Elections législatives à Tizi Ouzou : Les citoyens arrachent les panneaux d'affichage

1
214
affiches arrachées

TIZI OUZOU (Tamurt) – Pour exprimer leur rejet total des élections législatives du 4 mai 2017, les citoyens de la wilaya de Tizi-Ouzou n’hésitent pas à avoir recours aux méthodes radicales. En effet, au moment où l’heure devrait être normalement aux affichages des listes des quinze candidats à la députation ainsi que des trois suppléants, à Tizi-Ouzou, on assiste plutôt à un scénario qui confirme ce qui était appréhendé par le pouvoir et ses relais locaux, politiques et médiatiques.

En effet, dans plusieurs localités de la wilaya, les panneaux d’affichages, réservés à ces élections, ont été tout simplement arrachés et détruits. Quant aux affiches, quand elles sont collées, elles sont  également enlevées systématiquement. Les localités de la wilaya de Tizi-Ouzou où les panneaux d’affichage sont détruits par des citoyens sont nombreuses. C’est le cas, entre autres dans plusieurs villages de la daïra de Makouda ainsi que dans la commune d’Illilten. C’est le cas aux villages Tizit, Iguefilène, etc. Il s’agit d’une manière d’exprimer le désaveu entier de la population concernant ces élections. D’ailleurs, malgré le passage de trois jours depuis le coup d’envoi de la campagne électorale, aucune trace de cet événement n’est perceptible ni à Tizi-Ouzou-ville ni ailleurs.

La population kabyle tourne carrément le dos à ces élections. Nous sommes loin de l’ambiance des grandes fêtes qui avaient caractérisé les élections législatives de 1997 quand les kabyles croyaient que le FFS et le RCD étaient vraiment des partis d’opposition pouvant secouer les choses et faire avancer la Kabylie dans le sens du progrès et de la vraie démocratie. Les masques étant tombés depuis quelques années, les kabyles savent désormais à qui ils ont affaire.

Tahar Khellaf

1 COMMENT

  1. Les masques sont tombés de longtemps pour perspicaces analystes.
    Les renégats doivent se remettre en cause et méditer avant qu’ils ne voient totalement perçus comme de vraie ennemis à abattre. Cela peut tourner mal. Un appel à la responsabilité doit les mettre en garde. Car vouloir imposer au peuple leur candidature pour le représenter serait plus qu’une provocation de plus. Que la sagesse l’emporte..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here