Les jeunes de la ville de Dellys persistent et signent: « Nous sommes kabyles et indépendantistes »

6
538

DELLYS (Tamurt) – Ceux qui pensent que la ville de Dellys est peuplée que par les arabophones, ils se trompent énormément. Notre visite au niveau de cette grande ville, située au nord-ouest de Tizi-Ouzou, mais qui dépend administrativement de la wilaya de Boumerdès, nous a démontrés le contraire.

Certes les barbus et les arabophones sont omniprésents, mais les kabyles y sont aussi nombreux. «  Je suis natif de la ville. La ville de mes aïeux. On est toujours Kabyles et notre langue est jalousement conservée.  Nous militons toujours contre le pouvoir. Avant nous étions tous au FFS, mais ces dernières années nous avons suivi la voie de la raison et celle du cœur. Nous sommes pour l’intendance de la Kabylie », nous a déclaré Kader, un habitant de la ville, la quarantaine bien entamée. Notre interlocuteur reconnait  que ses positions politiques en faveur de l’indépendance  de la Kabylie ne font pas l’unanimité, mais les sympathisants du MAK sont nombreux au niveau de cette belle ville côtière, naguère entièrement Kabyle.

« Le découpage administratif des années 80 s’est effectué dans le seul but de nous arabiser et de nous éloigner par tous les moyens de Tizi-Ouzou dont on dépendait administrativement. Le plan du régime a réussi je pense. La preuve, bon nombre de familles sont devenues arabophones, mais heureusement qu’il y a beaucoup d’autres kabyles qui sont toujours restés attachés à leur langue et au combat identitaire. On est kabyles et on veut qu’on soit considérés comme tels», fulmine Hamid, un étudiant en médecine, natif de la ville de Dellys.

Lounès B pour Tamurt

6 COMMENTS

  1. Nous sommes fiers de vous jeunes de cette localité bien kabyle. Nous savons que votre coeur est avec nous, mais vous avez la posibilite d participer a ce combat noble que menent les fils et filles de la Kabylie. Nous oublions pas aussi les jeunes kabyles algerois qui sont aussi nombreux a y adhere a ce combatliberateur des kabyles. Nous sommes comme en 1926 où c’etait les kabyles qui etaient a l’origine de la liberation de l’Algerie mais de toute tamazgha. Aujourd hui encore ce combat contre le monstre arabophone dont une grande partie sont ces propres enfants qui sont devenus des vrais traitres comme au temps de la France coloniale. J’appelle a tout ceux et celles dont leurs familles avaient collaborés avec lecolonialisme hier de laver cette trahison de leurs parents pour se mettre avec les valheurs militants du MAK a leur tete Bouaziz Ait Chebib dont le pere etait l’un de ceux qui ont pris les armes contre l’occupant français en 1954. Aujourd hui nous avons un autre colonialisme qui se nomme : le colonialisme arabo-musulman, il se cache comme un rat d’égout sous la couverture de l’islam afin d avancer ses pions

  2. Azul aux Kabyles dignes de respect de leurs langues et fier de leurs origine.
    Aux habitants de Dellys et toute la Kabylie d’ailleurs, continuons a parler le Kabyle avec eux dans toute la Kabylie,il ne faut pas leurs répondre en arabe en Kabylie comme que je fait toujours. qq’un qui vous parle en arabe dites en Kabyle que je ne parle pas arabe je parle que Kabyle. je ne comprend rien d’autre . comme ça ils vont se donner un effort pour comprendre Kabyle et beaucoup d’entre eux comprennent le Kabyle mais ils font semblant de n’as pas comprendre car c’est ça leurs nouvelles politiques d’arabisation et de colonisation… le pouvoir a payé ces gens la pour nous arabisé de force alors faites attention …

    IHI Afus deg fus on va y arriver a les chasser tous dans notre terre. je ne supporte pas entendre cette langue ni voir ce peuple devant moi..c’est a eux de disparaître avec leurs langue de diable pas nous …..
    Vive la Kabylie libre et indépendante.
    Tanmirt

  3. je lance un appel pressant a tous les kabyles la ou il se trouve sur tous le territoire et ceux de l’algérois d’affirmé leur leurs kabylité et d’imposé la langue autochtone ces terminé le khorrotisme bédouin . point bare !

  4. Appelle a tous kabylophones ou amazighophones de cessez de parler le dialecte arabe avec des Algériens et des Algériennes, qui ont fait le choix de parler arabe des villes telles Alger, Oran Constantine, etc,…. Quand quelqu’un s’adressera a vous en dialecte arabe (dardja) , répondez lui toujours en taqvaylit et ceci qu’il comprenne ou pas ce n’est pas votre problème mais le sien. Quand c’est un kabyle ne sait parler le dialecte arabe, en dehors de la Kabylie, il ne peut même s’acheter une baguette ni demander son chemin s’il est perdu. Cessez d’etre les dindons de la farce; des tolérants envers des gens qui n’ont qu’une envie c’est de vous transformer en « arabophone » comme eux ils s’étaient transformés. Ils sont tous les adeptes de l’arabo-islamisme et de leur penseur Assan Al Banna et Cheikh Ben Badis , Bachir Brahimi, etc,…
    Mais beaucoup de Kabyles continuent malgré tout a leur parler dans leur dialecte arabe ou encore appelé le « wachwach ». Parce que a toutes les phrases on entend le mot « wach wach » qui viendrait du mot kabyle « acu, acu ? ». é

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here