, et là encore, je ne comprend pas pourquoi cela ? Dans Alger qui compte plus de kabyles d origine que d arabes, il n’existe qu’une seule école où notre langue est étudiée. Là encore il s agit de quelques élèves seulement. Les Kabyles algérois ne se définissaient pas comme kabyle ou mazigh mais « algérois » comme être algérois est une identité. Pourquoi cela ? Parce que notre identité est méprisée et combattue depuis fort longtemps et les Kabyles qui s’y installent en milieu arabophone s « assimilent au lieu de se battre comme nos ainés face aux colonialisme français. Car tous les chefs historiques dans leur majorité ainsi que les grands combattants spectaculaires sont des montagnards kabyles. Et pourtant, ces arabophones font semblant de tout ignorer en présentant le kabyle montagnard comme « arriéré, inculte voir « sauvage ». C’est une bonne manière de nous complexer, afin que nous délaissions notre langue et nos valeurs kabyles, nous laisser nous diluer dans le moule arabe. C’est une façon qu’ils ont trouvé pour réduire notre langue et ainsi empêcher les nôtres de la transmettre au futur générations. Cette méthode a un nom, chez les spécialistes, on la nomme: « la glottophagie ». Celle-ci consistait à inférioriser la langue et les locuteurs de la langue visée. Ceci travaille pour son extinction à plus au moins long terme. C’est ainsi, ce qui se passe pour notre langue en Afrique du Nord depuis que l’islam avait mis son pied. Nous appelons donc l’ensemble de nos compatriotes et par là même tous les Amazighs deTamazgha , qu’ils soient marocains, libyens, algériens ou tunisiens, tous ils doivent s’unir pour faire face a ce « péril arabophone » qui envahis notre espace vitale chaque jour. Rien ne viendra du ciel mes amis, il faut retrousser nos manches et se battre ! Il faut agir vite et partout où que vous soyez vous pouvez mener ce combat de survit, qui aboutira a terme a une renaissance berbère. Ce combat est à la portée de tout le monde qu’on soit vieux, jeune, enfant, femmes etc,…
    Je n’arrive pas a comprendre pourquoi des femmes amazighs ou kabyles qui ne transmettent pas leur langue a leur petits? Je ne comprend pas pourquoi opter pour l’arabe algérien, en délaissant sa langue d origine qui déterminera notre personnalité, notre spécificité qui différenciera des autres peuples. Dans notre culture, il y a des valeurs c’est ce sont ces valeurs transmises aux petits qui feront que demains nous resterons nous mêmes sans être la copie d’un autre peuple. En Afrique du Nord, sachez que : ceux qui parlerons arabe algériens seront nos ennemis de demain comme le sont les arabophones aujourd’hui. Le rythme c’est accéléré depuis les mouvements nationaux de 1926 a ce jour. L’accélération est passée a la vitesse supérieur depuis 1962 en Algérie, 1956 pour les Amazighs au Maroc et en Tunisie et Libye pour les autres amazighs face a Bourguiba et Benali, Kafdafi pour les Amazighs d’Adrar de Neffousa.
    ,Vos enfants arabisés seront des arabophones de demains et vos propres bourreaux, les assassins de ceux qui voudront demeurer « amazigh » sur la terre de leurs ancêtres. Alors, il est temps de prendre les chose en main chacun a son niveau pourra se battre.

    • Votre analyse des faits est juste mais votre preconisation sous forme d’actions individuelles est une methode anarchique qui n’a jamais eu d’effet de par le Monde. Cela peut tout juste faire quelques eclats a l’image de l’action de cet avocat mais rien ne garantit un suivi continu et une mobilisation de tous les jours sous cet aspect. Seul un regroupement politique pourra peser dans la societe, dans notre cas la solution ne peut passer que par le MAK qui est pour le moment la seule force structuree en Kabylie dont l’un des objectifs est la defense de notre langue. Meme le mouvement des aarchs qui fut une structure horizontale (une non structure) a fait pshit sous la simple manoeuvre d’ouyahia.

      Le pouvoir a bien arabise tout l’enseignement depuis les annees 90 (plus de classes bilingues), nous etions bien obliges de nous soumettre a sa volonte bien qu’individuellement nous soyons tous, en tant que Kabyles, opposes a cela. Que vaudrait dans ce genre de situation un appel a des actes individuels d’insoumission ? Rien. En revanche des mouvements structures (le rcd ou le ffs par exemple s’ils en avaient eu la volonte) auraient pu mobilise la societe et, qui sait, auraient peut etre evite cette catastrophe a notre Peuple. Mais bien entendu ces 2 partis s’en sont plutot accomode de cette arabisation.

      Le MAK est un instrument entre les mains des Kabyles, il ne fait pas les carrieres et ne donne pas de privileges, au contraire il exige des sacrifices de ce cote la. Il n’.y a pas de strapontins au bout ni de places dans l’administration a y attendre. La maison est de verre, les decisions sont populaires et la democratie est de mise. Ce mouvement n’appartient a personne et n’est au service que des interets de la Kabylie, pourquoi alors s’en priver ? Toutes les liberations ont ete menees par des partis ou mouvements, il n’ y a pas de revolution spontannee. L’anarchie des revolutions arabes a abouti a la lepre islamiste, la nature ayant horreur du vide.

  13. Oui bien de perfectionner la langue Kabyle et l’enseigner pour tous jentiment , mais pas en insultant les arabes et la langue Arabe et la culture arabe autrement la haine des deux cotes ne construit jamais une nation, elle detruit plus vite que tout le monde perd.Soyons de haut niveau.

    • @rabi
      La plus grande violence c’est de renié sa vrais identité et on ne peut construire quelle que nation que ce soit sur un mensonge véhiculer depuis 62 et le fameux « Nous sommes des arabes » de Ben Bella, ce n’est pas parce qu’on répète un mensonge plusieurs fois que ce n’est pas un mensonge.
      Il faut que les arabophones d’algérie assument leur vrais identité amazigh, c’est pour cela qu’ils sont appelés les sans identité et que la société algérienne et autant déstructuré et sans repère…. il faut qu’ils reviennent à leur vrais histoire et arrête de ce prendre pour plus arabe que les arabes.

      « La colonisation française à durée 132 ans, la colonisation arabes dure depuis 13 siècles. L’aliénation la plus profonde ce n’est pas de ce croire français mais de ce croire arabe. Or il n’y pas de race arabe ni de nation arabe, il y a une langue sacralisée ,la langue du coran dont les dirigeants se servent pour masquer au peuple sa propre identité. » -kateb Yacine-

  14. Au Canada le français e l anglais sont deux langues officielles , mais il exige tjr des interprète au tribunal. Je trouve cet action n’est pas à la hauteur .

  15. On fait trop de bruit sur cette affaire parce que ça n’avait aucune incidence sur l’affaire jugée. c’était juste un proverbe que Mokrane AIT LARBI avait cité en Kabyle et que le juge lui avait demandé de traduire pour qu’il le comprenne. ce n’est pas toute la plaidoirie qui a été faite en Kabyle. je ne sais pas ou est l’héroïsme là dedans? l’héroïsme aurait été de faire toute la plaidoirie en Kabyle ou de présenter un dossier en Tamzight. je respecte AIT LARBI mais l’écho qui a été donné à cette affaire est tout simplement ridicule. si on se contente de ça comme sacrifice, c’est pas demain que tamazight prendra la place qui est la sienne en Afrique du nord.

  16. Azul Felawen, cette question i y a longtemps qui devrais être posé, je pense que la vieille dame elle est l’ancêtre de ce beau pays elle chez elle, mais comme dit un vieux proverbe,
    La voix de Dieu est impénétrable,
    La voix du sage-poète est inoxydable,
    La voix du plus fort demeure inexplicable. »
    mes sincères salutation Mokrane Ait Lounes?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here